nuance

Méthodes contraceptives pour jeunes adultes

Méthodes contraceptives pour jeunes adultes

Un bon counseling aide les jeunes adultes qui sont sexuellement actifs à choisir la méthode contraceptive la plus appropriée. Bien qu'il n'y ait aucune raison biomédicale de refuser à quelqu'un une méthode contraceptive quelconque basé uniquement sur leur jeune âge, d'autres facteurs sont importants à considérer. Les prestataires devraient se rendre compte des barrières sociales et culturelles auxquelles leurs clients doivent faire face, et devraient écouter attentivement ces derniers. Certains jeunes adultes, surtout ceux qui ne sont pas mariés, se sentent souvent gênés quand ils essayent d'obtenir des informations. Il faut que le counseling comprenne des informations de base sur la sexualité et le cycle menstruel, la pression exercée par les pairs, les difficultés en matière de communication et l'inexpérience sexuelle.
Méthodes de barrière

Les méthodes de barrière sont particulièrement appropriées pour les jeunes adultes. Comparées aux autres méthodes, elles sont en général d'accès facile et ne coûtent pas trop cher. Les jeunes peuvent fournir des préservatifs directement à d'autres jeunes, et les préservatifs sont disponibles sans prescription médicale. Ce sont des méthodes contrôlées par l'utilisateur, qui peuvent être facilement commencées ou abandonnées et qui ont une efficacité immédiate -- des aspects qui représentent tous des avantages pour les jeunes.

Etant donné que les méthodes de barrière doivent être utilisées correctement lors de chaque rapport pour imgêtre efficaces, il est nécessaire de fournir un counseling pour que les jeunes puissent utiliser avec succès ces méthodes.

L'emploi des méthodes de barrière peut aussi s'avérer difficile pour les jeunes adultes. Les préservatifs, en particulier, exigent une certaine participation et communication entre partenaires, des compétences difficiles pour la plupart des jeunes. Cependant, avec un bon counseling et une formation adéquate, le fait d'utiliser des préservatifs peut encourager les jeunes qui ont commencé à avoir des rapports sexuels à discuter le sujet d'une responsabilité sexuelle partagée, établissant ainsi des types de comportement qui continueront peut-être au-delà de l'adolescence.

Ces méthodes comprennent le préservatif masculin, ainsi que les méthodes contrôlées par la femme, à savoir : les spermicides, le préservatif féminin, le diaphragme et la cape cervicale.

Les préservatifs en latex fournissent la meilleure protection contre les MST et le sida. Les jeunes sont particulièrement vulnérables aux MST parce qu'ils changent de partenaire plus fréquemment que les adultes, et en outre certains jeunes ont des partenaires multiples.

Contraceptifs oraux

Le counseling sur la façon correcte de prendre la pilule est particulièrement important pour les jeunes adultes. L'effet contraceptif de la pilule diminue rapidement lorsqu'on arrête de la prendre. Ceci peut causer des problèmes pour les jeunes femmes, qui arrêtent parfois de prendre la pilule lorsqu'elles rompent avec leur petit ami. Si elles recommencent à sortir avec celui-ci peu de temps après, ou sortent avec quelqu'un d'autre, elles risquent peut-être d'avoir des rapports sexuels avant qu'elles ne recommencent à prendre la pilule de façon régulière. De plus, la prise de la pilule peut être moins systématique chez les jeunes femmes que chez les femmes adultes. Les prestataires devraient encourager les jeunes femmes à prendre leur pilule au même moment de la journée qu'elles entreprennent une autre activité journalière, de façon à assurer une utilisation correcte.

imgLa pilule peut être utilisée sans la coopération de l'homme et même sans qu'il ne le sâche. Les contraceptifs oraux (CO) ne protègent pas contre la transmission des MST. Pour cette raison, les prestataires devraient recommander aux jeunes adultes exposés aux MST d'utiliser des préservatifs en même temps que la pilule.

