nuance

Polyarthrite rhumatoïde : mise sur le marché d'un anticorps monoclonal anti-TNF α spécifique

L'infliximab (Remicade®, Schering-Plough) est un inhibiteur spécifique du TNF α qui a fait l'objet d'une autorisation européenne de mise sur le marché en juin 2000. Il est recommandé pour la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde active et doit être administré avec le méthotrexate.

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une pathologie inflammatoire peu connue du grand public. Elle toucherait selon les sources près de 400.000 personnes en France. La PR touche 3 à 4 plus de femmes que d'hommes et est à l'origine de déformations et de destructions articulaires sur les extrémités des membres : mains, poignets, genoux. Son incidence maximale se situe entre 40 et 60 ans.

L'étiologie de la PR reste inconnue, mais elle est considérée comme une maladie auto-immune. Différentes recherches s'orientent vers une origine génétique, infectieuse ou hormonale.

Cependant, le rôle physio-pathologique du TNF α paraît indéniable. On a en effet noté une augmentation de la production de cette cytokine pro-inflammatoire dans les synoviales rhumatoïdes.

L'infliximab est un anticorps monoclonal chimérique qui permet d'inhiber l'activité biologique du TNF α en se fixant sur les formes solubles et transmembranaires. Il est spécifique du TNF α et ne se fixe pas sur le TNF β.

Utilisé en étude depuis 1993, l'infliximab (Remicade®) avait obtenu une AMM en 1999 pour la maladie de Chron. Ce médicament est désormais disponible pour les spécialistes, les services spécialisés en rhumatologie et les centres spécialisés pour le traitement de la PR.

L'étude ATTRACT (448 patients) a montré une amélioration rapide par rapport au méthotrexate et 50 % de réponse à la 30° semaine. Une nette amélioration a également été notée en ce qui concerne le nombre d'articulations touchées et l'évaluation de la douleur.

Le Remicade® est recommandé "pour la réduction des signes et des symptômes chez les patients ayant une polyarthrite rhumatoïde active, lorsque la réponse aux traitements de fond, dont le méthotrexate, a été inappropriée".

Dans la PR active réfractaire, la posologie recommandée est de 3 mg/kg en perfusion IV aux semaines 0, 2 et 6 puis toutes les 8 semaines, en association avec le méthotrexate. La tolérance de Remicade® est jugée bonne.

Source : Schering-Plough

Descripteur MESH : Anticorps , Rhumatologie , Méthotrexate , Polyarthrite rhumatoïde , Patients , Maladie , Rôle , Personnes , Perfusion , Membres , Incidence , Hommes , Génétique , France , Femmes , Douleur , Association , Articulations

nuance

Recherche scientifique: Les +