nuance

De nouvelles données pour le Nivolumab en monothérapie et en association avec Ipilimumab

illustrationBristol-Myers Squibb a annoncé que de nouvelles données pour deux de ses médicaments en immuno-oncologie - Nivolumab et Ipilimumab - seront présentées au congrès annuel 2016 de l’AACR (American Association for Cancer Research) à La Nouvelle-Orléans, Louisiane, du 16 au 20 avril.

Les données présentées pour Nivolumab, en monothérapie et en association avec Ipilimumab, illustreront l’engagement de Bristol-Myers Squibb d’étendre sa recherche en immuno-oncologie pour inclure des types de tumeurs supplémentaires et développer des options de traitement qui soient susceptibles de prolonger la survie pour des cancers difficiles à traiter chez une population de patients très variée.

Jean Viallet, Vice-président, Global Clinical Research, Oncology, Bristol-Myers Squibb, a commenté, « Lors de la réunion de l’AACR de cette année, nous sommes impatients de présenter, pour la première fois, des données en terme de survie globale du premier essai pivot de phase III pour Nivolumab, dans les cas de carcinome épidermoïde de la tête et du cou préalablement traités, un cancer qui a vu très peu d’avancées en terme de traitements ces dix dernières années. Ces données concernant le cancer de la tête et du cou, représentent le cinquième type de tumeurs avec des données en termes de survie globale pour Nivolumab par rapport aux traitements de référence. Nous présenterons aussi les données de survie globale de CheckMate -069, qui a été le premier essai randomisé à évaluer l’association Nivolumab Ipilimumab en première ligne de traitement du le mélanome avancé, et qui est une étude fondamentale dans notre compréhension scientifique de l’association de ces deux agents immuno-oncologiques pour traiter cette forme de cancer. »

Les principales données présentées comprennent :

CheckMate -141: Les nouvelles données de l’essai pivot de phase III évaluant Nivolumab par rapport au traitement laissé au choix de l’investigateur pour le traitement du carcinome épidermoïde de la tête et du cou récurrent ou métastatique (Late-Breaking Abstract #CT099) seront présentées durant la session plénière sur les essais cliniques II en immuno-oncologie le mardi 19 avril de 10 h 30 à 12 h 15 UTC.

CheckMate -069 : Première présentation des taux de survie globale de l’essai randomisé de phase II évaluant l’association Nivolumab Ipilimumab chez les patients avec un mélanome avancé (Late-breaking Abstract #CT002). Une présentation orale de ces données aura lieu le dimanche 17 avril 2016, de 14 h 15 à 16 h UCT durant la session plénière sur les essais cliniques I en immuno-oncologie.


L’ensemble des données qui sera présenté par Bristol-Myers Squibb comprend :
Mélanome

Initial report of overall survival rates from a randomized phase 2 trial evaluating the combination of nivolumab and ipilimumab in patients with advanced melanoma

Auteur : M. Postow
Abstract # CT002
Présentation orale, Session plénière des essais cliniques I en immuno-oncologie
Dimanche 17 avril 2016, de 14 h 15 à 16 h UTC, La Nouvelle Ballroom, Morial Convention Center

Durable, long-term survival in previously treated patients with advanced melanoma who received nivolumab monotherapy in a phase 1 trial

Auteur : F. S. Hodi
Abstract # CT001
Présentation orale, Session plénière des essais cliniques I en immuno-oncologie
Dimanche 17 avril 2016, de 14 h 15 à 16 h UTC, La Nouvelle Ballroom, Morial Convention Center

Association of programmed death-ligand 1 (PD-L1) and 2 (PD-L2) expression with nivolumab efficacy in advanced melanoma

Auteur : S. J. Rodig
Abstract # CT133
Présentation orale, Essais cliniques précoces évaluant les inhibiteurs du point de contrôle cellulaire et mini-symposium sur les immunothérapies novatrices
Mardi 19 avril 2016, de 15 h à 17 h UTC, Salle 343, Morial Convention Center


