nuance

Les maladies chroniques et la contraception

 

Cancer du sein Choix en matière de contraception
Note : Les femmes qui ont une masse non diagnostiquée, une maladie bénigne du sein ou des antécédents de cancer du sein dans leur famille peuvent utiliser n'importe quelle méthode contraceptive.
  • Le DIU au cuivre est un bon choix.
  • Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), les contraceptifs oraux (CO) combinés, les produits injectables combinés, le DMPA, le NET-EN et les implants Norplant sont contre-indiqués. Il n'est généralement pas désirable de commencer à prendre des pilules progestatives ou à utiliser un DIU au LNg.
Endomètre, ovaire, col de l'utérus Choix en matière de contraception
Note : Les CO atténuent le risque de cancer de l'endomètre et des ovaires.
  • En général, le traitement de ces cancers rend la femme stérile.
  • Si la femme n'a pas accès à un traitement et qu'elle a besoin d'un moyen de contraception, les CO, les pilules progestatives, les contraceptifs injectables combinés, le DMPA et le Norplant sont de bons choix.
  • Il ne faut pas commencer à utiliser un DIU au cuivre ou au LNg, mais on peut continuer d'employer cette méthode si le cancer apparaît en cours d'utilisation.
Maladie cardio-vasculaire Choix en matière de contraception
Note: Le fait de fumer accroît le risque de maladie cardio-vasculaire dans toutes les tranches d'âge. Chez les femmes de 35 ans ou plus qui ne fument pas beaucoup, les CO sont généralement indésirables. Chez les femmes de 35 ans ou plus qui sont de grosses fumeuses (plus de 20 cigarettes par jour), les CO ne devraient pas être utilisés, et les contraceptifs injectables combinés sont généralement indésirables.
Thrombose veineuse profonde / embolie pulmonaire (ou antécédents)
  • Les pilules progestatives, le DMPA, le NET-EN, le Norplant et le DIU, au cuivre ou au LNg, sont de bons choix.
  • Repousser la stérilisation jusqu'à la fin du traitement et la guérison de l'affection.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés sont contre-indiqués.
Hypertension

Légère (entre 14 et 15,9 sur 9 à 9,9 cm de Hg) ou antécédents (exclusion faite de l'hypertension pendant la grossesse)

  • Les pilules progestatives, le Norplant et le DIU, au cuivre ou au LNg, sont de bons choix.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés sont généralement des méthodes non désirables, ou alors des méthodes de deuxième choix (c'est-à-dire que les avantages pour la santé l'emportent sur les risques potentiels). Le DMPA et le NET-EN sont des méthodes de deuxième choix.
  • Attention à la stérilisation féminine : l'hypertension accroît les risques associés à une anesthésie générale. Mais l'hypertension n'affecte pas la vasectomie.
Hypertension

Modérée (entre 16 et 17,9 sur 10 à 10,9 cm de Hg)

  • Les pilules progestatives, le Norplant et le DIU, au cuivre ou au LNg, sont de bons choix. Le DMPA et le NET-EN sont des méthodes de deuxième choix.
  • Les contraceptifs injectables combinés ne sont généralement pas désirables. Les CO sont généralement contre-indiqués. En cas d'hypertension modérée qui commencerait à se manifester pendant l'emploi, il faudrait arrêter de prendre des CO.
  • Attention à la stérilisation féminine : l'hypertension accroît les risques associés à l'anesthésie générale.
Hypertension

Sévère (18 sur 11 cm de Hg ou plus ) ou maladie vasculaire

  • Le DIU au cuivre est un bon choix. Les pilules progestatives et le Norplant sont des méthodes de deuxième choix. Le DMPA et le NET-EN sont des méthodes généralement non désirables.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés sont contre-indiqués.
  • Attention à la stérilisation féminine : l'hypertension accroît les risques associés à l'anesthésie.
Diabète Choix en matière de contraception
Diabète

