nuance

2 téléconsultations sur 3 sont réalisées via Doctolib

illustrationLes médecins français ont réalisé près de 40 000 téléconsultations sur Doctolib depuis le lancement du service en janvier 2019. En quelques mois, Doctolib est devenu le service de téléconsultation le plus utilisé de France : deux tiers des téléconsultations remboursées par la Sécurité sociale sont réalisés via Doctolib. Un an jour pour jour après l’entrée en vigueur du remboursement, le constat est clair : les praticiens se sont emparés de cette nouvelle pratique, mais les patients l’adoptent encore progressivement.

Depuis sa création, Doctolib contribue à transformer les cabinets et les hôpitaux en partenariat avec les professionnels de santé pour améliorer leur qualité de vie au travail et la santé de leurs patients.

Doctolib a d’abord développé un logiciel de gestion des consultations pour les professionnels de santé et un service de santé en ligne pour les patients. Doctolib est aujourd’hui utilisé par 100 000 praticiens et enregistre 40 millions de visites de patients chaque mois.

Depuis le 15 janvier 2019, Doctolib propose en plus aux médecins de réaliser des téléconsultations. Ce nouveau service, conçu avec 500 médecins partenaires, est un outil à la disposition des praticiens pour améliorer la prise en charge de leurs patients. Elle s’inscrit à 100 % dans le parcours de soins.

La téléconsultation réalisée sur Doctolib est remboursée au patient comme une consultation en cabinet, car elle respecte les règles fixées par l’Assurance Maladie et les syndicats de médecins :

1. La téléconsultation n’est jamais le mode unique de consultation du médecin
2. La téléconsultation n’est proposée qu’aux patients déjà connus du médecin

Doctolib, premier service de téléconsultation de France

Doctolib est aujourd’hui le service de téléconsultation le plus utilisé de France : près de 40 000 téléconsultations ont été réalisées via Doctolib depuis le lancement du service le 15 janvier 2019 et toutes ont été remboursées aux patients par la Sécurité sociale. Les téléconsultations réalisées via Doctolib représentent ainsi les deux tiers des 60 000 téléconsultations remboursées jusqu’à présent en France1. Au rythme de croissance actuel, 13 000 téléconsultations devraient être réalisées sur Doctolib au seul mois de septembre 2019, soit 2 fois plus qu’au deuxième trimestre, et les 150 000 téléconsultations devraient être dépassées avant la fin de l’année.

Cependant, le nombre de téléconsultations reste faible par rapport au nombre de consultations physiques réservées en ligne sur Doctolib. À titre de comparaison, depuis le mois de janvier, 150 millions de rendez-vous médicaux ont été pris sur Doctolib. Si les médecins ont pris le sujet à bras le corps et commencent à s’emparer de cette nouvelle pratique, les patients adoptent la téléconsultation encore progressivement.

« La téléconsultation en est à ses débuts en France. De plus en plus de médecins s’y intéressent et commencent à adopter cette pratique, en complément des consultations qu’ils réalisent au cabinet. Côté patients, la téléconsultation entre progressivement dans les usages. Nous travaillons avec les médecins et leurs représentants pour les accompagner dans cette transformation et faire de la téléconsultation une pratique qui améliore durablement leur quotidien et le service qu’ils rendent à leurs patients », analyse Stanislas Niox-Chateau, fondateur et président de Doctolib.

 

Un progrès réel pour l’accès aux soins

La téléconsultation se pratique dans toute la France.

L’Île-de-France est encore la région où l’on réalise le plus de téléconsultations (56 %), mais c’est la région où le service a été installé en premier et d’autres régions commencent déjà à émerger dans les usages : Auvergne-Rhône-Alpes (7,9 %), Occitanie (6,2 %), Hauts-de-France (5,3 %), Grand Est (5,3 %), Provence — Alpes-Côte-d’Azur (4,4 %) et Normandie (3,6 %).

Répartition des téléconsultations réalisées sur Doctolib par territoires

Répartition des téléconsultations réalisées sur Doctolib par régions

La téléconsultation permet aux patients d’accéder plus facilement à leur médecin :
– en évitant certains déplacements, la téléconsultation facilite l’accès à un médecin, notamment
dans les zones où les ressources médicales sont rares et où les temps de trajets sont longs ;
– en supprimant la distance entre le patient et son médecin, la téléconsultation simplifie le suivi de certaines pathologies, notamment chroniques, et encourage les patients à prendre en main leur santé et à s’inscrire dans des démarches de prévention ;
– les délais d’attente pour obtenir une téléconsultation sont nettement plus courts que pour une
consultation physique, grâce à un système de créneaux dédiés mis en place sur Doctolib : ils sont de 2,9 jours en moyenne chez le médecin généraliste (contre 6 jours en cabinet2), de 7,2 jours chez le gynécologue (contre 44 jours en cabinet), de 9,8 jours chez le dermatologue (contre
61 jours en cabinet) et de 3,6 jours chez le pédiatre (contre 22 jours en cabinet).

