nuance

Une nouvelle étude croisée indique que le prasugrel réduit considérablement l'agrégation plaquettaire chez les patients souffrant de syndrome coronarien aigu par rapport à du clopidogrel à doses élevées

MUNICH, Allemagne, September 3 /PRNewswire/ -- Parmi les patients souffrant de syndrome coronarien aigu (ACS) auxquels ont a administré une dose de charge de 900 mg de clopidogrel, une dose d'entretien de 150 mg de clopidogrel ou de 10 mg de prasugrel permet-elle une meilleure inhibition de l'agrégation plaquettaire et de la formation de caillots sanguins ? Réponse : une dose d'entretien de 10 mg de prasugrel, selon les résultats d'une étude croisée sur échantillon aléatoire et en double aveugle.

Les résultats de cette étude, connue sous le nom d'essai ACAPULCO(1), ont indiqué que la dose d'entretien de 10 mg de prasugrel a considérablement réduit le niveau maximal d'agrégation plaquettaire de 12,9 % par rapport à une dose d'entretien de 150 mg de clopidogrel (P<0,001). Ces résultats ont été présentés aujourd'hui lors du Congrès de la société européenne de cardiologie (ESC) à Munich (Allemagne).

« Cette étude est la première preuve de l'effet antiplaquettaire supérieur d'une dose d'entretien de 10 mg de prasugrel par rapport à une dose d'entretien de 150 mg de clopidogrel suite à une dose de charge de 900 mg de clopidogrel », a annoncé le Pr Gilles Montalescot de la faculté de médecine de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris.

L'étude croisée ACAPULCO a été conçue pour comparer les taux d'agrégation plaquettaire décelés chez les patients souffrant d'ACS recevant des doses d'entretien soit de prasugrel (10 mg par jour), soit de clopidogrel (150 mg par jour), suite à une forte dose de charge de clopidogrel (900 mg).(2) Dans les 16 à 28 heures suivant la dose de charge, les patients ont été affectés de manière aléatoire à une dose d'entretien soit de 10 mg de prasugrel, soit de 150 mg de clopidogrel. Après 14 jours de leur traitement initial de dose d'entretien, les sujets sont passés à l'autre médicament étudié pour une durée de 14 jours.

L'étude a montré qu'une dose de 10 mg de prasugrel produisait un niveau inférieur d'agrégation plaquettaire par rapport à la dose de 150 mg de clopidogrel lorsque les deux périodes de traitement de 14 jours été combinées (26,2 % contre 39,1 %, p&lt;0,001). L'étude a également montré que, pour les patients traités initialement au prasugrel, la dose de 10 mg de prasugrel a permis d'atteindre un niveau d'agrégation plaquettaire inférieur par rapport au niveau observé 6 à 18 heures après la dose de charge de 900 mg de clopidogrel (29,1 % contre 41,2 %, p&lt;0,003). Lorsque ces patients ont été croisés sur la dose d'entretien de 150 mg de clopidogrel, l'agrégation plaquettaire a augmenté à nouveau au niveau détecté avant le traitement au prasugrel.

Les plaquettes jouent un rôle important dans l'ACS parce qu'elles peuvent former des caillots sanguins pouvant occlure les artères coronaires, ce qui à son tour peut provoquer des événements cardiaques. Ainsi, les agents antiplaquettaires qui inhibent l'activation et l'agrégation plaquettaires sont nécessaires pour le traitement de l'événement aigu et la thérapie d'entretien qui s'ensuit.(3)

Renseignements supplémentaires sur l'étude

L'étude ACAPULCO était un essai croisé sur échantillon aléatoire en double aveugle qui a comparé la réponse pharmacodynamique d'une dose d'entretien de 10 mg de prasugrel à celle d'une dose de 150 mg de clopidogrel chez 56 patients traités à l'aspirine, suite à une dose de charge de 900 mg de clopidogrel administrée dans les 48 heures suivant des symptômes d'ACS UA/NSTEMI.

Présentation du prasugrel

Daiichi Sankyo Company, Limited (TSE: 4568) et Eli Lilly and Company (NYSE: LLY) mettent au point conjointement prasugrel, un agent antiplaquettaire oral expérimental, inventé par Daiichi Sankyo et son partenaire japonais de recherche Ube Industries, Ltd., en tant que traitement potentiel, initialement pour les patients souffrant d'un syndrome coronarien aigu subissant un PCI. Le prasugrel est conçu pour inhiber l'activation et l'agrégation des plaquettes en bloquant le récepteur d'ADP (adénosine diphosphate) P2Y12 sur la surface des plaquettes. Les agents antiplaquettaires empêchent l'agglutination des plaquettes, à l'origine de la formation de caillots sanguins pouvant déboucher sur des attaques cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux.