Carcinome épidermoïde de la tête et du cou


Nivolumab versus investigator’s choice for recurrent or metastatic head and neck squamous cell carcinoma: CheckMate -141


Auteur : M. Gillison
Abstract # CT099
Présentation orale, Session plénière des essais cliniques II en immuno-oncologie
Mardi 19 avril 2016, de 10 h 30 à 12 h 15 UTC, Salle 391, Morial Convention Center

Cancer du poumon


Impact of baseline serum cytokines on survival in patients with advanced squamous non-small cell lung cancer treated with nivolumab or docetaxel: Exploratory analyses from CheckMate -063 and CheckMate -017

Auteur : B. Farsaci
Abstract # LB-072
Minisymposium des dernières données
Dimanche 17 avril 2016, de 16 h 15 à 18 h 15 UTC, Salle 275, Morial Convention Center

Characterization of the T-cell receptor repertoire in extensive disease small cell lung cancer


Auteur : Hussein
Abstract # 4159
Session de posters, Session sur l’activité des cellules immunitaires
Mardi 19 avril 2016, de 13 h à 17 h UTC, Convention Center, Salles G-J, section 31 poster

Bristol-Myers Squibb et l’immuno-oncologie : Faire progresser la recherche en oncologie


Chez Bristol-Myers Squibb, nous avons une vision de l’avenir des traitements anticancéreux axés sur l’immuno-oncologie, aujourd’hui considérée comme une option thérapeutique importante aux côtés de la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie et des thérapies ciblées pour certains types de cancers.

Nous avons une gamme d’agents immuno-oncologiques expérimentaux et approuvés, dont bon nombre ont été découverts et développés par nos scientifiques. Notre programme clinique d’immuno-oncologie actuellement en cours, concerne des populations de patients très variées, dans divers contextes de tumeurs solides et hémopathies malignes, et dans diverses lignes de traitement et histologies, dont l’objectif est de renforcer nos données en termes de survie globale et d’autres données importantes telles que la durabilité de la réponse.
Nous étudions également d’autres voies du système immunitaire dans le traitement du cancer, notamment CTLA-4, CD-137, KIR, SLAMF7, PD-1, GITR, CSF1R, IDO et LAG-3. Ces voies pourraient aboutir à de nouvelles options thérapeutiques, en association ou en monothérapie, pour aider les patients à lutter contre différents types de cancers.

Notre collaboration avec les universités, ainsi qu’avec de petites et grandes entreprises de biotechnologie, vise à étudier les associations potentielles des traitements immuno-oncologiques et non immuno-oncologiques, en vue de proposer de nouvelles options thérapeutiques dans la pratique clinique.
Chez Bristol-Myers Squibb, nous nous engageons à changer les attentes concernant la survie dans les cas de cancers difficiles à traiter, et la façon dont les patients vivent avec leur cancer.

À propos de Nivolumab
Les cellules cancéreuses peuvent exploiter des voies « régulatrices », comme les points de contrôle, afin de se cacher du système immunitaire et de protéger la tumeur d’une attaque immunitaire. Nivolumab est un inhibiteur PD-1, qui se lie au récepteur du point de contrôle PD-1 exprimé à la surface des lymphocytes T activés, et qui bloque la liaison de PD-L1 et PD-L2, empêchant ainsi la signalisation suppressive de la voie PD-1 du système immunitaire, notamment en entravant la réponse immunitaire antitumorale.


