nuance

34,3 millions de personnes infectées par le VIH et des conséquences démographiques dramatiques

L'ONUSIDA vient de publier son dernier rapport sur l'épidémie de VIH/SIDA dans le monde. Plus de 34 millions d'individus sont infectés et la situation est particulièrement préoccupante en Afrique subsaharienne où la propagation du virus modifie le tissu social et économique. Ce rapport souligne l'urgence d'une augmentation massive des ressources dédiées à la lutte contre cette épidémie.

L'Afrique subsaharienne est la région la plus touchée et compte 24,5 millions de personnes infectées par le VIH. L'épidémie continue à s'y étendre et provoque une hausse très significative de la mortalité chez les jeunes adultes. Dans 16 pays d'Afrique subsaharienne, la prévalence du VIH chez les 15-49 ans a dépassé 10 %.

L'impact démographique et économique de l'épidémie est aujourd'hui indéniable mais pourrait s'aggraver dans les prochaines années. Selon l'ONUSIDA, "dans les pays où 15 % des adultes sont actuellement infectés, pas moins d'un tiers des jeunes qui ont aujourd'hui 15 ans mourront du SIDA". L'Afrique du Sud, le Zimbabwe et le Botswana sont tout particulièrement concernés, la prévalence du VIH chez les adultes avoisinant 25 % pour le deux premier et 33 % pour le dernier.

- Un réel impact démographique et économique

Commentant ce rapport, le Dr Peter Piot, Directeur exécutif de l'ONUSIDA souligne que "Le tribut payé au SIDA par les pays les plus durement touchés modifie leur tissu économique et social. Le VIH tuera plus d'un tiers des jeunes adultes dans les pays où son emprise est la plus forte, et pourtant la riposte mondiale n'est encore qu'une fraction de ce qu'elle pourrait être. Pour faire face à cette crise, la lutte devra prendre une toute autre envergure".

Dans les pays les plus touchés, la prévalence élevée du VIH dans la population active menace la stabilité sociale par une diminution de la main d'œuvre et un accroissement proportionnel des tranches d'âges extrêmes, les plus susceptibles à avoir recours à une assistance.

Ainsi, plus de 13 millions d'enfants de moins de 15 ans ont perdu leur mère ou leurs parents depuis le début de l'épidémie. L'enseignement subit également les conséquences de la forte mortalité de la population active : diminution des fonds, entrée précoce dans le monde du travail et réduction du nombre d'enseignants comme l'illustre le cas de la Côte d'Ivoire où 70 % des décès d'enseignants sont imputables au SIDA. Dans ces pays en développement, l'agriculture et le monde des affaires souffrent déjà des conséquences de l'épidémie.

Le secteur de la santé n'est pas épargné, la demande de soins spécifiques augmente et un communiqué de presse de l'ONUSIDA indique que "De la Thaïlande au Burundi, des patients séropositifs pour le VIH occupent 40 % à 70 % des lits dans les hôpitaux des grandes villes". Parallèlement, les professionnels de la santé sont de plus en plus touchés par le virus.

- Le poids de la dette de l'Afrique en question

" A cause du SIDA, la pauvreté va en s’aggravant en même temps que s’accroît la nécessité de déployer davantage de ressources pour freiner la propagation du VIH et soulager l’impact de l’épidémie sur le développement. Le moment est venu de faire la relation entre l’allégement de la dette et l’allégement de l’épidémie ", a déclaré le Dr Piot. " Les pays en développement, qui supportent 95% du fardeau du VIH/SIDA, doivent au total quelques US$ 2 trillions. Mais l’Afrique reste la priorité, car c’est la région du monde où l’on compte le plus d’infections à VIH, le plus de décès, et la grande majorité des pays pauvres les plus lourdement endettés."

- Le VIH continue à se répandre

L'infection gagne du terrain et particulièrement en Afrique subsaharienne où les jeunes femmes de 15-24 ans sont 2 à 3 fois plus touchées que les jeunes hommes du même âge. L'Asie et l'Amérique latine ont réussi par des programmes de prévention efficaces à limiter l'accroissement du taux d'infection parmi les hétérosexuels. La transmission est grandissante dans certaines régions très peuplées de l'Inde et la prévalence reste élevée dans les Caraïbes (Bahamas et Haïti notamment). Par ailleurs, le nombre d'infections s'accroît dans les pays baltes, en Fédération de Russie et en Ukraine, où près d'un adulte sur 100 est désormais infecté.

Les consommateurs de drogues injectables et les homosexuels sont toujours très exposés au virus et dans de nombreuses régions, au moins un drogué sur trois est infecté et la prévalence du VIH serait de 15 % à 20 % parmi la population homosexuelle.

Les pays riches ont largement bénéficié des antirétroviraux, ce qui permis une réduction massive de la mortalité due au SIDA. Néanmoins, plusieurs signes laissent suggérer un retour à des comportements sexuels à risque.

- Des signes d'espoir encourageants

Ces données ne doivent pas faire oublier certains résultats positifs. Des campagnes d'information et prévention ont augmenté l'utilisation des moyens de prévention chez les jeunes. De telles mesures ont également abouti à une généralisation de l'usage du préservatif par les prostituées dans des programmes pilotes menés en Asie du Sud Est.

Dans certains pays d'Amérique latine et des Caraïbes, le prix des médicaments et des produits liés au VIH a pu être réduit par des négociations avec l'industrie pharmaceutique.

Enfin, un soutien financier a conduit à une meilleure prise en charge des séropositifs et à favoriser la création de petites entreprises, de façon à atténuer l'impact économique de l'épidémie.

- Un cliché de l'épidémie en France

Selon les estimations de l'ONUSIDA, 130.000 personnes (enfants et adultes) sont aujourd'hui infectées par le VIH en France. Avec environ 35.000 et 1.000 cas estimés, les femmes et les enfants de moins de 14 ans sont moins touchés. En 1999, 2.000 il y aurait eu dans le pays 2.000 décès liés au SIDA.

Source : ONUSIDA, Rapport sur l'épidémie mondiale de VIH/SIDA, juin 2000. Communiqué de presse de l'ONUSIDA. lien vers site ONUSIDA

Descripteur MESH : VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Personnes , Afrique , Afrique subsaharienne , Virus , Lutte , Prévalence , Mortalité , Population , Asie , Amérique latine , Femmes , Infection , Programmes , Santé , Pays baltes , Zimbabwe , Risque , Russie , Soins , Soutien financier , Temps , Thaïlande , Travail , Ukraine , Villes , Adulte , Hommes , Agriculture , Antirétroviraux , Bahamas , Botswana , Burundi , Enseignement , Face , France , Haïti , Pauvreté , Hôpitaux , Inde , Industrie , Industrie pharmaceutique , Lits , Main , Parents , Patients

nuance

Recherche scientifique: Les +