Sans maladie vasculaire

  • Toutes les méthodes peuvent être utilisées.
  • On peut pratiquer la stérilisation, féminine et masculine, mais il convient de prendre des précautions supplémentaires en prévision d'une éventuelle hypoglycémie ou acidocétose et d'un risque accru d'infections post-opératoires des plaies.
Diabète

Avec maladie vasculaire ou diabète pendant plus de 20 ans

  • Le DIU au cuivre est un bon choix en matière de contraception. Les pilules progestatives, le Norplant et le DIU au LNg sont des méthodes de deuxième choix.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés sont soit contre-indiqués, soit généralement des méthodes non désirables.
  • Le DMPA et le NET-EN sont généralement des options non désirables.
  • Pour la stérilisation féminine, aiguiller la cliente vers un centre capable d'apporter un appui médical supplémentaire au cas où des complications se présenteraient. On peut procéder à la stérilisation masculine, mais il faut prendre des préparations et des précautions supplémentaires puisque le diabète accroît le risque d'infection post-opératoire.
Maladie hépatique Choix en matière de contraception
.
  • Le DIU au cuivre est un bon choix pour les femmes atteintes d'hépatite virale active, de cirrhose ou de tumeur hépatique.
  • Les pilules progestatives, le DMPA, le NET-EN, le Norplant et le DIU au LNg sont des méthodes de dernier choix pour les femmes atteintes d'hépatite virale active, de cirrhose sévère ou de tumeur hépatique.
  • Les CO sont contre-indiqués chez les femmes atteintes d'hépatite virale active, de cirrhose sévère ou de n'importe quel type de tumeur hépatique et c'est une méthode de dernier choix pour les femmes atteintes d'une cirrhose légère.
Maladie neurologique Choix en matière de contraception
Epilepsie
  • Le DMPA et le DIU, au cuivre ou au LNg, sont de bons choix en matière de contraception.
  • Chez les femmes qui prennent des anticonvulsivants (exception faite de l'acide valproïque), l'efficacité des CO, des pilules progestatives, des contraceptifs injectables combinés et des implants Norplant pourrait être réduite.
  • On peut pratiquer la stérilisation féminine, si on prend des précautions supplémentaires.
Maux de tête : violents et répétés, avec symptômes neurologiques focaux (migraines y compris)
  • Le DIU, au cuivre ou au LNg, et la stérilisation sont de bons choix.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés ne sont pas recommandés.
  • Les pilules progestatives, le DMPA, le NET-EN et le Norplant sont généralement des méthodes non désirables si la femme commence à souffrir de ce genre de maux de tête après avoir commencé ce moyen de contraception.
Drépanocytose Choix en matière de contraception
.
  • Les méthodes progestatives (pilules, produits injectables, implants Norplant et DIU au LNg) sont de bons choix.
  • L'OMS recommande les méthodes hormonales combinées (pilules et produits injectables) et le DIU au cuivre comme méthodes de deuxième choix (c'est-à-dire que les avantages pour la santé l'emportent sur les risques potentiels).
Note :
Comme la rifampicine et la griséofulvine, deux antibiotiques, pourraient réduire l'efficacité des méthodes hormonales de contraception, les CO, les pilules progestatives, les contraceptifs injectables combinés et le Norplant sont généralement des options indésirables pour les femmes qui prennent ces médicaments.

Sources :
Organisation mondiale de la Santé. Pour un meilleur accès à des soins de qualité en matière de planification familiale : Critères de recevabilité médicale pour l'adoption et l'utilisation continue de méthodes contraceptives. Genève : Organisation mondiale de la Santé, 1996 ; U.S. Agency for International Development. Recommandations pour la mise à jour de certaines pratiques d'utilisation des contraceptifs : Volumes I et II. Washington : U.S. Agency for International Development, 1995/1998.

