nuance

Redéfinir les attentes en matières de recherche d'un vaccin contre le SIDA

« La quête du développement d’un vaccin contre le SIDA est à un moment essentiel. A la suite de l’échec de l’un des principaux vaccins candidats contre le SIDA il y a de cela près d’un an, certains doutent que nous réussissions jamais à obtenir un vaccin contre le SIDA », a déclaré le Dr. Seth Berkley, président-directeur général de IAVI. « Je voudrais dire à ces sceptiques, que le développement d'un vaccin contre le SIDA pourrait s’avérer plus long et requérir plus d’innovation que nous avons pu l’imaginer, mais nous sommes sûrs de l’emporter. La direction à prendre dans le domaine est claire et nous devons aller de l'avant. Les générations futures comptent sur nous pour mettre fin à cette épidémie ».

Dans son AIDS Vaccine Blueprint 2008, IAVI propose un ensemble de point marquants intermédiaires pour aider à surmonter les défis les plus importants relevés dans le domaine d'un vaccin contre le SIDA aujourd'hui

Avec la publication de son AIDS Vaccine Blueprint 2008 à loccasion de l'International AIDS Conference aujourdhui à Mexico City, lorganisation International AIDS Vaccine Initiative (IAVI) a cherché à redéfinir tant les attentes que les objectifs de la recherche dun vaccin contre le SIDA.

« La quête du développement dun vaccin contre le SIDA est à un moment essentiel. A la suite de léchec de lun des principaux vaccins candidats contre le SIDA il y a de cela près dun an, certains doutent que nous réussissions jamais à obtenir un vaccin contre le SIDA », a déclaré le Dr. Seth Berkley, président-directeur général de IAVI. « Je voudrais dire à ces sceptiques, que le développement d'un vaccin contre le SIDA pourrait savérer plus long et requérir plus dinnovation que nous avons pu limaginer, mais nous sommes sûrs de lemporter. La direction à prendre dans le domaine est claire et nous devons aller de l'avant. Les générations futures comptent sur nous pour mettre fin à cette épidémie ».

LE Blueprint d'IAVI vise à remettre les choses en place à propos de l'état actuel de la recherche et du développement dun vaccin contre le SIDA et propose une série dobtenir dobjectifs provisoires afin de se rapprocher du but final : un vaccin contre le SIDA sûr, efficace et accessible. Il suggère que la progression soit mesurée au regard de ces événements déterminants à court terme.

« Vingt-cinq ans après avoir découvert que le VIH est à lorigine du SIDA, près de 7 500 continuent d'être infectés par le VIH chaque jour » a expliqué le Dr. Peter Piot, directeur général du Joint United Nations Programme sur le VIH/SIDA. « Je suis encouragé et inspiré de voir que le AIDS Vaccine Blueprint de IAVI propose un calendrier bien défini destiné à accélérer le développement dun outil crucial pour lélimination de cette terrible maladie ».

LExBlueprintreconnaît quil y a encore beaucoup de travail avant dobtenir un vaccin contre le SIDA, mais décrit également les avancées considérables réalisées et des perspectives enthousiasmantes pour le futur. Ce document remarque que cette base de données scientifique de science constitue la fondation d'un travail considérable qui continue de progresser.

« De solides preuves scientifiques tant sur des modèles humains quanimaux suggèrent que le développement dun vaccin contre le SIDA est possible », a commenté le Dr. Wayne Koff, vice-président directeur de la Recherche et Développement chez IAVI. « Le défi que nous devons relever maintenant consiste à traduire les avancées faites dans notre compréhension du virus et des réponses immunitaires humaines en des vaccins candidats prometteurs aussi rapidement et sécuritairement que possible ».

« La recherche dun vaccin contre le VIH est à un carrefour. Il est maintenant temps dintégrer de nouvelle idées et technologies dautres domaines de la recherche biomédicale, afin de ré-alimenter le secteur avec une nouvelle génération de chercheurs et entreprendre un programme ambitieux de recherche destiné à comprendre toute la complexité de la réponse immunitaire humaine au VIH », a ajouté le Dr. Alan Bernstein, directeur général de l'organisme Global HIV Vaccine Enterprise. « Le BlueprintBlueprint dIAVI établit un calendrier clair et réaliste, grâce à détapes marquantes intermédiaires, daspects importants définissant la direction dans laquelle le secteur doit se diriger au cours des prochaines années ».

IAVI donne la priorité aux recommandations Blueprintsuivantes :

  • Résoudre le problème des anticorps neutralisants :Les plupart des vaccins fonctionnent en neutralisant le virus avec des anticorps avant quun individu puisse être infecté par un agent pathogène. Il a peu de chances que le vaccin contre le SIDA fasse exception à la règle. A ce jour, les chercheurs ont identifié les anticorps neutralisants contre le VIH. Ils essaient maintenant de comprendre comment concevoir des immunogènes générant ce type danticorps. Pour accélérer la découverte dun immunogène capable de neutraliser une proportion importante des souches VIH en circulation, les programmes existants sintéressent au problème des anticorps neutralisants doivent être augmentés.
  • Résoudre le problème de limmunité cellulaire :Lun des leçons tirée de lessai Merck est que produire des réponses immunitaires cellulairs savèrera plus difficle que ce qui avait été envisagé à l'origine et le défi sera peut-être tout aussi important que celui posé par la question des anticorps neutralisants. Nous savons toutefois, que de rares individus, les élites contrôleurs, sont infectés par le VIH mais peuvent conserver ce virus pendant des dizaines dannées sans pour autant développer le moindre signe de la maladie. De plus, des primates non humains, vaccinés avec une forme vivante, mais affaiblie de l'équivalent simien du VIH (le VIS) constituent un réponse immunitaire les protégeant de la maladie du VIS. Des ressources supplémentaires devraient être attribuées à létude des mécanismes derrière ces deux phénomènes, qui pourraient fournir des indications vitales pour améliorer la conception dun vaccin.
  • Réorganiser et améliorer la recherche :Les vaccins candidats actuels et futurs contre le SIDA doivent être comparés aux vaccins testés et classés par ordre de priorité. Les vaccins ne pouvant prouver leur supériorité doivent être abandonnés. Les ressources allouées à ces candidats devraient être libérées et redirigées afin de résoudre les problèmes scientifiques clés actuellement en cours empêchant le développement de la prochaine génération de vaccins candidats contre le SIDA. En revanche, les candidats satisfaisants à des critères prédéfinis dun commun accord, doivent être testés sous par le biais de petits essais rapides du concept avant de les transférer pour des essais defficacité à grande échelle conventionnels.