Comparaison des délais d’attente entre une téléconsultation et une consultation en cabinet par spécialités

Pour le Docteur Isabelle Karsinti, médecin généraliste à Paris, la téléconsultation permet de répondre à des besoins très concrets rencontrés tous les jours par ses patients : « Jusqu’à présent, mes patients m’appelaient plusieurs fois par jour pour me demander de leur expliquer leurs résultats d’analyses médicales. Désormais, je leur propose une téléconsultation pour leur éviter le déplacement, prendre le temps de répondre à leurs questions et leur adresser si nécessaire une prescription ».

Généralistes et gynécologues en tête des usages

1 500 médecins réalisent des téléconsultations sur Doctolib.
55 % des médecins qui réalisent des téléconsultations sur Doctolib sont des médecins généralistes, 15 %
des gynécologues, 7 % des chirurgiens, 7 % des pédiatres, 4 % des psychiatres, 2 % des endocrinologues et
2 % des cardiologues (les usages de la téléconsultation se répartissent ensuite dans les différentes autres spécialités médicales).

L’intérêt des médecins pour la téléconsultation s’explique par plusieurs raisons :

– elle leur apporte plus de confort et de flexibilité dans leur travail : grâce à la téléconsultation, les médecins peuvent consulter leurs patients où et quand ils le souhaitent, par exemple depuis chez eux, de manière totalement sécurisée ;
– elle leur permet d’être rémunérés pour les conseils médicaux et l’accompagnement qu’ils apportent gratuitement à leurs patients, le plus souvent en dehors de leurs horaires de consultation ;
– elle représente un nouveau service pour leurs patients, très sensibles aux solutions qui facilitent l’accès aux soins et renforcent la proximité avec leurs praticiens.

Le Docteur Aude Venaille, pédiatre à Vernaison (Rhône), voit dans la téléconsultation un nouveau mode d’exercice, beaucoup plus flexible, en complément de sa pratique habituelle : « Grâce à la téléconsultation, je peux exercer en dehors de mon cabinet, depuis chez moi par exemple, et à des moments auxquels il me semblait impossible de consulter. Cette nouvelle pratique me semble en phase avec les aspirations de beaucoup de médecins aujourd’hui, qui souhaitent organiser leur temps de travail de manière plus souple et autonome. »

À propos de Doctolib

Créé en 2013, Doctolib est le leader de la e-santé en Europe. Doctolib propose aux praticiens un logiciel et des services pour améliorer l’efficacité de leur organisation, transformer l’expérience de leurs patients, faire connaître leurs activités et renforcer la coopération avec leurs confrères. Doctolib aide les patients à accéder plus facilement et rapidement aux soins, en leur permettant de trouver des informations sur leurs professionnels de santé, de prendre rendez-vous avec eux sur Internet 24 h/24 et 7 j/7, de réaliser des téléconsultations et d’accéder à leur historique de consultations en ligne. La société emploie aujourd’hui 850 salariés, répartis dans 40 villes en France et en Allemagne. Elle collabore avec 100 000 professionnels et 2 000 établissements de santé. Doctolib enregistre chaque mois plus de 40 millions de visites de patients. Plus d’informations sur Doctolib directement sur le site www.doctolib.fr.

À propos de la téléconsultation sur Doctolib

 

Depuis le 15 janvier 2019, Doctolib propose un service de téléconsultation à l’ensemble des médecins et des patients. Il suffit pour cela au médecin de configurer un nouveau motif de consultation et de lui attribuer des disponibilités dans son agenda Doctolib. Instantanément, les patients du médecin ont la possibilité de prendre rendez-vous pour une téléconsultation sur l’application mobile Doctolib. À l’horaire convenu, le patient et le médecin se retrouvent dans un espace vidéo sécurisé pour réaliser la téléconsultation. À l’issue de cette dernière, le patient paie son médecin directement en ligne en un clic et reçoit une ordonnance dans son compte patient sécurisé. Ce service de téléconsultation est facturé par Doctolib 79 € TTC par mois à chaque médecin utilisateur. Plus d’informations sur la téléconsultation sur Doctolib directement sur cette page.

 

1 CNAM, Nombre de téléconsultations remboursées depuis l’entrée en vigueur du remboursement, 12 septembre 2019.

2 DREES, « La moitié des rendez-vous sont obtenus en 2 jours chez le généraliste », Octobre 2018.

Descripteur MESH : Patients , Médecins , France , Sécurité , Sécurité sociale , Santé , Temps , Travail , Soins , Logiciel , Hôpitaux , Médecins généralistes , Établissements de santé , Vie , Syndicats , Europe , Allemagne , Internet , Bras , Coopération , Qualité de vie , Physique , Villes , Croissance , Déplacement , Solutions , Maladie , Tête , Main

nuance

Pratique médicale: Les +