Choix en matière de contraception

Note : Les femmes qui ont une masse non diagnostiquée, une maladie bénigne du sein ou des antécédents de cancer du sein dans leur famille peuvent utiliser n'importe quelle méthode contraceptive.
  • Le DIU au cuivre est un bon choix.
  • Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), les contraceptifs oraux (CO) combinés, les produits injectables combinés, le DMPA, le NET-EN et les implants Norplant sont contre-indiqués. Il n'est généralement pas désirable de commencer à prendre des pilules progestatives ou à utiliser un DIU au LNg.

Choix en matière de contraception

Note : Les CO atténuent le risque de cancer de l'endomètre et des ovaires.
  • En général, le traitement de ces cancers rend la femme stérile.
  • Si la femme n'a pas accès à un traitement et qu'elle a besoin d'un moyen de contraception, les CO, les pilules progestatives, les contraceptifs injectables combinés, le DMPA et le Norplant sont de bons choix.
  • Il ne faut pas commencer à utiliser un DIU au cuivre ou au LNg, mais on peut continuer d'employer cette méthode si le cancer apparaît en cours d'utilisation.

Choix en matière de contraception

Note: Le fait de fumer accroît le risque de maladie cardio-vasculaire dans toutes les tranches d'âge. Chez les femmes de 35 ans ou plus qui ne fument pas beaucoup, les CO sont généralement indésirables. Chez les femmes de 35 ans ou plus qui sont de grosses fumeuses (plus de 20 cigarettes par jour), les CO ne devraient pas être utilisés, et les contraceptifs injectables combinés sont généralement indésirables.

Note
Thrombose veineuse profonde / embolie pulmonaire

  • Les pilules progestatives, le DMPA, le NET-EN, le Norplant et le DIU, au cuivre ou au LNg, sont de bons choix.
  • Repousser la stérilisation jusqu'à la fin du traitement et la guérison de l'affection.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés sont contre-indiqués.

Hypertension

Légère (entre 14 et 15,9 sur 9 à 9,9 cm de Hg) ou antécédents (exclusion faite de l'hypertension pendant la grossesse)

  • Les pilules progestatives, le Norplant et le DIU, au cuivre ou au LNg, sont de bons choix.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés sont généralement des méthodes non désirables, ou alors des méthodes de deuxième choix (c'est-à-dire que les avantages pour la santé l'emportent sur les risques potentiels). Le DMPA et le NET-EN sont des méthodes de deuxième choix.
  • Attention à la stérilisation féminine : l'hypertension accroît les risques associés à une anesthésie générale. Mais l'hypertension n'affecte pas la vasectomie.

Hypertension

Modérée (entre 16 et 17,9 sur 10 à 10,9 cm de Hg)

  • Les pilules progestatives, le Norplant et le DIU, au cuivre ou au LNg, sont de bons choix. Le DMPA et le NET-EN sont des méthodes de deuxième choix.
  • Les contraceptifs injectables combinés ne sont généralement pas désirables. Les CO sont généralement contre-indiqués. En cas d'hypertension modérée qui commencerait à se manifester pendant l'emploi, il faudrait arrêter de prendre des CO.
  • Attention à la stérilisation féminine : l'hypertension accroît les risques associés à l'anesthésie générale.

Hypertension

Sévère (18 sur 11 cm de Hg ou plus ) ou maladie vasculaire

  • Le DIU au cuivre est un bon choix. Les pilules progestatives et le Norplant sont des méthodes de deuxième choix. Le DMPA et le NET-EN sont des méthodes généralement non désirables.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés sont contre-indiqués.
  • Attention à la stérilisation féminine : l'hypertension accroît les risques associés à l'anesthésie.

Choix en matière de contraception
Diabète

Sans maladie vasculaire

  • Toutes les méthodes peuvent être utilisées.
  • On peut pratiquer la stérilisation, féminine et masculine, mais il convient de prendre des précautions supplémentaires en prévision d'une éventuelle hypoglycémie ou acidocétose et d'un risque accru d'infections post-opératoires des plaies.