Présentation de Daiichi Sankyo

Daiichi Sankyo Co., Ltd, un innovateur mondial dans le domaine pharmaceutique, a été créé en 2005 par la fusion de deux importantes sociétés pharmaceutiques japonaises. L'intégration a créé une entreprise plus robuste qui permet la mise au point continuelle de nouveaux médicaments qui enrichissent la qualité de vie de patients du monde entier. Daiichi Sankyo se concentre particulièrement sur la recherche-développement en matière de maladies cardiovasculaires, notamment les thérapies de lutte contre la dyslipidémie, l'hypertension, le diabète et le syndrome coronarien aigu. La découverte de nouveaux médicaments dans les domaines des maladies infectieuses, du cancer, des maladies des os et des articulations et des maladies immunitaires revêt une importance égale pour la société. Pour de plus amples renseignements, consultez www.daiichisankyo.com.

Daiichi Sankyo, Inc. (www.dsus.com), dont le siège se trouve à Parsippany (New Jersey), est la filiale américaine de Daiichi Sankyo Co., Ltd.

Présentation d'Eli Lilly and Company

Lilly est une entreprise tournée vers l'innovation qui développe un portefeuille croissant de produits pharmaceutiques d'avant-garde et de premier choix en appliquant les techniques de recherche les plus récentes et en s'appuyant sur un réseau mondial de laboratoires et sur des alliances avec des organisations scientifiques de premier plan. Lilly, dont le siège social se trouve à Indianapolis (Indiana), répond (par les médicaments et l'information) à certains des besoins médicaux les plus pressants au monde.

Plavix(R)/Iscover(R) sont des marques déposées de sanofi-aventis.

Le présent communiqué de presse contient certains énoncés prospectifs concernant le potentiel du composé expérimental prasugrel (CS-747, LY640315) et reflète l'opinion actuelle de Daiichi Sankyo et Lilly. Néanmoins, comme pour tout composé pharmaceutique en cours de mise au point, des risques et incertitudes substantiels affectent le processus de conception et d'évaluation administrative. Aucune garantie ne peut être faite concernant les autorisations administratives du composé ou l'adéquation entre ces autorisations et la ou les indication(s) prévue(s) par les sociétés. Il ne peut pas non plus être garanti que les études ultérieures et les expériences des patients seront cohérentes avec les résultats des études à ce jour. La réussite commerciale du composé ne peut non plus être garantie. Pour obtenir des informations sur divers risques et incertitudes, veuillez vous reporter aux documents déposés par Lilly auprès de la Commission des valeurs mobilières américaine (Securities and Exchange Commission) et les documents déposés par Daiichi Sankyo auprès de la Bourse de Tokyo. Daiichi Sankyo et Lilly déclinent tout devoir de mise à jour des énoncés prospectifs.

(1) L'étude ACAPULCO : une étude croisée sur échantillon aléatoire en double aveugle comparant la réponse pharmacodynamique chez les sujets souffrant de syndrome coronarien aigu recevant sur 14 jours une dose d'entretien de 10 mg de prasugrel (LY640315) contre une dose d'entretien de 14 jours de 150 mg de clopidogrel après utilisation d'une dose de charge de 900 mg de clopidogrel afin de réduire l'activation continuelle des plaquettes

(2) Dans les centres français, où l'étude a été conduite, une dose de charge de 900 mg de clopidogrel est utilisée comme standard clinique pour les patients souffrant d'ACS qui vont subir un PCI, une procédure d'ouverture des artères impliquant souvent l'utilisation d'endoprothèses coronariennes pour rouvrir une artère bloquée.

(3) Bassand, JP, Hamm, C, et al. Guidelines for the diagnosis and treatment of non-ST-segment elevation acute coronary syndromes. European Heart Journal 2007 ; 28: 1616. Disponible sur http://www.escardio.org/admin/GuidelinesReferences/guidelines-NSTE-ACS-FT.pdf. Accès le 9 juillet 2008.

P-LLY

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Agrégation plaquettaire , Syndrome , Syndrome coronarien aigu , Entretien , Allemagne , Plaquettes , Recherche , Lutte , Vie , Tokyo , Sociétés , Rôle , Réseau , Qualité de vie , Paris , New Jersey , Accidents , Laboratoires , Indiana , Hypertension artérielle , Endoprothèses , Diabète , Articulations , Artères , Agglutination , ADP

nuance

Médicaments: Les +