nuance

Pfizer est désormais titulaire des Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) des vaccins NeisVac® et TicoVac®

Pfizer a annoncé avoir finalisé l'intégration des vaccins commercialisés de Baxter comprenant les vaccins NeisVac® (vaccin méningococcique polyosidique du groupe C – conjugué, adsorbé) et TicoVac® (vaccin de l’encéphalite à tiques – virus entier inactivé), suite au transfert des Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) des deux vaccins le 30 avril dernier.

Pfizer avait en effet acquis le portefeuille de vaccins commercialisés de Baxter le 1er décembre dernier, ainsi qu’une partie du site de production d'Orth, en Autriche, où ces vaccins sont fabriqués. En tant que titulaire et exploitant des AMM, Pfizer est désormais responsable notamment de la gestion des activités de pharmacovigilance, des demandes d’information médicale et des réclamations produits, ainsi que de la distribution des vaccins NeisVac® et TicoVac®.

 

« Notre  ambition  chez  Pfizer  Vaccins  est  de  protéger  les  patients  contre  des  maladies infectieuses en mettant à disposition des vaccins innovants répondant aux enjeux de santé publique. Depuis plus d’un siècle, Pfizer a joué un rôle clé dans le développement de vaccins pour la prévention d’infections ayant pour conséquence des maladies graves et parfois mortelles. NeisVac® et TicoVac® viennent étendre et diversifier notre portefeuille existant de vaccins innovants.» explique Luca Mollo, Directeur Médical Vaccins France.

 

À propos de NeisVac®

NeisVac® est un vaccin conjugué indiqué pour l’immunisation active des enfants à partir de 2 mois, des adolescents et des adultes pour la prévention des maladies invasives dues à Neisseria meningitidis du  sérogroupe C.  L’utilisation de  NeisVac® doit  suivre  les  recommandations officielles1.

 

Les infections invasives à méningocoques (IIM) sont des infections graves qui se manifestent principalement sous forme de méningites ou de méningococcémies, la forme la plus sévère étant le purpura fulminans2. Les IIM peuvent être fatales pour 10 à 15 % des patients. Environ

10-20% des  patients qui  survivent aux  infections méningococciques ont  des  séquelles qui peuvent être majeures3 : lésions cérébrales, perte auditive, troubles de l’apprentissage4 mais également handicap neurologique et perte d’un membre5. En France, le méningocoque a été responsable à lui seul de 585 cas notifiés d’IIM en 2013, soit en moyenne plus de 11 cas chaque semaine6. Le méningocoque de groupe C est l'un des sérogroupes de méningocoques les plus répandus, notamment en France, où il a été responsable de 26% des cas notifiés d’IIM en 20136. La vaccination méningococcique C conjuguée a été introduite au calendrier vaccinal de 2010. Elle est recommandée à une dose pour tous les nourrissons à 12 mois, avec un rattrapage à une dose étendu jusqu’à l’âge de 24 ans révolus* 7.

 

A propos de TicoVac®

TicoVac®   est   un   vaccin   indiqué   pour   l’immunisation  active   (prophylactique)  contre l'encéphalite à tiques des enfants de 1 à 15 ans révolus (TicoVac® enfants) et les sujets âgés de 16 ans et plus. TicoVac® doit être administré selon les recommandations officielles définissant les besoins et le calendrier de vaccination contre l’encéphalite à tiques8.

 

L’encéphalite à  tiques est  une  infection du  cerveau transmise par  la  morsure de  tiques infectées par le virus TBE (tick-borne encephalitis), du genre Flaviviridæ. L'infection par le virus TBE peut provoquer un syndrome grippal pouvant évoluer dans environ 30% des cas vers une encéphalite (forte fièvre et signes d’atteinte du système nerveux central). L’encéphalite peut entraîner une paralysie, des séquelles définitives voire le décès9. Chaque année, ce virus TBE est responsable de milliers de cas de maladies neuro-invasives chez l'homme en Europe et en Asie10. Si peu de cas ont été observés en France, la prévalence peut être sous-estimée car il n’y a pas de surveillance organisée de cette maladie11. La vaccination est recommandée pour les personnes concernées par des séjours en zone rurale ou boisées dans les régions d’endémie (Europe centrale, orientale, septentrionale, dans le nord de l’Asie centrale, de la Chine et du Japon) du printemps à l’automne† 12.

