nuance

Réduction des réactions au lieu de l’injection chez les patients qui utilisent AVONEX ® vs l’interféron et l’acétate de glatiramère administrés par voie sous-cutanée pour le traitement de la sclérose en plaques

« Cette étude a révélé que le traitement avec AVONEX cause moins de réactions au lieu de l’injection, ce qui est un facteur important pour améliorer la conformité. Étant la seule thérapie par injection unique une fois par semaine, AVONEX offre aux individus qui souffrent de rechutes de SEP une option de traitement facile à utiliser et extrêmement efficace, a déclaré Dr Karsten Beer, chercheur en chef dans le cadre de l’étude et neurologue privé à Wil, Suisse. La commodité d’une thérapie SEC est une considération majeure pour les patients, car ils ne veulent pas que leur traitement interfère avec leurs occupations quotidiennes. »

Les données d’observation d’une étude de phase IV portant sur 499 patients intitulée « The Swiss MS Skin Project » (projet suisse de recherche sur la peau des patients atteints de sclérose en plaques) indiquent que les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) qui sont traités avec AVONEX (interferon bêta-1a IM) manifestent des réactions nettement moins nombreuses au lieu de l’injection, en comparaison avec les patients sous Betaferon® (interféron bêta-1b), Copaxone® (acétate de glatiramère)ou Rebif ® (interféron bêta-1a). L’étude a également montré que les patients auxquels on administrait AVONEX étaient moins susceptibles d’avoir raté une dose en raison d’une réaction au lieu de l’injection, dans les quatre semaines antérieures à la première évaluation, que les patients qui suivaient d’autres traitements utilisant l’interféron. Ces données ont été présentées sous forme d’affiche dans le cadre du 25e congrès annuel du Comité européen pour le traitement et la recherche dans le domaine de la sclérose en plaques (European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis, ECTRIMS) qui s’est tenu à Düsseldorf, Allemagne.

« Cette étude a révélé que le traitement avec AVONEX cause moins de réactions au lieu de l’injection, ce qui est un facteur important pour améliorer la conformité. Étant la seule thérapie par injection unique une fois par semaine, AVONEX offre aux individus qui souffrent de rechutes de SEP une option de traitement facile à utiliser et extrêmement efficace, a déclaré Dr Karsten Beer, chercheur en chef dans le cadre de l’étude et neurologue privé à Wil, Suisse. La commodité d’une thérapie SEC est une considération majeure pour les patients, car ils ne veulent pas que leur traitement interfère avec leurs occupations quotidiennes. »

Le projet « The Swiss MS Skin Project » a été conçu pour déterminer la fréquence des réactions au lieu de l’injection, y compris la nécrose et la lipoatrophie de la peau, chez les patients sous AVONEX, Betaferon, Copaxone, ou Rebif (ABCRs). Ces données sont importantes, étant donné que l’on considère que les réactions au lieu d’injection découragent les patients à se conformer au traitement. Près de 500 patients sous ABCR ont participé à l’étude pendant une période minimale de deux ans (la durée moyenne du traitement s’échelonnant sur 5,9 ans) et ont été suivis pendant une année. Les conclusions de l’étude sont présentées ci-après :

  • Lors de la première évaluation, un nombre nettement moins important de patients sous AVONEX ont eu des réactions au lieu de l’injection (13,4 % vs 57,7 % pour Betaferon [p < .0001], 30,4 % pour Copaxone [p = 0.056], 67,9 % pour Rebif [p < 0.001]), nécrose (0,0 % vs 5,7 % pour Betaferon [p = 0,0279], 0,0 % pour Copaxone [p = NS], 6,0 % pour Rebif [p = 0,0201]) et lipoatrophie (1,2 % vs 8,9 % pour Betaferon [p = 0,0210], 13,0 % pour Copaxone [p = 0,0322], 10,3 % pour Rebif [p = 0,0093]) ;
  • Aucun patient sous AVONEX n’a raté une dose au cours des quatre semaines antérieures à la première évaluation en raison de réactions au lieu de l’injection (vs 5,7 % pour Betaferon [p = 0,44], 4,3 % pour Copaxone [p = NS], et 7,1 % pour Rebif [p = 0,011]). Ces pourcentages étaient statistiquement significatifs vs Betaferon et Rebif ; et
  • Un bien plus grand nombre de patients sont restés sous AVONEX au cours de la période d’essai d’un an (86,6 % vs 79,7 % pour Betaferon, 60,9 % pour Copaxone, et 83,2 % pour Rebif [globalement p = 0,0364]), par rapport à tout autre traitement.

