Eve Engerer, un médecin notoirement anti-masque, définitivement radiée du tableau de l'ordre

illustrationMédecin généraliste dans le Bas-Rhin, Eve Engerer s’est fait connaitre l’été dernier en diffusant sur les réseaux sociaux des messages contre le port du masque et l’administration de vaccins. Suspendue du droit d’exercer par l’ARS en novembre 2020 pour avoir mis en danger deux résidents d’un EPHAD, elle a été radiée du tableau de l’ordre des médecins début janvier notamment pour avoir rédigé des certificats médicaux de complaisance de contre-indication au port du masque. N’ayant pas fait appel, cette décision est définitive.

« Le masque, un rituel des pédo-sataniques, un acte de soumission »

En septembre 2020, la Dr Eve Engerer fait le buzz médiatique à la suite de la diffusion d’une vidéo sur BFMTV dans laquelle elle explique que « le masque est un rituel des pédo-sataniques… un acte de soumissions… c’est pour faire peur aux Français ».

Dès le mois de mai 2020, l’ARS avait signalé au conseil de l’ordre départemental différents manquements au code la déontologie médicale. Mais à la fin de l’été, l’ARS décide de saisir le procureur de la République après avoir constaté que le médecin généraliste proposait sur les réseaux sociaux de délivrer des certificats médicaux prérédigés et signés de sa main permettant de recevoir une contre-indication médicale au port du masque.

Elle sera suspendue mi-novembre à titre provisoire pendant 5 mois par l’ARS qui a considéré qu’elle avait exposé deux résidants d’un EHPAD « à un danger grave » en les examinant sans masque alors qu’elle était de garde pour le SAMU.

Le conseil départemental de l’Ordre se saisit alors de l’affaire et porte plainte pour charlatanisme et rédaction de certificats de complaisance.

La chambre disciplinaire de première instance a rendu son verdict début janvier dans lequel elle considère que le Dr Engerer a contrevenu à pas moins de 6 articles du code de déontologie médicale, dont notamment l’article 28 sur les certificats de complaisance et l’article 40 qui interdit au médecin de faire courir à ses patients un risque injustifié.

Selon l’agence APM News, la chambre disciplinaire met en avant dans sa décision que son comportement « ne relève pas seulement d’une simple omission, mais est revendiqué et procède du caractère dogmatique de sa position sur l’inutilité du port du masque et des vaccinations ».

 

« 23/07/2020…

Je soussigné Dr ENGERER Eve médecin généraliste ai prêté serment devant Dieu et devant Hippocrate de ne pas nuire à la santé et d’y contribuer.
Je dénonce le port du masque délétère (preuves scientifiques) pour tous, en dehors de Réa, anesthésie, chirurgie et services hospitaliers avec personnes immunodéprimées…
Les pesticides, les épandages, les 11 vaccins administrés sur des nourrissons de deux mois, (cf mensonges de Pasteur), l’utilisation des statines (cf livre sur le scandale des statines)
Je demande l’arrêt de ces méthodes politiques qui nuisent à la santé physique et mentale de nos enfants. »

Descripteur MESH : Médecins , Vaccins , Conseil , Santé , Déontologie , Méthodes , Comportement , Peur , Caractère , Main , Diffusion , Physique , Charlatanisme , Risque , Personnes , Anesthésie , Patients , Pesticides , Services hospitaliers

Actualités professionnelles: Les +