nuance

Un composé à l'étude unique en son genre met au jour une nouvelle approche du traitement de la douleur (D3)

Une nouvelle étude a montré comment un nouveau composé fait grimper la production d'un anti-douleur naturel à l'endroit lésé.

SOUS EMBARGO JUSQU' DIMANCHE 19 SEPTEMBRE 2010 À 18:01 (HEURE D'ÉTÉ ANGLAISE)

Une nouvelle étude a montré comment un nouveau composé fait grimper la production d'un anti-douleur naturel à l'endroit lésé.

L'étude sans précédent publiée aujourd'hui dans Nature Neuroscience montre comment le médicament URB937, actuellement en cours d'analyse, agit sur les tissus périphériques et serait susceptible de soulager la douleur sans provoquer les effets secondaires associés à bon nombre d'anti-douleurs actuels agissant sur le système nerveux central.

L'étude préclinique réalisée par l'unité Drug Discovery and Development (D3) de l'Institut italien de Technologie et l'Université de Californie à Irvine montre que l'URB937, un puissant inhibiteur de seconde génération de l'amide d'acide gras hydrolase (FAAH) enzymatique, contrôle la douleur et l'inflammation à l'endroit lésé en stimulant la production d'anandamide dans les tissus périphériques, qui font partie du système endocannabinoïde analgésique et anti-inflammatoire. Ce composé est le premier inhibiteur du FAAH produit avec un accès restreint au système nerveux central (SNC), alors que les inhibiteurs actuels du FAAH traversent facilement la barrière hémato-encéphalique.1

Le docteur Daniele Piomelli, directeur scientifique de l'unité D3 et chercheur en chef, a déclaré : « Ces résultats sont significatifs parce qu'ils montrent pour la première fois comment les inhibiteurs du FAAH peuvent permettrent au corps de maîtriser son propre pouvoir analgésique et anti-inflammatoire exactement là où il est nécessaire d'alléger la douleur et en évitant les effets secondaires fréquemment observés avec d'autres anti-douleurs. Ils présentent un grand potentiel en vue d'offrir aux patients un plus large choix de traitements permettant de soulager un large spectre de douleurs, par exemple l'arthrite rhumatoïde ou les douleurs dues à une neuropathie périphérique ».

L'absence de sollicitation du SNC par le composé présente potentiellement de nombreux avantages thérapeutiques par rapport aux traitements anti-douleurs actuels tels que les opiacés et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) susceptibles de provoquer des effets secondaires indésirables chez certains patients, par exemple des nausées, des irritations intestinales et une dépendance.2,3

Andrew Rice, professeur en recherche sur la douleur à l'Imperial College de Londres, a déclaré : « Cette étude représente une avancée importante dans le dévelopement de cannabinoïdes utiles sur le plan clinique. Les données cliniques et d'essais en laboratoire existantes démontrent sans équivoque que les cannabinoïdes possèdent des propriétés analgésiques. Cependant, leur index thérapeutique a besoin d'être amélioré. Par l'utilisation d'une stratégie d'inhibition d'un enzyme qui désactive un cannabinoïde endogène en-dehors du cerveau seulement et en montrant que cette approche demeure suffisante pour conserver un effet analgésique, le professeur Piomelli et ses collègues ont réalisé une avancée significative ».

L'unité D3 poursuit le programme de développement de l'URB937 et prévoit d'entamer les études cliniques en 2012.

Ont également été impliqués dans l'étude des chercheurs d'autres institutions, notamment des universités d'Urbino, de Parme et de Naples, ainsi que de l'université Complutense de Madrid.

À propos de la D3

La D3 est une unité spécialisée de l'Institut italien de Technologie, qui se consacre à la découverte de nouveaux médicaments. Cette organisation concentre ses efforts de recherche sur la découverte de médicaments dans trois domaines thérapeutiques clés, à savoir la douleur, les inflammations et la démence. En collaborant avec des partenaires privés, la D3 fait converger l'excellence universitaire en matière de science fondamentale et les axes de recherche bien délimités du secteur pharmaceutique, dans le but d'accélérer la recherche médicale dans d'importants domaines où les besoins ne sont pas satisfaits.

Financée par le gouvernement italien, la D3 emploiera plus de 70 scientifiques et techniciens d'ici décembre 2010. Les installations à la pointe de la technologie de l'organisation comprennent 2000 m2 de laboratoires et de bureaux. Elles ont été terminées en décembre 2009. Pour de plus amples informations, veuillez visiter la page www.iit.it/en/drug-discovery-and-development.

À propos de l'IIT

L'Institut italien de Technologie (IIT) est une fondation établie conjointement par le ministère italien de l'éducation, des universités et de la recherche et le ministère de l'économie et des finances en vue de promouvoir l'excellence en recherche fondamentale et appliquée, et de contribuer au développement économique de l'Italie. Les principaux objectifs de l'IIT sont la création et la diffusion de connaissances scientifiques ainsi que le renforcement de la compétitivité technologique de l'Italie. Afin d'atteindre ces deux objectifs, l'IIT se propose de coopérer tant avec les institutions universitaires que les organisations privées, afin de promouvoir au travers de ces partenariats le développement scientifique, les avancées technologiques et la formation aux hautes technologies. Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site www.iit.it/en.

À propos de l'université de Californie à Irvine

Fondée en 1965, l'UCI est une université de premier plan vouée à la recherche, à la mission professorale et aux services à la collectivité. Présidée par Michael Drake depuis 2005, l'UCI fait partie des campus les plus dynamiques de l'Université de Californie, avec près de 28 000 étudiants de premier et deuxième cycles, 1 100 enseignants et 9 000 employés. L'UCI est le plus important employeur du conté d'Orange et représente annuellement 3,9 milliards de dollars pour son économie. Pour de plus amples informations concernant l'UCI, veuillez visiter le site www.today.uci.edu.

Références

1. Schlosburg, J.E., Kinsey, S.G. &Lichtman, A.H. Cibler l'amide d'acide gras hydrolase (FAAH) enzymatique pour le traitement de la douleur et de l'inflammation.AAPS J. 11, 39-44 (2009)

2. Hochman JS, Shah NR. Le prix des anti-douleurs Circulation. 27 Juin 2006;113(25):2868-70. Epub 19 Juin 2006. Erratum in: Circulation. 22 août 2006;114(8):e364.

3. Cepeda MS, Farrar JT, Baumgarten M, Boston R, Carr DB, Strom BL. Effets secondaires des opiacés lors d'une administration à court terme: action de l'âge, du sexe et de la race. ClinPharmacolTher. Août 2003;74(2):102-12.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

Pour contacter la D3 :Daniele Piomelli chez D3Tél. : +39 010 7178 1442Portable : +39 338 730 2957daniele.piomelli@iit.itouMatt Foster chez Tudor ReillyTél. : +44 (0) 20 7034 7608Portable : +44 (0)7 545 424 153matt.foster@tudor-reilly.comouRenseignements presse : +39 010 7178 1442Au Royaume-Uni : +44 1494 687 860

© 2010 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Douleur , Recherche , Technologie , Californie , Italie , Universités , Traduction , Tissus , Système nerveux central , Système nerveux , Patients , Objectifs , Inflammation , Cannabinoïdes , Économie , Arthrite , Étudiants , Boston , Thérapeutique , Cerveau , Démence , Développement économique , Sexe , Science , Diffusion , Éducation , Londres , Langue , Laboratoires , Jurisprudence , Analgésiques , Essais , Index , Gouvernement

nuance

Pratique médicale: Les +