Le programme mondial de développement de Nivolumab est basé sur la compréhension de l’immuno-oncologie par Bristol-Myers Squibb. Notre entreprise est à la pointe des recherches sur le potentiel de l’immuno-oncologie à prolonger la survie dans les cas de cancers difficiles à traiter. Cette expertise scientifique est le fondement du programme de développement de Nivolumab, qui comprend un large éventail d’études cliniques de Phase III évaluant la survie globale en tant que critère d’évaluation principal à travers une variété de types de tumeurs. Les études portant sur Nivolumab ont également contribué à la compréhension clinique et scientifique du rôle des biomarqueurs et de la façon dont les patients peuvent bénéficier de Nivolumab en fonction de l’expression de PD-L1. À ce jour, le programme de développement clinique de Nivolumab a inclus plus de 18 000 patients.
Nivolumab est le premier inhibiteur de contrôle cellulaire immunitaire PD-1 à recevoir une approbation réglementaire dans le monde entier en juillet 2014, et bénéficie actuellement d’une approbation réglementaire dans 48 pays, dont les États-Unis et le Japon ainsi que dans l’Union Européenne.

À propos de la collaboration entre Bristol-Myers Squibb et Ono Pharmaceutical Co., Ltd.


En 2011, grâce à un accord de collaboration avec Ono Pharmaceutical Co., Ltd (Ono) Bristol-Myers Squibb a étendu ses droits territoriaux pour le développement et la commercialisation de Nivolumab à l’échelle mondiale, sauf au Japon, en Corée du Sud et à Taïwan, où Ono a conservé tous ses droits sur le composé à ce jour. Le 23 juillet 2014, Bristol-Myers Squibb et Ono ont encore élargi l’accord stratégique de collaboration entre leurs deux entreprises afin de développer et de commercialiser conjointement de nombreuses immunothérapies, sous forme de monothérapie et d’associations de traitements, pour les patients atteints de cancer au Japon, en Corée du Sud et à Taïwan.

À propos de Bristol-Myers Squibb


Bristol-Myers Squibb est un groupe biopharmaceutique de dimension mondiale dont la mission consiste à découvrir, développer et proposer des médicaments innovants qui aident les patients à surmonter des maladies graves. Pour plus d’informations à propos de Bristol-Myers Squibb, consultez BMS.com ou suivez-nous sur LinkedIn, Twitter et YouTube.


Déclaration prospective de Bristol-Myers Squibb
Ce communiqué de presse contient des « déclarations prospectives », telles que définies dans la loi américaine « Private Securities Litigation Reform Act » de 1995 concernant la recherche, le développement et la commercialisation de produits pharmaceutiques. De telles déclarations prospectives sont basées sur les attentes actuelles et comportent des risques inhérents et des incertitudes, à savoir des facteurs pouvant retarder, détourner ou modifier l’une de ces déclarations et qui pourraient entraîner une différence significative entre les résultats et les attentes actuelles. Aucune déclaration prospective ne peut être garantie. Entre autres risques, il ne peut être donné aucune garantie que Nivolumab recevra l’approbation réglementaire pour les indications supplémentaires décrites dans ce communiqué. La déclaration prospective dans ce communiqué de presse doit être évaluée conjointement avec les nombreuses incertitudes qui affectent l’activité de Bristol-Myers Squibb, en particulier celles qui sont identifiées dans la discussion sur les facteurs de mise en garde dans le rapport annuel de Bristol-Myers Squibb dans le formulaire 10-K pour l’année s’achevant le 31 décembre 2015, dans notre rapport trimestriel dans le formulaire 10-Q et dans notre rapport actuel dans le formulaire 8-K. Bristol-Myers Squibb n’a aucune obligation d’actualiser publiquement toute déclaration prospective, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres.

Descripteur MESH : Association , Patients , Louisiane , Survie , Essais , Tête , Tumeurs , Cou , Compréhension , Japon , Système immunitaire , Recherche , Corée , Cellules , Taïwan , Mélanome , Carcinome épidermoïde , Carcinome , Thérapeutique , Universités , Taux de survie , Rôle , Réunion , Radiothérapie , Programme clinique , Population , Lymphocytes T , Lymphocytes , Hémopathies , Expertise , Cytokines , Biotechnologie

nuance

Médicaments: Les +