nuance

Lancet : l'article sur l'espoir dans le développement de nouveaux types d'antituberculeux

Sur les 10 composés en phase de développement clinique, trois antituberculeux sont co-développés par TB Alliance et ses partenaires. Ces médicaments candidats sont des blocs de construction de base destinés à une nouvelle génération de traitements antituberculeux innovants qui ont le potentiel pour mieux lutter contre la tuberculose (TB) en réduisant la durée du traitement actuel, qui prend de six à 30 mois. Selon les résultats d'une récente étude menée dans une région OMS, des nouveaux antituberculeux, vaccins et diagnostics améliorés pourraient réduire de 71% l'incidence mondiale de la tuberculose d'ici 2050. En 2008, plus de 9 millions de nouveaux cas de tuberculose ont été recensés.

Global Alliance for TB Drug Development (TB Alliance) ouvre une nouvelle voie dans le domaine de la recherche et du développement de nouveaux antituberculeux

Un article, publié aujourd'hui dans Lancet, révèle des progrès sans précédent dans le domaine du développement d'antituberculeux, dont 10 médicaments candidats actuellement en phase de développement clinique. L'article a été rédigé par une équipe d'experts de renommée internationale dirigée par Zhenkun Ma, Ph.D., Directeur scientifique de TB Alliance, un partenariat à but non lucratif de développement de produits, destiné à accélérer la découverte et le développement de nouveaux antituberculeux. L'article du Lancet, publié dans le cadre d'une série d'articles sur la tuberculose, souligne également l'importance du financement et les challenges liés à la poursuite d'un traitement pouvant sauver la vie de près de 2 millions de personnes, qui meurent chaque année de la tuberculose (TB).

Sur les 10 composés en phase de développement clinique, trois antituberculeux sont co-développés par TB Alliance et ses partenaires. Ces médicaments candidats sont des blocs de construction de base destinés à une nouvelle génération de traitements antituberculeux innovants qui ont le potentiel pour mieux lutter contre la tuberculose (TB) en réduisant la durée du traitement actuel, qui prend de six à 30 mois. Selon les résultats d'une récente étude menée dans une région OMS, des nouveaux antituberculeux, vaccins et diagnostics améliorés pourraient réduire de 71% l'incidence mondiale de la tuberculose d'ici 2050. En 2008, plus de 9 millions de nouveaux cas de tuberculose ont été recensés.

« Les progrès réalisés dans ce domaine sont considérables car il y a à peine 10 ans, les médicaments pour traiter la tuberculose étaient rares, » a déclaré le professeur Ma, principal auteur de l'article « Global Tuberculosis Drug Development Pipeline: The Need and the Reality. » « Néanmoins, la lutte anti-tuberculose doit se poursuivre à l'échelle mondiale et se renforcer afin de trouver les solutions qui permettront de stopper le désastre que cette maladie cause parmi les patients, les familles, partout dans le monde. »

Le professeur Ma fait remarquer que l'accès à un financement accru et durable afin que les patients puissent bénéficier de la nouvelle génération de traitements contre la tuberculose (TB) est le challenge essentiel qui peut apporter l'espoir dans ce domaine. Selon Médecins Sans Frontières, le secteur de la recherche et du développement d'antituberculeux est actuellement confronté à un déficit de financement de l'ordre de 75%. .

« Bien que nous soyons sur la bonne voie, cela montre toute l'attention que nous devons porter aux challenges qui nous attendent, » a déclaré le professeur Stefan Kaufmann, Administrateur, Département Immunologie de l'Institut Max-Planck de biologie développementale. « Ce n'est qu'ensemble et suivant un engagement commun que nous pourrons soutenir le développement de nouveaux traitements antituberculeux et réduire considérablement la mortalité liée à la tuberculose et ses effets sur l'économie. »

Des thérapies combinées sont nécessaires pour traiter la tuberculose sensible et la tuberculose résistante. Jusqu'à récemment, seul un nouveau antituberculeux a été testé dans un traitement. Néanmoins, grâce à la disponibilité de médicaments candidats, l'initiative CPTR (Critical Path to TB Regimens) vient d'être lancée. Son objectif est de tester simultanément et en association plusieurs nouveaux antituberculeux. Elle devrait permettre de réduire considérablement le temps de développement d'un traitement antituberculeux innovant.

La tuberculose (TB) tue près de deux millions de personnes par an et se place juste derrière le VIH/SIDA parmi les causes de mortalité infectieuse. Cependant, 94% des cas de tuberculose et 98% des décès se produisent dans les pays en voie de développement et le secteur privé ne se sent pas prêt à investir dans le développement de médicaments antituberculeux.

L'initiative CPTR (Critical Path to TB Drug Regimens)

Grâce au soutien de partenaires privés et publics, des composés prometteurs seront testés par l'intermédiaire du CPTR (Critical Path to TB Drug Regimens), une initiative créée par TB Alliance, le Critical Path Institute et la fondation Bill & Melinda Gates. Le CPTR est une nouvelle collaboration qui vise à accélérer le développement de traitements combinés innovants contre la tuberculose en testant ensemble des médicaments candidats antituberculeux provenant de différentes sociétés - et de remplacer une thérapie presque cinquantenaire.

À propos de the Global Alliance for TB Drug Development (TB Alliance)

La Global Alliance for TB Drug Development (TB Alliance) est un partenariat à but non lucratif de développement de produits, destiné à accélérer la découverte et le développement de nouveaux antituberculeux permettant un traitement plus court et plus efficace contre les souches sensibles et résistantes, qui sont compatibles avec les thérapies antirétrovirales traitant les patients co-infectés par le VIH et la tuberculose et qui améliorent le traitement de l'infection latente.

En collaboration avec des partenaires publics et privés du monde entier, TB Alliance dirige le développement du portefeuille le plus complet de médicaments candidats antituberculeux de toute l'histoire, et elle s'engage à assurer que les nouveaux schémas posologiques seront de coût abordable, seront adoptés et seront accessibles à tous ceux qui en ont besoin.

TB Alliance exerce ses activités avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates, de l'Irish Aid,du ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas (DGIS), du ministère du Royaume-Uni pour le Développement international (DFID) et de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). Pour en savoir plus sur le développement des antituberculeux et sur TB Alliance, veuillez consulter le site www.tballiance.org.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

TB AllianceJoanna Breitstein, +646-616-8613Portable : +917-361-0683joanna.breitstein@tballiance.org

© 2010 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Antituberculeux , Tuberculose , Vaccins , Incidence , Patients , Traduction , Recherche , Personnes , Mortalité , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Vie , Temps , Solutions , Sociétés , Secteur privé , Pays en voie de développement , Maladie , Lutte , Langue , Jurisprudence , Infection , Histoire , Économie , Biologie , Auteur , Attention , Association

nuance

Recherche scientifique: Les +