 

À propos de Pfizer

Ensemble, œuvrons pour un monde en meilleure santé

Chez Pfizer, nous mobilisons toutes nos ressources pour améliorer la santé et le bien-être de tous, à chaque étape de la vie. Nous cherchons à optimiser la qualité et la tolérance dans la découverte, le développement et la production de nos médicaments en santé humaine. Notre portefeuille mondial diversifié comporte des molécules de synthèse ou issues des biotechnologies, des vaccins mais aussi des produits d’automédication mondialement connus. Chaque jour, Pfizer travaille pour faire progresser le bien-être, la prévention et les traitements pour combattre les maladies graves de notre époque. Conscients de notre responsabilité en tant que leader mondial de l’industrie biopharmaceutique, nous collaborons également avec les professionnels de santé, les autorités et les communautés locales pour soutenir et étendre l’accès à des soins de qualité à travers le monde. Depuis plus de 165 ans, Pfizer fait la différence pour tous ceux qui comptent sur nous. Pour en savoir plus sur nos engagements, vous pouvez

visiter notre site Internet  www.pfizer.fr.

 

Contact presse :  virginie.saracino@pfizer.com – 01.58.07.48.06

 

1 Résumé des Caractéristiques du Produit NeisVac®

2 Barret AS et al., Les infections invasives à méningocoques en France en 2012 : principales caractéristiques épidémiologiques. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire n°1-2, 7 janvier 2014. Accessible ici :

http://www.invs.sante.fr/beh/2014/1-2/pdf/2014_1-2.pdf

3 Ray Borrow and Jamie Findlow, Prevention of meningococcal serogroup C disease by NeisVac-CTM. Expert Rev. Vaccines 2009- 8(3), 265–279

4 OMS – Méningites à méningocoques-Aide-mémoire n°141. Accessible ici :

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs141/fr/#

5 Nancy E. Rosenstein et al., Meningococcal disease. New Eng J Med. 2001 - 344(18), 1378-1388

6 InVS – Infections Invasives à Méningocoques – données épidémiologiques. Accessible ici :

http://www.invs.sante.fr/Dossiers-thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-prevention-vaccinale/Infections-

invasives-a-meningocoques/Donnees-epidemiologiques , dernière mise à jour en février 2015.

7 Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2015. Accessible ici :

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Calendrier_vaccinal_2015.pdf

8 Résumé des Caractéristiques du Produit TicoVac®

9 WHO - Tick-borne encephalitis. Accessible ici :  http://www.who.int/ith/diseases/tbe/en/#

10 European Centre for Disease Prevention and Control. Epidemiological situation of tick-borne, encephalitis in the

European Union and European Free Trade Association countries, Stockholm: ECDC; 2012. Accessible ici :

http://ecdc.europa.eu/en/publications/Publications/TBE-in-EU-EFTA.pdf

11 Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes -  Méningoencéphalite à tique – 9 février 2009. Accessible ici : http://www.sante.gouv.fr/meningoencephalite-a-tique.html

12 Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire n°16-17, 3 juin 2014. Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2014.

Accessible ici : http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Invs_BEH_3-06-2014_reco_voyageurs-2.pdf

 

 

† Pour plus d’information, se référer aux recommandations vaccinales en vigueur – BEH - Recommandations sanitaires pour les voyageurs 2014.

Descripteur MESH : Vaccins , Virus , Tiques , Transfert , Santé , France , Vaccination , Patients , Infection , Europe , Encéphalite , Purpura , Autriche , Vie , Calendrier vaccinal , Cerveau , Chine , Droits des femmes , Système nerveux central , Système nerveux , Syndrome , Soins , Santé publique , Rôle , Fièvre , Prévalence , Pharmacovigilance , Personnes , Association , Paralysie , Neisseria meningitidis , Neisseria , Mémoire , Japon , Internet , Femmes

nuance

Médicaments: Les +