nuance

PHRC : 5 programmes de recherche clinique financés au CHU de Poitiers

illustrationTous les ans, dans le cadre du programme hospitalier de recherche clinique (PHRC), le ministère de la Santé organise un appel à projets de afin de permettre à des équipes hospitalières d’obtenir des financements. Le CHU de Poitiers vient d’annoncer que cinq de leurs médecins avaient décroché un financement pour plus de 3 millions d’euros.

Le programme hospitalier de recherche clinique (PHRC) a pour objet l’évaluation de la sécurité, de la tolérance, de la faisabilité ou de l’efficacité des technologies de santé. Il permet de financer des activités de recherche clinique réalisées à l’hôpital, au plus près des patients, pour valider scientifiquement une activité médicale innovante avant sa diffusion.

Trois projets seront financés dans le cadre du programme hospitalier de recherche clinique national (PHRCN) :

« Impact de l’épisiotomie médiolatérale pour la prévention des lésions obstétricales du sphincter anal au cours de l’accouchement instrumental : une large étude observationnelle nationale » du docteur Bertrand Gachon du service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, pour un montant de 999 210 euros ;

« Amoxicilline-clavulanate seul ou en association avec la ciprofloxacine dans la neutropénie fébrile à bas risque de l’adulte : étude de phase III, prospective, multicentrique, de non-infériorité, randomisée, en double aveugle »
du professeur Blandine Rammaert du service de médecine interne, maladies infectieuses et tropicales, pour un montant de 788 304 euros ;

« Impact sur la mortalité d’une stratégie comprenant l’oxygénothérapie standard versus l’oxygénothérapie à haut débit nasal dans l’insuffisance respiratoire aiguë hypoxémique : essai prospectif, randomisé, contrôlé » du docteur Jean-Pierre Frat du service de réanimation médicale, pour un montant de 787 802 euros.

Deux autres projets seront quant à eux subventionnés dans le cadre du programme hospitalier de recherche clinique interrégional (PHRCI) :

« Immunogénicité de la vaccination anti-pneumococcique dans la leucémie aiguë myéloblastique et le lymphome chez l’adulte (HEMATOVAC) », du docteur Mathieu Puyade du service de médecine interne, maladies infectieuses et tropicales, pour un montant de 297 355 euros ;

« Concentrations des cannabinoïdes et survenue du syndrome d’hyperémèse cannabique chez des consommateurs chroniques de cannabis (CANEMESE) », du docteur Stéphanie Pain du service de pharmacologie clinique et vigilances, pour un montant de 202 004 euros.

Pour le CHU de Poitiers, « Ces résultats témoignent d’une reconnaissance tant à l’échelle interrégionale que nationale. Ils confirment le dynamisme et la qualité scientifique des professionnels du CHU de Poitiers en matière de recherche. La politique institutionnelle affirme un soutien et un accompagnement concrets pour mettre en œuvre les projets de recherche clinique, fondamentale ou translationnelle, permettant ainsi aux médecins et au personnel paramédical du CHU de conforter l’activité de recherche de l’établissement, parallèlement aux dimensions du soin et de l’enseignement. »

Descripteur MESH : Recherche , Programmes , Santé , Médecins , Médecine , Médecine interne , Pharmacologie , Sécurité , Patients , Pain , Politique , Obstétrique , Gynécologie , Pharmacologie clinique , Cannabis , Diffusion , Association , Risque , Mortalité , Réanimation , Vaccination , Ciprofloxacine , Cannabinoïdes , Amoxicilline , Syndrome , Neutropénie , Lymphomes

nuance

Recherche scientifique: Les +