nuance

Les systèmes de santé doivent jouer un rôle plus important pour la protection de la santé face au changement climatique, recommandent les experts de l’OMS

De manière directe et indirecte, le changement climatique affecte profondément la santé, faisant peser un lourd fardeau sur les systèmes sanitaires. Aucun pays ne sera épargné. Ces trois dernières décennies, plus de 1 000 phénomènes météorologiques extrêmes ont frappé la Région européenne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le changement climatique augmente la fréquence et la gravité de ces événements. Selon les dernières prévisions, il est probable que faute de juguler le réchauffement du globe, les effets futurs des vagues de chaleur, des inondations et des sécheresses, d'une pollution de l'air de plus en plus forte et de changements dans la localisation des vecteurs et des plantes nuisent à la santé de millions de gens.

Un certain nombre de facteurs détermineront dans quelle mesure la santé des populations sera affectée. La situation géographique, le niveau de préparation des systèmes de santé, l'état de santé, l'âge, la classe sociale et les réseaux de soutien ont une influence sur le degré de vulnérabilité de la personne. Ceux qui courront le plus de risques sont les personnes pauvres vivant en milieu rural, les individus très jeunes, âgés et/ou infirmes, et les travailleurs exposés aux phénomènes météorologiques extrêmes. Le changement climatique peut significativement aggraver les inégalités sanitaires et entraîner des difficultés supplémentaires pour les groupes les plus pauvres.S'agissant de la protection sanitaire face au changement climatique, les systèmes de santé peuvent jouer un rôle pivot. Alors que le changement climatique a, jusqu'ici, été considéré largement sous l'angle de préoccupations d'ordre environnemental et économique, les experts recommandent que les systèmes de santé jouent un rôle plus important afin de pallier aux conséquences sanitaires immédiates et futures.Reconnaissant cette nécessité à l'heure de célébrer la Journée mondiale de la santé le 7 avril, l'OMS exhortera les pays à conférer à leur système de santé un nouveau rôle important et proactif pour la protection sanitaire face aux effets néfastes du changement climatique. " Le changement climatique fait peser des risques sur notre santé et, si l'évolution actuelle se poursuit, les générations futures devront en subir les conséquences ", affirme le docteur Marc Danzon, directeur régional de l'OMS pour l'Europe. " Grâce à des systèmes de santé plus performants, la communauté mondiale sera mieux préparée à faire face aux défis sanitaires liés au climat. "Le rôle de protection sanitaire des systèmes de santé face au changement climatiqueLes effets sanitaires du changement climatique font peser des contraintes supplémentaires sur les systèmes de santé, qui devront être considérablement renforcés pour parvenir à supporter une charge de morbidité plus importante. Même si leur capacité varie grandement d'un point à l'autre de la Région, tous les systèmes peuvent prendre un certain nombre de mesures communes en vue d'une réaction plus musclée : faire figurer les considérations sanitaires en bonne place à l'ordre du jour du changement climatique, mettre en œuvre des stratégies visant à limiter les effets sanitaires, préconiser une intervention d'autres secteurs en faveur de la santé et donner l'exemple.Nombre des effets prévus sur la santé peuvent être maintenus sous contrôle grâce à des interventions bien connues des systèmes de santé, comme, par exemple, la surveillance des maladies, la préparation aux catastrophes et les soins de santé primaires. Lorsqu'il s'agit de protéger la santé face au changement climatique, les professionnels de santé sont en première ligne. Ils devraient recevoir une formation adéquate et bénéficier d'un développement de leurs aptitudes, de manière à être prêts à faire face aux nouvelles caractéristiques des maladies infectieuses, par exemple, et aux symptômes et aux traitements des maladies liées à la chaleur. La diffusion, en temps voulu, d'informations précises aiderait les décideurs et les citoyens à prendre des mesures adéquates.Les systèmes de santé sont les mieux placés pour agir en tant qu'agents de sensibilisation auprès des secteurs dans lesquels une réduction des émissions peut, en même temps, être profitable pour la santé. En promouvant la marche et le cyclisme comme moyens de transport, par exemple, on diminue les émissions de carbone, de polluants de l'air et le bruit, tout en donnant des occasions immédiates d'augmenter l'activité physique et de réduire le nombre de traumatismes liés aux accidents de la route. Enfin, les systèmes de santé peuvent donner l'exemple en réduisant les émissions de gaz à effet de serre produites par leurs activités et infrastructures." Il existe, dans toute la Région, de nombreux bons exemples de systèmes de santé qui contribuent à la lutte contre les problèmes sanitaires induits par le climat. Cette année, la Journée mondiale de la santé fournira une occasion de diffuser les bonnes pratiques et de mettre ces thèmes importants au cœur du dialogue, des politiques et des interventions sur la scène locale, nationale et internationale ", conclut le docteur Nata Menabde, directeur régional adjoint de l'OMS pour l'Europe. " Même si la réalité du changement climatique ne fait plus aucun doute, les systèmes de santé peuvent grandement réduire la magnitude de ses conséquences sanitaires. "La Journée mondiale de la santé 2008 dans la Région européenne de l'OMSÀ l'occasion de la Journée mondiale de la santé, le Bureau régional de l'OMS pour l'Europe présentera une nouvelle publication visant à attirer l'attention des décideurs sur les preuves probantes des menaces sanitaires posées par le climat et sur les raisons et les moyens d'y répondre de toute urgence. Protéger la santé en Europe face au changement climatique décrit les effets sanitaires actuels et prévus, ainsi que les défis qu'ils posent aux systèmes de santé dans la Région européenne. L'ouvrage fournit des conseils pratiques sur les mesures pouvant être prises par les particuliers et les pays.En outre, de nombreux pays de la Région européenne de l'OMS vivront des événements prestigieux le 7 avril. Citons notamment une séance d'information sur la protection de la santé face au changement climatique, organisée par le Bureau régional en collaboration avec la présidence slovène du Conseil de l'Union européenne à Bruxelles (Belgique) et une session spéciale sur la Journée mondiale de la santé au Conseil de la Fédération de la Fédération de Russie. Ces événements, ainsi que d'autres, contribueront à sensibiliser au maximum le public aux effets néfastes du changement climatique et à intensifier les mesures prises pour la protection sanitaire face à ce changement.

Descripteur MESH : Santé , Changement climatique , Face , Rôle , Air , Organisation mondiale de la santé , Inondations , Plantes , Réchauffement , Sécheresses , Europe , Climat , Conseil , Temps , Russie , Soins , Soins de santé primaires , Physique , Accidents , Personnes , Union européenne , Morbidité , Lutte , Gaz , État de santé , Effet de serre , Diffusion , Cyclisme , Classe sociale , Catastrophes , Carbone , Bruit , Belgique , Attention

nuance

Actualités professionnelles: Les +