Pour améliorer le réseau de recherche, IAVI conseille également daccélérer le développement de la réplication de vaccins à base de vecteurs. Il ya de fortes chances pour que ce niveau élevé de protection par le vaccin atténué vivant SIV chez les primates non humains soit en partie due à sa nature réplicative. Étant donné les nouvelles questions réglementaires et de gestion des risques que ces vecteurs sont susceptibles de soulever, la réplication des vecteurs a peu été prise en considération à ce jour.

  • Maintenir les efforts :Le développement d'un vaccin contre le SIDA continue de constituer l'un des besoins les pus importants du 21ièmesiècle et dun des plus grands défis de la science. Garantir des capacités humaines et essais cliniques adaptés, encourager linnovation, former la prochaine génération de chercheurs et assurer le financement stable et flexible à long terme, sont tous des facteurs indispensables du succès.

« Le développement dun vaccin préventif contre le VIH/SIDA sera plus difficile que ce que nous avons pu penser à lorigine. Nous avons besoin de lengagement du plus de personnes possible pour nous aider à atteindre ce but. Le monde compte sur les compétences, les ressources et lénergie des chercheurs, doneurs, stratèges, activistes et autres parties prenantes tant du monde développé quen voie de développement pour aider à maintenir ces efforts vitaux », a déclaré Omu Anzala, M.D., professeur adjoint à la Faculté de médecine de l'Université de Nairobi et directeur de l'Initiative kenyane pour le vaccin contre le sida (KAVI).

« Nous avons parcouru un long chemin en matière de développement et découverte dun vaccin contre le SIDA, mais sommes conscients que la route est encore longue et semée dembûches. Le Blueprintde IAVI a pour objectif de relancer le débat dans le secteur et nous espérons générer un consensus sur la direction à prendre la plus prometteuse », a expliqué Berkley. « Nous continuerons, à IAVI de faire avancer lexpérimentation et la science en matière de vaccins contre le SIDA avec rapidité, flexibilité et en gardant à lesprit notre objectif final, afin quun vaccin contre le SIDA restent au cœur des préoccupations pour résoudre à long terme ce problème dévastateur de santé publique ».

Un enregistrement de la conférence de presse sera disponible en ligne en fin de journée à ladresse www.iavi.org/pressbriefing.

A propos de IAVI

Linitiative Internationale pour un Vaccin contre le SIDA (IAVI International AIDS Vaccine Initiative) est une organisation internationale à but non lucratif dont la mission est de garantir le développement d'un vaccin préventif contre le VIH sans danger, efficace et accessible pouvant être utilisé dans le monde entier. Fondée en 1996 et opérationnelle dans 24 pays, IAVI et son réseau de collaborateurs de recherche développent des vaccins candidats. Le soutien financier et en nature de IAVI comprend notamment lAlfred P. Sloan Foundation, la Bill & Melinda Gates Foundation, la Foundation for the National Institutes of Health, la John D. Evans Foundation, le New York Community Trust, le James B. Pendleton Charitable Trust, la Rockefeller Foundation, la William and Flora Hewlett Foundation ; les gouvernements du Canada, Danemark, dIrlande, des Pays-Bas, de Norvège, dEspagne, de Suède, du Royaume-Uni, ainsi que des États-Unis et du Gouvernement autonome basque, sans oublier la Communauté européenne, les organisation multilatérales telles que The World Bank, les entreprises donneuses dont BD (Becton, Dickinson & Co.), Bristol-Myers Squibb, Continental Airlines, Google Inc., Henry Schein, Inc., Merck & Co., Inc. and Pfizer Inc, ; les principales œuvres de charité contre le SIDA telles que Broadway Cares/Equity Fights AIDS et lUntil There's A Cure Foundation ; dautres donneurs privés tels que The Haas Trusts ; et la générosité de nombreuses personnes du monde entier. Pour plus dinformations, veuillez visiter le sitewww.iavi.org.

Le texte du communiqué issu dune traduction ne doit daucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue dorigine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

International AIDS Vaccine InitiativeRachel Steinhardt, +1 212-847-1045Mob : +1 646-578-1672Directeur, Communications internationalesrsteinhardt@iavi.org

© 2008 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Recherche , Vaccins , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Vaccine , Anticorps , Anticorps neutralisants , Virus , Science , Maladie , Essais , Nature , Réseau , Travail , Personnes , Primates , Traduction , Danemark , Santé , Soutien financier , Suède , Temps , Consensus , Compréhension , Vaccins contre le SIDA , Canada , Base de données , Savons , Santé publique , Jurisprudence , Recherche biomédicale , Programmes , Objectifs , Norvège , New York , Médecine , Gouvernement , Langue

nuance

Recherche scientifique: Les +