L’affiche décrivant l’étude intitulée « Évaluation des réactions cutanées adverses chez les patients atteints de sclérose en plaques recevant des thérapies modifiant la maladie (P 787) sera exposée le 11 septembre 2009 à 15:30, heure locale.

À propos d’AVONEX® (interféron bêta-1a)

Environ 135 000 patients sont traités avec AVONEX pour les formes récurrentes de la sclérose en plaques (SEP). AVONEX a été lancé aux Etats-Unis en 1996 et en Europe en 1997 pour le traitement des formes récurrentes de SEP, afin de réduire la progression de l’invalidité et réduire les rechutes. AVONEX a prouvé son efficacité dans le cadre des essais cliniques pendant une période maximale de trois ans. AVONEX est commercialisé à l’échelon international dans plus de 90 pays. AVONEX a été également le premier traitement homologué pour les patients qui ont leur première attaque de SEP clinique et dont l’IRM (imagerie par résonance magnétique) présente des caractéristiques cohérentes avec celles de la SEP ; cette utilisation a été approuvée en Europe en 2002 et aux Etats-Unis en 2003.

Informations importantes sur AVONEX

Indication

AVONEX est indiqué pour le traitement des patients qui ont des formes récurrentes de SEP, afin de réduire l’augmentation de l’invalidité physique et diminuer la fréquence des exacerbations cliniques. Les patients atteints de sclérose en plaques chez lesquels l’efficacité du traitement a été démontrée incluent les patients qui ont eu un premier épisode clinique et dont l’IRM (imagerie par résonance magnétique) présente des caractéristiques cohérentes avec celles de la sclérose en plaque.

Informations de sécurité importantes sur AVONEX

Effets secondaires potentiellement graves

  • AVONEX doit être utilisé avec prudence chez les patients qui souffrent de dépression ou d’autres troubles de l’humeur. Les patients traités avec AVONEX doivent être informés de porter immédiatement tout symptôme de dépression et/ou d’idéation suicidaire à l’attention de leurs médecins traitants.
  • De rares cas d’anaphylaxie ont été signalés. D’autres réactions allergiques ont englobé la dyspnée, l’œdème bucco-lingual, l’érythème cutané et l’urticaire.
  • Des numérations sanguines réduites du sang périphérique dans toutes les lignées cellulaires, y compris de rares pancytopénie et thrombopénie, ont été observées dans le cadre d’expériences menées postérieurement à la commercialisation.
  • De sérieuses lésions hépatiques, y compris des cas d’insuffisance hépatique, ont été rarement mises en évidence chez les patients sous AVONEX. Les patients doivent être surveillés pour détecter d’éventuels signes d’insuffisance hépatique et il convient de faire preuve de vigilance lorsqu’AVONEX est utilisé concomitamment avec d’autres médicaments associés aux lésions hépatiques.

Des mesures de précaution doivent être prises comme suit :

  • Il faut exercer de la prudence lors de l’administration d’AVONEX aux patients qui souffrent de crises épileptiques préexistantes.
  • Les patients qui ont des maladies cardiaques, telles que l’angine de poitrine, une insuffisance cardiaque congestive, ou une arythmie cardiaque, doivent être surveillés de près au cas où leurs conditions cliniques se détérioreraient au cours du traitement avec AVONEX.
  • Il est recommandé d’effectuer des tests routiniers périodiques sur la chimie du sang et l’hématologie au cours du traitement avec AVONEX.
  • AVONEX n’est pas recommandé pour son utilisation chez les femmes enceintes. Si une femme tombe enceinte ou prévoit une grossesse tout en prenant AVONEX, elle doit être informée des dangers potentiels qui menacent le fœtus et l’arrêt de la thérapie avec AVONEX doit être envisagée.

Effets secondaires communs

  • Les effets secondaires les plus communs liés au traitement avec AVONEX sont les symptômes de la grippe, y compris la myalgie, la fièvre, la fatigue, les maux de tête, les frissons, les nausées, les vomissements, les douleurs et l’asthénie.

Pour obtenir des informations posologiques complètes, veuillez consulter le site www.AVONEX.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

MS&L :Kathleen Vigneault, 617-369-8786kathleen.vigneault@mslworldwide.comouMS&L :Joe St. Martin, 617-369-8795joe.stmartin@mslworldwide.com

© 2009 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Sclérose , Suisse , Sclérose en plaques , Nécrose , Peau , Recherche , Sang , Europe , Dépression , Traduction , Sécurité , Tête , Physique , Périodiques , Thrombopénie , Médecins , Pancytopénie , Allemagne , Maladie , Langue , Jurisprudence , Imagerie par résonance magnétique , Grossesse , Fièvre , Femmes , Fatigue , Essais , Dyspnée , Crises épileptiques , Chimie

nuance

Médicaments: Les +