nuance

Les patients atteints de BPCO ressentent les bienfaits de l'aclidinium dès la première dose, tel que le démontre l'étude ATTAIN de phase III

AMSTERDAM, September 27, 2011 /PRNewswire/ --

L'aclidinium démontre une amélioration de la fonction pulmonaire, du controle des symptomes et de la qualité de vie des patients souffrant de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Almirall, S.A. (ALM.MC) a annoncé aujourd'hui les résultats de l'étude ATTAIN lors du congrès annuel de la Société européenne des maladies respiratoires (ERS), étayant l'innocuité et l'efficacité du bromure d'aclidinium dans le traitement de la BPCO. Les résultats démontrent que, dès la première dose, le bromure d'aclidinium 200 mug et 400 mug en deux doses quotidiennes ont significativement amélioré la mesure de la limitation du flux d'air pulmonaire en volume expiratoire maximal par seconde (VEMS), par rapport au placebo[1]. L'étude ATTAIN a duré six mois et a inclus 828 patients présentant une BPCO modérée à sévère. Les grandes lignes des résultats de l'étude avaient été annoncées en janvier 2011 mais il s'agit ici de la première présentation des données complètes à la communauté scientifique.

" La BPCO peut etre invalidante du fait de certains de ses symptomes, notamment l'essoufflement.Ceci a un profond impact sur la qualité de vie des patients ", a déclaré leprofesseur Paul Jones, St George's Hospital, Université de Londres, R.-U. " Les résultats fournis par le programme ATTAIN sont très prometteurs dans le sens où ils démontrent que le bromure d'aclidinium peut améliorer l'essoufflement et diminuer l'impact des symptomes tout au long de la journée. Il améliore également la fonction pulmonaire. "

Le traitement à base d'aclidinium a apporté le soulagement des symptomes sur 24 heures[2] selon les nouvelles données ATTAIN présentées et qui montrent une amélioration des symptomes de la BPCO sur la base de l'indice transitionnel de dyspnée (TDI) et de l'outil EXAcerbations de pneumopathies chroniques (EXACT).

Conjointement avec une amélioration de leur fonction pulmonaire et la diminution de leurs symptomes, les patients traités avec de l'aclidinium dans le cadre de l'étude ATTAIN ont également ressenti une amélioration des marqueurs de la qualité de vie mesurés par le questionnaire respiratoire St George's (SGRQ) et le questionnaire EuroQuol (EQ-5D)[3]. Les auteurs de l'étude ont également fait remarquer que ceci est susceptible de se traduire par un avantage perceptible pour les patients dans la pratique courante. En particulier, l'amélioration du SGRQ a été constatée seulement 12 semaines après le début du traitement avec l'aclidinium 400 mug. Le bromure d'aclidinium 400 mug a aussi significativement amélioré l'EQ-5D (indice pondéré et score VAS) en semaine 24 par rapport au placebo[3].

" Il existe un besoin non satisfait de nouvelles options thérapeutiques visant à améliorer la santé et la qualité de vie des patients vivant avec une BPCO ", exprime Bertil Lindmark, responsable scientifique auprès d'Almirall. " Selon les résultats du programme exhaustif ATTAIN, le bromure d'aclidinium a démontré un fortpotentiel dans la satisfaction de ces besoins en permettant une amélioration sur 24 heures des symptomes ainsi qu'un état de santé et une fonction pulmonaire améliorés. "

Les données présentées lors de l'ERS confirment en outre que le bromure d'aclidinium possède un profil d'innocuité et de tolérabilité favorable pour les deux doses 200 mug et 400 mug[4]. Les données démontrent notamment une faible incidence des événements anticholinergiques indésirables sur l'ensemble des groupes traités.

Autres communications présentées lors de l'ERS

À propos de l'aclidinium et de l'inhalateur Genuair(R)

Le bromure d'aclidinium est un nouvel antagoniste muscarinique inhalé à effet prolongé - parfois mentionné comme anticholinergique - avec un long temps de séjour sur les récepteurs M3 et un temps de séjour plus court sur les récepteurs M2. Il est conçu pour etre rapidement décomposé dans le plasma, permettant ainsi une efficacité topique élevée mais aussi une faible propension aux effets anticholinergiques systémiques. Lorsqu'il administré par inhalation, l'aclidinium permet la bronchodilatation en inhibant la contraction du muscle lisse des voies respiratoires. Le bromure d'aclidinium est rapidement hydrolysé dans le plasma humain en deux métabolites inactifs majeurs. Les Forest Laboratories, Inc. ont cédé les droits américains pour le bromure d'aclidinium d'Almirall, et de Kyorin pour le Japon, tandis qu'Almirall conserve les droits pour le reste du monde. Almirall et Forest sont conjointement engagés dans le développement du composé.

