nuance

Début du développement clinique de phase I/IIa du fragment d'anticorps d'ESBATech dans l'ostéoarthrite (OA) au potentiel d'activité de modification de la maladie

ZURICH, Suisse, January 9 /PRNewswire/ -- ESBATech AG, leader du développement de thérapies de fragments d'anticorps, a annoncé aujourd'hui le début du développement clinique de phase I/IIa de son fragment d'anticorps anti-TNF alpha ESBA105 dans l'ostéoarthrite (OA). Cette étude clinique randomisée à double insu et contrôlée par placebo de phase I/IIa vise à étudier l'innocuité, la tolérabilité et l'efficacité sur la douleur de l'ESBA105 lorsqu'appliqué localement par administration intra-articulaire sur les patients souffrant d'une forme extrêmement douloureuse d'OA du genou. L'étude multicentrique est amorcée à partir de différents sites partout en Suisse.

Dominik Escher, Ph.D., président-directeur général d'ESBATech AG, a commenté : « À l'heure actuelle, il n'existe aucun médicament de l'ostéoarthrite (OA) modificateur de la maladie, ce qui représente le principal besoin non satisfait de cette étude. L'OA est de plus en plus reconnu en raison du nombre croissant d'épisodes d'inflammation locale et, par conséquent, le TNF alpha représente une cible très prometteuse. Le TNF alpha est abondamment généré dans l'OA par les chondrocytes, qui sont localisés à l'intérieur du cartilage. Ainsi, pour réaliser une activité de modification de la maladie, on s'attend à ce que le médicament doive pénétrer dans le cartilage, ce qui ne peut être fait par les inhibiteurs TNF actuellement commercialisés. Avec l'ESBA105, nous observons une pénétration très efficace dans le cartilage. Alors, le TNF alpha inhibant peut répondre aux principaux aspects de la thérapie de l'OA, à savoir les signes, les symptômes et la dégénération du cartilage. Si l'étude clinique est concluante, l'ESBA105 sera le mieux placé afin de combler le besoin de traiter l'OA au moyen d'une thérapie locale efficace et sans danger. Un médicament modificateur de la maladie révolutionnerait le traitement de cette maladie débilitante. »

Le TNF alpha est une cytokine et joue un rôle clé dans l'inflammation, et a été identifié comme l'une des causes principales de la douleur (signes et symptômes) et de la dégénération du cartilage (modification de la structure), qui représentent les principales caractéristiques cliniques de l'OA. Parmi les traitements actuels de l'OA, on compte principalement les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les injections intra-articulaires d'acides hyaluroniques et de corticostéroïdes. Ces traitements se limitent cependant à la gestion de la douleur, mais ne conviennent pas à la dégénération du cartilage. Le fait de bloquer le TNF alpha offre la possibilité d'attaquer les deux aspects à la fois, c'est-à-dire la gestion de la douleur et la modification de la structure. En raison de la nature dégénérative de l'OA plus de 130 000 chirurgies de reconstruction du genou sont effectuées chaque année rien qu'aux États-Unis. Des chiffres similaires sont enregistrés en Europe et sur d'autres marchés importants.

Peter Lichtlen, M.D., Ph.D., chef du développement clinique chez ESBATech AG, a ajouté : « Les fragments d'anticorps présentent un certain nombre d'avantages par rapport à l'ensemble des anticorps, en raison de leur poids moléculaire inférieur. En fait, ils sont en mesure de pénétrer les tissus auxquels les anticorps monoclonaux conventionnels ne peuvent accéder, comme les tissus avasculaires tels le cartilage. En administrant de grandes quantités d'ESBA105 directement à l'articulation touchée, le fragment d'anticorps est distribué rapidement et efficacement aux points pertinents dans l'articulation. Cependant, en raison de l'administration locale et la courte période systémique, l'exposition systémique de l'ESBA105 est très faible comparativement aux inhibiteurs TNF alpha conventionnels. Il s'agit d'un point crucial dans l'OA, qui n'est pas une maladie constituant un danger de mort, mais plutôt une maladie locale. Par conséquent, l'élimination systémique du TNF alpha, tel que réalisés par les inhibiteurs TNF alpha commercialisés et associés aux diverses questions d'innocuité, n'est pas justifiée pour les patients souffrant d'ostéoarthrite. Les propriétés moléculaires de l'ESBA105 sont adaptées aux besoins des patients souffrant de la maladie locale. Dans le cadre de ce premier essai clinique, nous nous concentrerons sur l'innocuité et les effets sur les signes et les symptômes. Toutefois, l'objectif ultime pour l'ESBA105 dans l'OA consiste à modifier la nature de la maladie. »