Les CO fournissent aussi des bienfaits pour la santé non liés à la contraception, telle la régularité des règles, la protection contre les grossesses extra-utérines, les cancers de l'ovaire et de l'endomètre, et la maladie inflammatoire pelvienne (MIP). Les pilules progestatives (PP), appelées aussi micropilules, sont un peu moins efficaces pour prévenir la grossesse et elles causent des saignements intermenstruels plus souvent que les CO combinés. Pour que les micropilules soient efficaces, il faut qu'elles soient prises tous les jours à environ la même heure -- pas plus de trois heures d'écart -- une exigence qui peut s'avérer difficile à satisfaire pour la plupart des jeunes femmes.

Injectables et implants

Les contraceptifs injectables sont populaires parmi beaucoup de jeunes parce qu'il suffit d'aller périodiquement à une pharmacie ou un dispensaire pour s'en procurer. Une provision à domicile n'est pas nécessaire, et un homme ne saurait jamais que son partenaire les utilise. Toutefois, la visite au dispensaire ou à la pharmacie pourrait être un obstacle pour certaines jeunes femmes qui voudraient utiliser cette méthode.

Ces contraceptifs hormonaux fournissent une excellente protection contre la grossesse, mais aucune protection contre les MST. Ils sont sans danger pour les jeunes adultes, et tout comme la pilule, ils entraînent des bienfaits à long terme pour la santé, y compris un risque diminué de MIP, de grossesse extra-utérine et de cancers de l'ovaire et de l'endomètre. imgCependant, contrairement aux pilules, il n'est pas nécessaire de prendre les contraceptifs injectables et les implants tous les jours, ce qui les rend plus faciles à utiliser pour la plupart des jeunes gens. Il y a deux contraceptifs injectables aux progestatifs, le DMPA (l'acétate de médroxyprogestérone sous sa forme retard), qui se prend tous les trois mois ; et le NET-EN (l'énanthate de noréthistérone), qui se prend tous les deux mois.

Le Norplant, un système d'implants contenant uniquement un progestatif, est efficace pendant cinq ans, ce qui le rend une méthode attrayante pour les jeunes femmes qui savent ne pas vouloir d'enfants pendant plusieurs années. Le Norplant exige une opération chirurgicale assez simple pour son insertion et son retrait.

Ces méthodes entraînent souvent des saignements irréguliers, des petits saignements, ou l'aménorhée, ce qui pourrait inquiéter certaines femmes. Il y a aussi un délai dans le retour de la fécondité avec ces méthodes, ce qui pourrait être important pour les jeunes gens.

Il existe une inquiétude qui est encore théorique concernant l'utilisation des méthodes aux progestatifs-seuls pour les filles de moins de 16 ans, à cause de l'effet possible du niveau réduit d'strogène naturelle sur la densité des os. Les résultats préliminaires provenant des recherches donnent à penser que l'utilisation à long terme du DMPA pourrait être associée à une réduction de la densité des os, mais que ceci pourrait se corriger après l'arrêt des injections.

1. Cundy T, Evans M, Roberts H, et al. Bone density in women receiving depot medroxyprogesterone acetate for contraception. Br Med J 1991;303:13-16; Cundy T, Cornish J, Evans MC, et al. Recovery of bone density in women who stop using medroxyprogesterone acetate. Br Med J 1993;308:247-48.

Abstinence

L'abstinence est la méthode la plus efficace de toutes pour prévenir la grossesse et la transmission des MST. Elle devrait être discutée en tant qu'option pour les jeunes adultes qui n'ont pas encore commencé à avoir des rapports sexuels, et aussi pour ceux qui ont déjà des rapports intimes. L'abstinence demande un haut degré de motivation et de contrôle de soi, ce qui la rend difficile à suivre pour un bon nombre de jeunes adultes. Le counseling devrait se concentrer sur l'acquisition des capacités nécessaires pour résister à la pression exercée par leurs pairs ou leur partenaire.

Dispositifs intra-utérins (DIU)

imgAvec une bonne anamnèse, les DIU peuvent être utilisés en toute innocuité par les jeunes femmes qui sont dans des relations stables et réciproquement monogames. Pour ces femmes là, il est important de leur apprendre à vérifier régulièrement la présence des fils pour confirmer que le DIU est toujours en place. Les femmes ayant moins de 20 ans et qui n'ont pas encore eu d'enfant peuvent courir un risque accru d'expulsion et de complications.

