Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Actualités pro - Politique de santé

1199 résultats triés par date
affichage des articles n° 1099 à 1117

La HAS recommande le subventionnement d'une démarche individuelle active de sevrage tabagique

HAS, le 30 janvier 2007 : Dans le cadre des mesures et réflexions relatives à la lutte contre le tabagisme, le ministre de la Santé et des Solidarités a souhaité, par une lettre en date du 10 octobre 2006, disposer de l'avis de la Haute Autorité de Santé sur les analyses disponibles et les moyens d'encourager et d'aider au sevrage tabagique. […].

Revalorisation de la consultation des médecins généralistes à partir du 1er août

AMELI, le 28 juillet 2006 : Suite aux prises de position de certains syndicats médicaux appelant les chirurgiens, anesthésistes et gynécologues libéraux de secteur 1 à facturer à leurs patients des dépassements sauvages d'honoraires, le directeur général de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie, Frédéric van Roekeghem, appelle l'ensemble des praticiens concernés à l'esprit de responsabilité et au respect des règles conventionnelles. […].

Comment améliorer la répartition géographique des professionnels de santé ? Les enseignements de la littérature internationale et des mesures adoptées en France

IRDES, le 18 juillet 2006 : Les objectifs de cette étude sont : de recenser les mesures publiques visant à améliorer la régulation de la répartition géographique des professionnels de santé en France ; d'analyser leurs caractéristiques (nature, évaluation, efficacité…) et de les mettre en perspective, notamment au regard de la littérature internationale. […].

A partir du 31 mars 2006, les tarifs de consultations des médecins changent.

AMELI, le 31 mars 2006 : Comme prévu dans la Convention médicale signée en janvier 2005, les médecins se sont impliqués dans les programmes de maîtrise médicalisée des dépenses, qui ont permis de réaliser, en 2005, 720 millions d'économies. Ils se sont largement investis dans la mise en place du nouveau parcours de soins coordonnés par le médecin traitant. A ce jour, environ 75% des assurés ont choisi leur médecin traitant et 98% des médecins généralistes sont devenus médecin traitant. […].

Non au déclin de la Chirurgie

Association Française de Chirurgie , le 6/09/2004, le 01 janvier 2006 : Les causes de cette crise de vocation ont été bien identifiées et sont d’une part liées aux exigences propres à cette profession et d’autre part à des éléments qui lui sont extérieurs et sur lesquels celle-ci n’a guère d’emprise : […].

Syndicat des médecins libéraux, Ris-Orangis le 08/07/04

Le Syndicat des médecins libéraux se félicite du vote par l, le 01 janvier 2006 : Le Syndicat des médecins libéraux se félicite du vote par l'Assemblée nationale des dispositions concernant le Dossier médical personnel (DMP) et le médecin traitant. […].

L’Assurance Maladie appelle les médecins libéraux à la responsabilité

AMELI, le 01 janvier 2006 : Suite aux prises de position de certains syndicats médicaux appelant les chirurgiens, anesthésistes et gynécologues libéraux de secteur 1 à facturer à leurs patients des dépassements sauvages d'honoraires, le directeur général de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie, Frédéric van Roekeghem, appelle l'ensemble des praticiens concernés à l'esprit de responsabilité et au respect des règles conventionnelles. […].

Samedi 21 septembre : Pour la première fois, l'Académie Nationale de médecine ouvre ses portes au public à l'occasion des Journées du Patrimoine.

Académie de Médecine, le 01 janvier 2006 : C'est en 1902 que l'Académie s'installe au 16, rue Bonaparte, dans un hôtel construit tout spécialement par l'architecte Justin Rochet, à qui l'on doit également l'hôpital de La Pitié. Il aura donc fallu plus de 80 ans à l'Académie, créée en 1820 par Louis XVIII, pour s'installer dans ses murs … A part dans le système académique, l'histoire de l'Académie de médecine commence, sans la coupole, comme une aventure … […].

Cancers et qualité de vie : où en est-on?

Fédération Belge contre le Cancer, octobre 2001, le 01 janvier 2006 : En quelques décennies, le visage de la cancérologie a bien changé. […].

Le SNPHAR répond à la commission nationale de la chirurgie : La chirurgie de demain vue par… les chirurgiens d’hier !