À propos de l'ostéoarthrite

L'OA est un syndrome clinique comportant une grande douleur articulaire et un grave dysfonctionnement associé à la dégénération articulaire, en particulier la perte de cartilage. Plus de 70 millions de personnes dans les sept principaux marchés pharmaceutiques dans le monde, et 40 millions aux États-Unis uniquement, souffrent d'OA. L'incidence de cette maladie augmente avec l'âge, et les données récentes montrent que le marché de l'OA croît de trois pourcent par année. À ce rythme, la population de patients américains passera à 60 millions d'ici 2020.

À propos de la technologie de plate-forme des fragments d'anticorps

ESBATech est la première et la seule société à ce jour à avoir classé et caractérisé avec succès l'ensemble du fonds humain (1,5 millions d'individus) des domaines de l'immunoglobuline variable naturellement (VH et VL) pour choisir des cadres de fragments d'anticorps monocaténaires hautement stables, solubles et monomères. L'approche scientifique unique d'ESBATech pour stabiliser les fragments d'anticorps monocaténaires monomériques (scFvs) à l'aide de ses cadres de fragments d'anticorps humains brevetés a élucidé les propriétés médicamenteuses de ces scFvs brevetés. La société développe un pipeline de produits thérapeutiques de nouveaux fragment d'anticorps prévus à des fins d'administration topique et/ou locale, pour assurer un traitement sûr et approprié aux patients.

À propos d'ESBATech AG

ESBATech AG, basée à Zurich, en Suisse, est une société privée de recherche et de développement pharmaceutique qui se concentre sur les progrès dans le domaine des fragments d'anticorps destinés à des applications thérapeutiques. La société applique ses structures exclusives d'anticorps monocaténaires humains afin de générer des produits candidats contre des cibles d'importance clinique. ESBATech cherche à administrer de hautes concentrations de fragments d'anticorps thérapeutiques sur les sites cibles, en combinaison avec des doses systémiques extrêmement basses, afin de réduire les risques d'effets systémiques des médicaments par l'usage d'une administration topique et locale. La société se concentre sur trois franchises : ophtalmologie, rhumatologie et respiratoire. En ophtalmologie, la société a finalisé avec succès le développement clinique de phase I de l'ESBA105 administré de façon topique par des gouttes ophtalmiques pour traiter les maladies inflammatoires des yeux.

Parmi les investisseurs de capital-risque actuels, on compte SV Life Sciences, Clarus Ventures, HBM BioVentures, HBM BioCapital, Novartis Venture Fund, BioMedinvest et VI Partners. Pour obtenir de plus amples renseignements sur ESBATech, veuillez visiter le www.esbatech.com.

©2009 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Anticorps , Suisse , Patients , Douleur , Genou , Placebo , Étude multicentrique , Cartilage , Maladie , Inflammation , Ophtalmologie , Syndrome , Rôle , Joue , Risque , Rhumatologie , Population , Technologie , Personnes , Tissus , Mort , Acides , Injections , Incidence , Gestion de la douleur , Europe , Essai clinique , Chondrocytes , Anticorps monoclonaux , Administration locale

Médicaments: Les +