Le dépistage des MST est particulièrement important. Les DIU ne sont pas recommandés pour les femmes qui courent un risque accru de MST. Une femme qui a eu une MST au cours des trois derniers mois ne devrait pas se faire insérer de DIU tant que l'infection n'est pas guérie. La procédure d'insertion peut accroître le risque d'infection au niveau des voies supérieures de l'appareil génital, ce qui pourrait entraîner une maladie inflammatoire pelvienne, voire la stérilité. Les DIU sont très efficaces quant à la prévention de la grossesse, ont peu d'effets secondaires, et ne coûtent pas cher. Les DIU ne protègent pas contre les MST.

Contraception d'urgence

Pour beaucoup de jeunes, l'acte sexuel est imprévu et sporadique, cependant, peu de jeunes sont au courant de la "contraception d'urgence". Cette dernière consite à prendre des contraceptifs à la suite de rapports non protégés. C'est une option qui peut s'utiliser dans les cas suivants : oubli d'utilisation d'une méthode de barrière ou de prendre la pilule, utilisation incorrecte d'une méthode, rapports imprévus et sans contraception, préservatif qui se déchire ou glisse pendant les rapports, et viol. La contraception d'urgence n'est pas conçue pour être utilisée comme méthode de contraception régulière. L'approche la plus commune est de suivre une certaine posologie de pilules contraceptives. Des doses plus élevées que la normale doivent être prises, la première dose pas plus de 72 heures après les rapports non protégés et la deuxième 12 heures après la dose initiale. Pour atteindre la dose efficace, il suffit d'utiliser plusieurs pilules contraceptives à usage régulier, typiquement deux ou quatre pilules, selon leur puissance.

Planification familiale naturelle

Les méthodes de planification familiale naturelle sont peut-être les seules options disponibles pour certains jeunes adultes. Cependant, pour pouvoir pratiquer l'abstinence périodique ou le retrait (coït interrompu) avec succès, les couples doivent faire preuve d'un haut degré de motivation et de contrôle de soi. De plus, l'abstinence périodique exige une connaissance complète du cycle menstruel. Ce sont des connaissances et des caractéristiques que beaucoup de jeunes n'ont pas.

Dans les premiers mois qui suivent la ménarche, le cycle menstruel n'est pas régulier, ce qui rend l'abstinence périodique difficile à pratiquer. De plus, comparés aux autres méthodes de contraception, l'abstinence périodique et le retrait ont des taux très élevés de grossesse, et ni l'un ni l'autre ne peuvent protéger contre les MST .

Stérilisation

La stérilisation n'est généralement pas appropriée pour les jeunes adultes qui viennent d'entrer dans leurs années procréatives. Des recherches démontrent que le regret d'avoir subi la stérilisation est souvent associé au fait d'avoir effectué la procédure à un jeune âge. Dès lors, il est extrêmement important que tout jeune adulte qui envisage la stérilisation sâche que c'est une procédure permanente et qui devrait être considérée comme irréversible. La réversibilité est possible, mais ne réussit pas toujours, et ce genre d'opération n'est pas effectué dans beaucoup d'endroits.

Les jeunes adultes peuvent éprouver des changements dans leurs vies et décider plus tard qu'ils veulent avoir des enfants. Ceci dit, chaque client doit tout de même savoir qu'il n'y a pas de raison médicale de refuser la stérilisation à un jeune adulte basé uniquement sur son âge.

1. Wilcox LS, Chu SY, Eaker ED, et al. Risk factors for regret after sterilization: five years of follow-up in a prospective study. Fertil Steril 1991;55:927-33.

 


img img img

Descripteur MESH : Méthodes , Femmes , Contraception , Grossesse , Contraceptifs , Stérilisation , Risque , Cycle menstruel , Motivation , Infection , Jeune adulte , Maladie , Maladie inflammatoire pelvienne , Adulte , Ovaire , Pharmacie , Pression , Santé , Temps , Endomètre , Communication , Noréthistérone , Viol , Acétate de médroxyprogestérone , Anamnèse , Spermicides , Sexualité , Coït , Coït interrompu , Comportement , Connaissance , Fécondité , Contraceptifs oraux , Coopération , Ménarche , Médroxyprogestérone , Emploi , Latex , Enfant , Injections , Face

PUBLICITE