nuance

Mallinckrodt LLC annonce avoir interjeté appel d'une ordonnance du Département de la protection environnementale du Maine

L'ordonnance du DEP du Maine oblige Mallinckrodt à entreprendre un assainissement de grande envergure et injustifié qui inclut le déblai de cinq sites de décharge contenant des sols contaminés par le mercure. Certains de ces sites de décharge sont en place depuis plus de 25 ans.

Mallinckrodt LLC a annoncé aujourd'hui avoir entamé une action en justice auprès du tribunal fédéral de première instance du Maine visant à interdire au Département de la protection environnementale (DEP) du Maine d'exécuter une ordonnance obligeant Mallinckrodt à appliquer des mesures correctives extrêmes et inutiles dans les anciennes installations de production de chlore et de soude caustique HoltraChem situées à Orrington, dans le Maine.

L'ordonnance du DEP du Maine oblige Mallinckrodt à entreprendre un assainissement de grande envergure et injustifié qui inclut le déblai de cinq sites de décharge contenant des sols contaminés par le mercure. Certains de ces sites de décharge sont en place depuis plus de 25 ans.

« Le fait d'enlever une grande quantité de sol qui est à présent confinée dans des sites de décharge contrôlés risquerait d'exposer le public au mercure qui est déjà sécurisé », a déclaré Kathryn A. Zeigler, directrice de l'assainissement de l'environnement chez Mallinckrodt. « Nous contestons la validité de l'ordonnance du DEP du Maine en raison de l'absence de justification technique à ces mesures correctives. »

Afin de protéger la santé publique et l'environnement, Mallinckrodt a pris, au cours des 15 dernières années, des mesures de stabilisation et des mesures correctives dans les anciennes installations de HoltraChem pour un coût dépassant 35 millions de dollars. Les initiatives prises par Mallinckrodt, destinées à réduire le risque de rejet de mercure dans le sol ou dans l'atmosphère, comprennent la stabilisation des décharges sur site, un démantèlement et un enlèvement graduels des bâtiments, des équipements et de l'infrastructure, ainsi que l'enlèvement d'autres structures qui entrent dans le cadre prévu des futures activités correctives ou que le DEP du Maine estime représenter un risque pour la sécurité.

Ces mesures ont été prises suivant les recommandations indiquées par des experts-conseils, extérieurs à Mallinckrodt, de Camp Dresser & McKee (CDM), une société de construction et d'ingénierie de réputation internationale.

Par ailleurs, Mallinckrodt s'est assuré les services de CDM pour exploiter un système de traitement des eaux usées qui est actuellement en fonctionnement sur le site du Maine. Des données provenant d'un programme de contrôle approfondi indiquent que le double effet de la cessation des opérations de production dans les anciennes installations de HoltraChem en 2001 et des travaux d'assainissement déjà effectués améliore les conditions des eaux souterraines sur le site. En outre, les récentes décharges d'eaux de surface en provenance des installations sont inférieures aux restrictions applicables apportées à la concession. Actuellement, il n'existe pas sur le site de conditions environnementales qui nécessiteraient des mesures d'urgence.

Il y a plus de cinq ans, après avoir procédé à une évaluation d'un grand nombre d'alternatives d'assainissement, la société CDM a recommandé une mesure corrective qui comprenait le déblaiement des sols et des sédiments contaminés par le mercure, le traitement du mercure élémentaire, la consolidation et le recouvrement en milieu aquatique des déblais, le recouvrement en milieu aquatique du site de décharge n° 2, la construction d'un système de traitement des eaux souterraines ainsi qu'un contrôle permanent. CDM et Mallinckrodt continuent d'affirmer que le recouvrement en milieu aquatique des décharges sur site constitue la meilleure option environnementale pour les anciennes installations de HoltraChem.

L'ordonnance du DEP du Maine, qui a été signée par le Commissaire du DEP du Maine le 24 novembre 2008, exige, entre autres activités, le déblaiement de tous les sols de la surface de l'unité de production qui contiennent des niveaux de mercure dépassant les normes d'assainissement de l'État applicables au site ainsi que le déblaiement de la totalité des cinq sites de décharge. CDM avait précédemment examiné et rejeté cette mesure corrective, parce que le déblaiement des sites de décharge exposerait le public et l'environnement à des quantités potentiellement nocives de mercure, serait extrêmement onéreux, ne comporterait aucun avantage environnemental et exigerait le transport d'importantes quantités de déchets vers des installations autorisées au Canada, une procédure estimée à 60 000 parcours de camions transportant environ 360 000 tonnes de sol. Parmi les autres effets négatifs du plan d'assainissement de l'État sur l'environnement, figurerait le rejet dans l'atmosphère de dioxyde de carbone, de particules et d'oxydes d'azote.

« Nous sommes respectueusement en désaccord avec la décision de l'État d'appliquer un plan d'action qui risque d'exposer le public au mercure en faisant procéder au déblaiement de matériaux qui sont déjà confinés dans les sites de décharge », a déclaré Kathryn Zeigler. « Nous avons travaillé, en coordination avec de hauts fonctionnaires de l'environnement au niveau de l'État et au niveau fédéral, y compris le DEP du Maine, à mettre au point une solution d'assainissement à long terme et mûrement réfléchie. Notre objectif continue d'être une restauration environnementale saine de ce site et sa réutilisation ultérieure au profit de la collectivité. »

À propos de Mallinckrodt LLC

Mallinckrodt LLC est une filiale de Covidien. Covidien est une société internationale de soins de santé de premier rang qui crée des solutions médicales innovantes améliorant l'évolution de l'état de santé du patient et qui apporte de la valeur par son leadership et son excellence cliniques. Covidien fabrique, distribue et exploite une gamme variée de lignes de produits leaders dans quatre secteurs : les dispositifs médicaux, les solutions d’imagerie, les produits pharmaceutiques et les fournitures médicales. Avec un chiffre d'affaires avoisinant les 10 milliards de dollars en 2008, Covidien emploie plus de 41 000 collaborateurs dans 59 pays et commercialise ses produits dans plus de 140 pays. Veuillez consultez le site www.covidien.com pour de plus amples informations concernant nos activités.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

CovidienJoAnna Schooler, 314-654-3543Directrice en charge des relations publiquesSolutions d'imagerie et Produits pharmaceutiquesjoanna.schooler@covidien.comouDavid T. Young, 508-261-6330Directeur des relations avec les médiasCommunication d'entreprisedavid.young@covidien.comouColeman Lannum, CFA, 508-452-4343Vice-présidentRelations avec les investisseurscole.lannum@covidien.comouWayde McMillan, 508-452-4387DirecteurRelations avec les investisseurswayde.mcmillan@covidien.com

© 2008 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Maine , Mercure , Assainissement , Environnement , Sol , Santé , Risque , Atmosphère , Traduction , Solutions , Restauration , Azote , Canada , Carbone , Soins , Sécurité , Santé publique , Chlore , Déchets , État de santé , Oxydes , Dioxyde de carbone , Eaux usées , Leadership , Langue , Jurisprudence , Ingénierie

nuance

Actualités professionnelles: Les +