Diabète

Avec maladie vasculaire ou diabète pendant plus de 20 ans

  • Le DIU au cuivre est un bon choix en matière de contraception. Les pilules progestatives, le Norplant et le DIU au LNg sont des méthodes de deuxième choix.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés sont soit contre-indiqués, soit généralement des méthodes non désirables.
  • Le DMPA et le NET-EN sont généralement des options non désirables.
  • Pour la stérilisation féminine, aiguiller la cliente vers un centre capable d'apporter un appui médical supplémentaire au cas où des complications se présenteraient. On peut procéder à la stérilisation masculine, mais il faut prendre des préparations et des précautions supplémentaires puisque le diabète accroît le risque d'infection post-opératoire.

Choix en matière de contraception

  • Le DIU au cuivre est un bon choix pour les femmes atteintes d'hépatite virale active, de cirrhose ou de tumeur hépatique.
  • Les pilules progestatives, le DMPA, le NET-EN, le Norplant et le DIU au LNg sont des méthodes de dernier choix pour les femmes atteintes d'hépatite virale active, de cirrhose sévère ou de tumeur hépatique.
  • Les CO sont contre-indiqués chez les femmes atteintes d'hépatite virale active, de cirrhose sévère ou de n'importe quel type de tumeur hépatique et c'est une méthode de dernier choix pour les femmes atteintes d'une cirrhose légère.

Choix en matière de contraception

  • Le DMPA et le DIU, au cuivre ou au LNg, sont de bons choix en matière de contraception.
  • Chez les femmes qui prennent des anticonvulsivants (exception faite de l'acide valproïque), l'efficacité des CO, des pilules progestatives, des contraceptifs injectables combinés et des implants Norplant pourrait être réduite.
  • On peut pratiquer la stérilisation féminine, si on prend des précautions supplémentaires.

Maux de tête :

  • Le DIU, au cuivre ou au LNg, et la stérilisation sont de bons choix.
  • Les CO et les contraceptifs injectables combinés ne sont pas recommandés.
  • Les pilules progestatives, le DMPA, le NET-EN et le Norplant sont généralement des méthodes non désirables si la femme commence à souffrir de ce genre de maux de tête après avoir commencé ce moyen de contraception.

Choix en matière de contraception

  • Les méthodes progestatives (pilules, produits injectables, implants Norplant et DIU au LNg) sont de bons choix.
  • L'OMS recommande les méthodes hormonales combinées (pilules et produits injectables) et le DIU au cuivre comme méthodes de deuxième choix (c'est-à-dire que les avantages pour la santé l'emportent sur les risques potentiels).

Note : Comme la rifampicine et la griséofulvine, deux antibiotiques, pourraient réduire l'efficacité des méthodes hormonales de contraception, les CO, les pilules progestatives, les contraceptifs injectables combinés et le Norplant sont généralement des options indésirables pour les femmes qui prennent ces médicaments.

Sources :
Organisation mondiale de la Santé. Pour un meilleur accès à des soins de qualité en matière de planification familiale : Critères de recevabilité médicale pour l'adoption et l'utilisation continue de méthodes contraceptives. Genève : Organisation mondiale de la Santé, 1996 ; U.S. Agency for International Development. Recommandations pour la mise à jour de certaines pratiques d'utilisation des contraceptifs : Volumes I et II. Washington : U.S. Agency for International Development, 1995/1998.







Descripteur MESH : Contraception , Méthodes , Contraceptifs , Cuivre , Stérilisation , Femmes , Hypertension artérielle , Maladie , Santé , Risque , Anesthésie , Hépatite , Anesthésie générale , Diabète , Tête , Organisation mondiale de la santé , Acide valproïque , Tumeurs du sein , Prévision , Rifampicine , Soins , Washington , Vasectomie , Infection , Hypoglycémie , Grossesse , Griséofulvine , Famille , Endomètre , Emploi , Embolie , Contraceptifs oraux , Anticonvulsivants , Adoption , Migraines , Ovaire

PUBLICITE