nuance

Quintiles fait progresser le traitement contre le cancer avec de nouveaux services de pathologie numérique

La pathologie numérique consiste à numériser des lames de verre contenant des échantillons de tissus pour obtenir un format d’image électronique à haute résolution. Au cours d’un essai clinique en oncologie, par exemple, Quintiles réalise des images numériques d’échantillons de tissus afin de permettre aux chercheurs d’évaluer l’efficacité potentielle et l’innocuité d’un traitement. Une fois les lames de verre numérisées, un logiciel serveur spécialisé permet un accès sécurisé aux images via Internet, ce qui transforme tout ordinateur en un microscope virtuel.

La numérisation de lames de verre désormais possible pour accélérer le développement de thérapies ciblées

Targeted Molecular Diagnostics (TMD), un laboratoire central de Quintiles, a annoncé aujourd’hui la disponibilité de services de pathologie numérique à Pékin en Chine. Ces services viennent compléter les offres de Quintiles destinées au développement de thérapies pour combattre les maladies les plus graves dans le monde, tel le cancer.

La pathologie numérique consiste à numériser des lames de verre contenant des échantillons de tissus pour obtenir un format d’image électronique à haute résolution. Au cours d’un essai clinique en oncologie, par exemple, Quintiles réalise des images numériques d’échantillons de tissus afin de permettre aux chercheurs d’évaluer l’efficacité potentielle et l’innocuité d’un traitement. Une fois les lames de verre numérisées, un logiciel serveur spécialisé permet un accès sécurisé aux images via Internet, ce qui transforme tout ordinateur en un microscope virtuel.

« Aujourd’hui, les progrès technologiques offrent aux oncologues plus d’outils et de possibilités que jamais auparavant pour lutter contre le cancer », a expliqué Christopher Ung, vice-président des activités et des opérations stratégiques de Quintiles. « Nous sommes des laboratoires centraux de pointe permettant de disposer d’un interlocuteur unique pour l’acquisition, la gestion et l’accès aux images numériques, ce qui va accélérer le développement des thérapies ciblées. »

Riches d’informations atteignant 100 000 points par pouce, les images numériques des lames peuvent être utilisées pour déterminer si un médicament est efficace, si un marqueur biologique génétique trouvé dans un tissu peut être utilisé pour développer un médicament, ou simplement pour rechercher la présence d’une tumeur. Quintiles peut fournir aux chercheurs une copie numérique de la lame numérisée, archiver cette image pour permettre de la consulter ultérieurement, et héberger le fichier correspondant sur un serveur sécurisé.

« La pathologie numérique peut révolutionner le processus de développement et d’essai des médicaments », a ajouté le Dr Shealynn Harris, directrice du laboratoire médical de Quintiles. « Des chercheurs peuvent recueillir des échantillons de tissus en Chine, scanner la lame pour obtenir une image numérique à haute résolution, transférer cette image dans une base de données, et demander à des médecins, partout dans le monde, de visualiser cette image pour établir un diagnostic. Avec la technologie traditionnelle qui utilise un microscope et une lame, un seul pathologiste à la fois pouvait regarder dans l’objectif et examiner la lame. Désormais, un processus qui pouvait prendre des semaines (envoyer des lames aux quatre coins du monde pour les soumettre à l’examen de pathologistes) peut s’exécuter en quelques minutes. »

En utilisant le serveur protégé par mot de passe de Quintiles, des pathologistes, oncologistes, surveillants médicaux, directeurs de sites cliniques et autres peuvent visualiser ces images et les commenter, ensemble ou séparément, depuis n’importe où. L’accès aux volumes de données s’effectue à l’aide d’outils d’accès intelligents qui permettent aux utilisateurs de rechercher et d’organiser efficacement les informations, selon plusieurs critères, dans la base de données de pathologies.

Ce service est particulièrement utile pour les recherches conduites en Chine, car il n’est pas envisageable d’exporter des tissus. Pour les sociétés détenant des échantillons de tissus recueillis sur des lames de verre en Chine, Quintiles peut en réaliser une image numérique pour réduire les coûts de stockage et garantir l’intégrité de l’image initiale. Des chercheurs utilisant plusieurs analyses de pathologies, par exemple, peuvent aussi tirer parti du service numérique offert par Quintiles pour échanger plus facilement leurs informations.

Dans le courant de l’année, Quintiles proposera des services de pathologie numérique par le biais des laboratoires centraux de la société situés à Édimbourg en Écosse. Conjointement, ces labos complèteront le service existant de numérisation de lames de verre de Quintiles actuellement disponible au labo de TMD à Chicago.

« Nous commençons tout juste à entrevoir les promesses de cette technologie pour le processus de développement de thérapies qui sauveront la vie humaine », a repris Christopher Ung. « Quintiles continuera à étoffer son éventail de services afin de contribuer au développement de thérapies contre le cancer inoffensives et améliorant la qualité de vie des patients. »

À propos de Quintiles

Quintiles est le seul fournisseur de services biopharmaceutiques entièrement intégrés à proposer des solutions cliniques, commerciales, de conseil et de gestion financière, partout dans le monde. Son réseau de 23 000 spécialistes engagés, dans plus de 50 pays mondiaux, fait preuve d’un engagement sans faille envers les patients, l’innocuité des traitements et le respect de l’éthique. Quintiles aide les sociétés biopharmaceutiques à mieux gérer les risques et à exploiter les opportunités qui se présentent dans un environnement qui évolue sans cesse. Pour de plus amples informations, consultez le site www.quintiles.com.

Galerie photos/multimédia disponible sur :http://www.businesswire.com/cgi-bin/mmg.cgi?eid=6048923&lang=en

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

QuintilesLee Kennedy, Relations presse, 919-998-1388lee.kennedy@quintiles.comouGreg Connors, Relations avec les investisseurs, 919-998-2000invest@quintiles.com

© 2009 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Verre , Tissus , Logiciel , Électronique , Essai clinique , Internet , Chine , Vie , Patients , Base de données , Laboratoires , Sociétés , Technologie , Traduction , Réseau , Solutions , Qualité de vie , Langue , Pouce , Médecins , Jurisprudence , Gestion financière , Génétique , Environnement , Écosse , Diagnostic , Conseil , Chicago

nuance

Informatique médicale: Les +