SNPHAR, le 15 septembre 2005 : Le Conseil National de Chirurgie vient de rendre public le fruit d'une année de réflexion pour sauver une discipline en très grande difficulté. L'objectif ambitieux et voire "noble" de cette mission, était de renforcer l'attractivité de la Chirurgie. Le résultat n'est hélas pas à la hauteur des attentes des disciplines partenaires. Certaines recommandations restent assez décevantes voire inappropriées. […].

éclipse partielle de soleil en France métropolitaine le 3 octobre 2005 :Protection oculaire et recommandations

, le 15 septembre 2005 : Les risques d’accidents ophtalmiques sont réels et notamment aux heures les plus proches du midi solaire, période à laquelle les rayonnements visibles de courte longueur d'onde du soleil et les ultraviolets sont le moins absorbés par l’atmosphère. […].

Retrait du marché des spécialités à visée immunostimulante

, le 14 septembre 2005 : Au regard des critères d'efficacité actuellement exigés et des données issues de la pharmacovigilance, la balance bénéfice/risque de ces spécialités n'est plus considérée comme favorable. En conséquence, l'Afssaps a décidé leur retrait du marché, qui prendra effet le 24 octobre 2005. […].

Critères de la formation Médicale Continue obligatoire: Quels contrastes !

FORMINDEP, le 12 décembre 2004 : L’appel constitutif du collectif Formindep lancé en mars 2004 pour que les membres des CNFMC déclarent leurs conflits d’intérêts avait déjà permis de mettre en évidence les disparités professionnelles sur ce chapitre pourtant essentiel. Le CNFMC des salariés n’avait pas attendu l’appel du Formindep pour jouer le jeu de la transparence, celui des libéraux acceptait du bout des lèvres le principe de la déclaration de conflits d’intérêt de ses membres, le collège des hospitaliers se murait dans un silence gêné ou suffisant. […].

Le ministre est en vacances, pas les chirurgiens

SYNGOF, le 08 décembre 2004 : Le Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France constate et déplore que le Ministre de la Santé, malgré sa volonté affichée de trouver une solution à la crise de la chirurgie française, n’ait pas les moyens de ses ambitions pour répondre aux demandes des chirurgiens. Il est parti en vacances… alors que les chirurgiens attendent toujours les mesures susceptibles d’enrayer la crise de leur profession. En France, plus de la moitié des gynécologues sont aussi chirurgiens. […].

Le CNOM s'élève contre un projet de décret qui réformerait l'actuel système des qualifications

CNOM, le 11 novembre 2004 : Les dispositions de ce nouveau projet auraient pour effet d’ôter à l’Ordre des médecins sa compétence dans le domaine des qualifications pour en confier l’organisation aux commissions interrégionales d’internat. Par ailleurs, ces commissions à majorité universitaire, ne comprendraient plus de représentants des syndicats professionnels. Même si l’Ordre reste présent par deux de ses membres, on constate que la représentation de la profession, qui faisait le succès de la formule actuelle, devient très insuffisante. […].

CONSEIL de l’UNCAM : La mise en œuvre de la CCAM

1)Les principes constitutifs de la CCAM, le 11 novembre 2004 : L’étape technique d’élaboration de la classification commune des actes médicaux (CCAM), s’est déroulée de janvier 1996 au 23 septembre 2004, date à laquelle les travaux ont été validés par le comité de pilotage. […].

CONSEIL de l’UNCAM : Orientations pour la négociation conventionnelle avec les médecins

AMELI, le 11 novembre 2004 : Une négociation importante va s’ouvrir avec les syndicats représentatifs du corps médical. Elle a pour objet de traduire dans les faits, les orientations découlant de la loi du 13 ao ût 2004, qui fixent le cadre de la réforme de l’assurance maladie. […].

Prescriptions médicales : une analyse des disparités géographiques

AMELI, le 11 novembre 2004 : Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2005 fixe à 3,2 % l’objectif de hausse des dépenses d’assurance maladie. La modération de l’évolution des dépenses qu’implique le respect de cet objectif, résultera largement de la mise en œuvre de la maîtrise médicalisée, formalisée dans la loi de réforme du 13 ao ût 2004, et dont tout l’enjeu, on le sait, est de modifier durablement les comportements des assurés et les pratiques des professionnels de santé. […].

Les plus