nuance

Six gouvernements européens demandent un soutien pour la télésanté interopérable dans une lettre conjointe au réseau de santé en ligne

BRUXELLES et ARLINGTON, Virginie, 23 juin 2016 /PRNewswire/ -- Les ministères de la Santé et leurs organismes responsables des systèmes de TIC de l'Autriche, la Catalogne, le Danemark, la Finlande, la Norvège et la Suède ont remis aujourd'hui une lettre conjointe au réseau de santé en ligne (eHealth Network) approuvant le déploiement à grande échelle de systèmes de télésanté, soulignant les défis à la mise en œuvre et demandant un soutien pour relever les défis de la télésanté relatifs à mise en œuvre de la technologie et de l'interopérabilité.

 

 Ils se sont tous engagés envers les normes ouvertes, l'interopérabilité et également à utiliser les directives de conception Continua (Continua Design Guidelines, CDG) dans le cadre de la planification et du déploiement avancés de leurs programmes de télésanté. Les signataires ont reconnu les CDG publiées par la Personal Connected Health Alliance (alliance de santé personnelle connectée, PCHA) comme étant « le cadre ouvert de premier plan pour de nombreux aspects techniques d'interopérabilité de la santé personnelle connectée ».

Logo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20151110/285845LOGO

La lettre a été signée par le Dr Stefan Sauermann, le consultant en normes/interopérabilité du ministère de la santé autrichien ; Francesc García Cuyàs, le directeur de la fondation TicSalut Foundation du ministère de la santé catalan ; Lisbeth Nielsen, la PDG du Danish Health Data Authority (l'autorité danoise des données de santé) ; Annakaisa Iivari, la directrice des services de santé et sociaux du ministère des affaires sociales et de santé finlandais ; Roar Olsen, le directeur départemental du The Norwegian Directorate of eHealth (Direction norvégienne de la santé en ligne) ; and Sara Meunier, la directrice technique de l'Inera/Swedish Association of Local Authorities and Regions (association suédoise/Inera des autorités et des régions locales) en Suède.

« La télésanté a démontré un potentiel considérable en tant qu'approche pour l'autonomisation des citoyens avec des données de santé personnalisées en temps opportun. Elle améliore la santé et la qualité de vie de nos citoyens », a déclaré Sara Meunier, une membre du PCHA et la directrice technique de l'Inera/SALAR, l'organisme responsable de la coordination des activités conjointes de santé en ligne à travers les conseils de province et les municipalités en Suède. « Notre lettre fait appel au réseau de santé en ligne et à ses États membres pour nous aider à surmonter l'impasse dans l'industrie et à faire progresser l'adoption de normes ouvertes pour l'interopérabilité de santé personnelle connectée ».

Le réseau de santé en ligne réunit 28 autorités nationales responsables de la santé en ligne (27 États membres de l'UE et la Norvège) et la Commission européenne coordonne les politiques de santé en ligne.  Co-présidé par les États membres et la Commission européenne, il stimule la coopération et les initiatives conjointes dans des domaines que les États membres considèrent comme leur intérêt commun, y compris dans l'interopérabilité entre les systèmes de santé électroniques pour la continuité des soins.

La lettre exprime la confiance continue des signataires dans les avantages de la télésanté et l'engagement envers les normes ouvertes et l'interopérabilité. Elle détaille leurs expériences et observations en ce qui concerne la télésanté interopérable ouverte, dont :

La lettre complète est disponible ici.

« Les directives de conception Continua ont été développées et mises à jour annuellement pour soutenir un échange interopérable et ouvert de données de santé qui va de pair avec la mission du secteur public pour des soins de santé de haute qualité, personnalisés et pratiques », a déclaré Rob Havasy, le directeur général de Continua et le vice-président du PCHA. « Nous sommes reconnaissants du travail de pionnier de ces organismes gouvernementaux qui ouvrent la voie pour l'amélioration de la qualité et de l'accès aux soins de santé ainsi que pour les résultats issus de la télésanté et la santé personnelle connectée ».

La Personal Connected Health Alliance (PCHA) travaille en collaboration avec des groupes impliqués dans la santé, la technologie, les sciences de la vie, la politique publique, la recherche, et des groupes de défense pour soutenir une nouvelle norme d'engagement de santé personnelle, des changements en termes de comportement positif, un bien-être amélioré et des résultats sanitaires. La PCHA se concentre sur la direction de l'agenda, la création d'une base de données probante et la mobilisation de l'action collective pour atteindre une santé personnelle connectée pour tous. La PCHA organise la Conférence de santé connectée (Connected Health Conference) annuelle, une exposition et un forum international pour le réseautage et la présentation des progrès de la recherche, des innovations et des opportunités en matière de santé personnelle connectée. La PCHA est une division du HIMSS et le siège de Continua qui publie annuellement les directives de conception Continua. Continua est reconnue comme la norme internationale pour l'interopérabilité de bout en bout conviviale des systèmes et des dispositifs de santé personnelle connectée.

Descripteur MESH : Santé , Lettre , Réseau , Suède , Technologie , Organismes , Norvège , Virginie , Finlande , Autriche , Danemark , Membres , Directives , Soins , Recherche , Vie , Association , Politique , Politique publique , Programmes , Qualité de vie , Comportement , Base de données , Confiance , Secteur public , Services de santé , Continuité des soins , Industrie , Amélioration de la qualité , Temps , Travail , Coopération , Adoption

nuance

Informatique médicale: Les +