nuance

« Le vin est un alcool comme un autre» selon Agnès BUZYN

illustrationInvitée mercredi dernier au cours d'un débat diffusé sur France 2 dont le sujet était "L'alcool, un tabou français", la ministre de la santé, Agnès BUZYN, s'est mise à dos la filière viticole en ne faisant pas de distinctions entre le vin et les autres alcools.

Appeler un chat un chat

La ministre a d'emblée souligné que la France tenait depuis longtemps un double discours sur l'alcool. D'un coté le discours sanitaire qui pointe du doigt les dangers de l'alcool pour la santé et son incidence sur la mortalité routière et de l'autre un discours mettant en avant un certain art de vivre à la française qui fait de la consommation d'alcool un moment de partage et de convivialité.

Elle a particulièrement tenu a faire une mise au point concernant la consommation de vin.

« l'industrie du vin laisse croire aujourd'hui que le vin est différent des autres alcools. En termes de santé publique, c'est exactement la même chose de boire du vin, de la bière, de la vodka ou du whisky... il y a zéro différence ! »
«On a laissé penser à la population française que le vin serait protecteur, qu'il apporterait des bienfaits que n'apporteraient pas les autres alcools. C'est faux scientifiquement, le vin est un alcool comme un autre ».

Elle a par ailleurs déploré la faible visibilité accordée au pictogramme censé alerter les femmes enceintes des dangers de la consommation d'alcool pendant leur grossesse.

Enfin elle a critiqué la mention « à consommer avec modération » qui selon elle devrait être remplacée par « l’alcool est dangereux pour la santé ». Et pour enfoncer le clou elle a déclaré « la réalité, c’est que l’alcool n’est pas bon pour la santé dès le premier verre».

Un durcissement de la législation ?

Ses propos peu habituels dans la bouche d'un ministre laisse-t-il présager d'un durcissement de la législation vis à vis de la consommation d'alcool ? La filière viticole s'y prépare déjà.

La dépêche rapporte ainsi les propos de Frédéric Rouanet, président du syndicat des vignerons de l'Aude «Nous travaillons à l'anticipation de la loi qui pourrait voir le jour. Nous avons eu une réunion avec le député Péréa, le sénateur Courteau, l'association Vin et Société qui est un lobby professionnel pour le vin. Je redis une fois encore qu'il n'y aura pas de négociation sur la dénomination du vin. Et si la ministre et le gouvernement touchent au vin, nous passerons à l'action. Tout le monde est derrière nous. Nous comptons aussi sur le soutien du Président de la République qui a déclaré boire régulièrement du vin».

 

Descripteur MESH : Vin , Santé , Alcools , France , Tabou , Dos , Discours , Législation , Grossesse , Santé publique , Réunion , Population , Négociation , Mortalité , Industrie , Incidence , Gouvernement , Femmes enceintes , Femmes , Bouche , Bière , Association , Art

nuance

Epidémiologie: Les +