Au cours des essais, le bromure d'aclidinium a été administré aux patients par le biais du nouvel inhalateur de poudre sèche multi-doses, le Genuair(R). Cet inhalateur dernière génération demeure très simple à utiliser. L'inhalateur a été conçu avec un système de rétroaction " clic et couleur " - un clic audible et une fenetre de controle de couleur - qui indique que le patient a correctement inhalé la dose requise. Il intègre aussi des fonctions de sécurité telles qu'un indicateur de dosage visuel, un mécanisme anti-double dose et un système de verrouillage en fin de dose pour empecher l'utilisation d'un inhalateur vide.

À propos de la BPCO

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié la BPCO d'épidémie mondiale ; on estime que 64 millions de personnes souffrent de BPCO dans le monde. Plus de 3 millions de personnes sont décédées des suites de cette maladie en 2005, soit 5 % de la mortalité mondiale cette année-là. On prévoit que la mortalité totale due à la BPCO augmentera de plus de 30 % au cours des 10 prochaines années si aucune mesure n'est prise pour en réduire les risques, notamment ceux de l'exposition à la fumée du tabac.

Les symptomes les plus courants de la BPCO sont l'essoufflement (un effort accru pour respirer), une lourdeur ou un " manque d'air ", un excès de mucus et une toux chronique. Certaines personnes ont une sensation de souffle coupé. Les symptomes empirent pendant l'exercice, en cas d'infection respiratoire ou pendant une exacerbation - périodes de temps pendant lesquels les symptomes s'aggravent soudainement et où la maladie empire. La BPCO affecte la capacité de respirer. Il s'agit d'une maladie évolutive, ce qui signifie que la BPCO s'aggrave avec le temps. Les activités quotidiennes peuvent devenir plus difficiles avec l'évolution défavorable de la maladie. Il existe d'importants besoins non satisfaits dans le traitement de la BPCO et de nouvelles thérapies peuvent présenter un réel avantage.

À propos d'Almirall

Almirall est une entreprise pharmaceutique internationale axée sur l'innovation et engagée pour la santé. Avec son siège situé à Barcelone, en Espagne, elle entreprend la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation de ses propres médicaments R&D et sous licence avec pour objectif l'amélioration de la santé et du bien-etre des personnes.

Almirall concentre ses ressources de recherche sur les domaines thérapeutiques liés au traitement de l'asthme, de la BPCO ( bronchopneumopathie chronique obstructive), des troubles gastro-intestinaux, du psoriasis et d'autres affections dermatologiques.

Les produits d'Almirall sont actuellement distribués dans plus de 70 pays, avec une présence directe en Europe et en Amérique latine par l'intermédiaire de 12 entreprises affiliées.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site Internet : http://www.almirall.com.

1. Étude ATTAIN : effet bronchodilatatoire du bromure d'aclidinium chez les patients présentant une bronchopneumopathie chronique obstructive. Singh, D. et al. Congrès annuel de la Société européenne des maladies respiratoires, Amsterdam, Pays-Bas, 24-28 septembre 2011

2. Efficacité du bromure d'aclidinium administré à des patients présentant une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Références disponibles sur ClinicalTrials.gov: NTC00868231

3. Le bromure d'aclidinium chez les patients présentant une bronchopneumopathie chronique obstructive : amélioration de l'état de santé dans ATTAIN. Jones, P. et al. Congrès annuel de la Société européenne des maladies respiratoires, Amsterdam, Pays-Bas, 24-28 septembre 2011

4. Étude ATTAIN : innocuité et tolérabilité du bromure d'aclidinium utilisé dans la bronchopneumopathie chronique obstructive. Bateman, E. et al. Congrès annuel de la Société européenne des maladies respiratoires, Amsterdam, Pays-Bas, 24-28 septembre 2011

©2011 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Santé , Vie , Temps , Qualité de vie , Personnes , Mortalité , Recherche , Air , Maladie , Psoriasis , Amérique latine , Vide , Toux , Asthme , Tabac , Sensation , Sécurité , Couleur , Rétroaction , Dyspnée , Espagne , Incidence , Essais , État de santé , Organisation mondiale de la santé , Mucus , Europe , Grandes lignes , Londres , Japon , Internet , Infection

nuance

Médicaments: Les +