nuance

Le NYU Langone Health réalise avec succès la première greffe au monde du visage et des deux mains

Un succès chirurgical historique malgré les menaces inquiétantes de la pandémie de COVID-19

 

NEW YORK, 4 février 2021 /PRNewswire/ -- Une équipe chirurgicale du NYU Langone Health a réalisé une greffe du visage et des deux mains sur un résident du New Jersey âgé de 22 ans et gravement brûlé dans un terrible accident de voiture. L'opération consistait à greffer les deux mains et le visage entier d'un seul donneur. Il s'agit du premier cas de transplantation combinée de ce type réalisée avec succès dans le monde.

L'opération, qui a eu lieu le mercredi 12 août au matin, a duré environ 23 heures, temps d'intervention inférieur à la dernière transplantation faciale de Cameron Underwood réalisée par le NYU Langone en 2018. Une équipe composée de plus de 140 professionnels de santé, notamment des chirurgiens, des infirmières et d'autres membres du personnel, était à nouveau dirigée par Eduardo D. Rodriguez, MD, DDS, directeur du programme de greffe du visage, le professeur Helen L. Kimmel de chirurgie plastique reconstructive et le président du département de chirurgie plastique Hansjörg Wyss de l'université de New York à Langone.

Joe DiMeo, originaire de Clark, NJ, qui a subi des brûlures au troisième degré sur plus de 80 % de son corps lors d'un accident de voiture en juillet 2018, est la personne qui a bénéficié de cette récente méthode. Bien qu'ayant subi une vingtaine d'opérations reconstructives, DiMeo a eu des blessures importantes, notamment l'amputation du bout des doigts, de graves cicatrices faciales et l'absence de lèvres ou de paupières. Celles-ci ont affecté sa vision et ses activités quotidiennes, et ont profondément limité sa capacité à mener une vie fonctionnelle et indépendante.

« Joe était un candidat idéal pour cette opération ; il est extrêmement motivé et dévoué à retrouver l'indépendance qu'il a perdue après son accident », déclare M. Rodriguez. « Grâce au soutien institutionnel que nous avons reçu ici au NYU Langone et à une équipe de classe mondiale qui s'est engagée à prodiguer les meilleurs soins à notre patient, nous avons réalisé avec succès un projet d'envergure montrant que nous pouvons continuer à relever de nouveaux défis et à faire progresser le domaine de la transplantation. »

Un nouveau chapitre pour un programme novateur

Il s'agit de la quatrième greffe de visage et de la première greffe de main réalisées sous la direction de Rodriguez. On sait que deux autres tentatives de greffe simultanée du visage et de la main ont été effectuées, mais à chaque fois, il y a eu un résultat négatif :  Un patient est finalement décédé à la suite de complications infectieuses, et un autre a dû se faire amputer les mains car un rejet s'est manifesté.

« Fondamentalement, il s'agissait du même type d'opération chirurgicale que nos précédentes transplantations faciales réalisées avec succès », déclare M. Rodriguez. « Je n'avais aucun raison de penser que nous ne pourrions pas atteindre cet objectif, c'était primordial d'aider à améliorer l'état et la qualité de vie de Joe. » 

Comme pour toutes les transplantations, les chirurgiens ont cherché à terminer l'intervention le plus rapidement possible pour limiter la durée de l'ischémie, c'est-à-dire la période pendant laquelle le tissu donné ne reçoit pas de sang. L'opération a été soigneusement orchestrée afin de connecter rapidement les tissus pour garantir un résultat optimal au receveur et aux autres organes vitaux offerts par le donneur.

Surfer sur la pandémie de COVID-19

Après seulement trois mois, en octobre 2019, DiMeo était inscrit sur la liste des donneurs d'organes du Réseau uni pour le partage des organes (UNOS). Période pendant laquelle le premier cas de coronavirus a été identifié aux États-Unis. En mars, les chirurgies électives ont été interrompues à New York. Des professionnels de santé à New York, notamment des membres de l'équipe du NYU Langone spécialisés dans les greffes de visage et de main, ont été réaffectés dans les unités COVID-19, car le nombre de cas positifs a augmenté.

Malgré les demandes supplémentaires parvenues pendant cette période, l'équipe chirurgicale principale a continué de pratiquer tous les mois afin de garantir une opération sans interruption le moment venu. DiMeo n'a été inscrit sur la liste que pendant 10 mois avant qu'un donneur ne soit identifié ; son temps total entre la blessure et la transplantation était de 2 ans.

Une aiguille dans une botte de foin

En raison des multiples transfusions sanguines et greffes de peau que DiMeo a reçues après le premier accident, son système immunitaire a été fortement affaibli. Son anticorps réactif au panel (PRA), qui révèle le pourcentage de donneurs que le receveur rejetterait, était de 94 %, ce qui signifie qu'il n'avait que 6 % de chances de trouver un donneur compatible. En ajoutant d'autres facteurs tels que la structure osseuse et la carnation, « trouver le donneur idéal pour Joe, c'était comme trouver une aiguille dans une botte de foin », explique M. Rodriguez.

Dans le pays, LiveOnNY, l'organisation de récupération d'organes pour la grande région métropolitaine de New York et membre de l'UNOS, s'est efforcée de trouver un donneur pour DiMeo. Afin d'augmenter le nombre de donneurs potentiels, le NYU Langone a élargi son champ de recherche aux agences de collecte d'organes à travers le pays. Une correspondance exacte avec DiMeo a finalement été identifiée par Gift of Life, le programme régional de don d'organes qui dessert le sud du New Jersey, la Pennsylvanie et le Delaware. Après que Rodriguez se soit rendu dans le Delaware pour effectuer une série d'analyses, le corps du donneur a été transféré au NYU Langone pour la greffe.

« Le programme de donneurs Gift of Life est fier d'avoir collaboré avec une équipe de professionnels de santé si particulière sur la première greffe bilatérale de mains et du visage de l'histoire des États-Unis. Nous félicitons nos collègues du NYU Langone Health pour cette avancée médicale pionnière et sommes ravis d'entendre que le patient se porte si bien », déclare Richard D. Hasz Jr, MFS, CPTC, vice-président des services cliniques et du programme de donneurs Gift of Life. « Cette transplantation a été rendue possible grâce à une famille généreuse qui a dit oui pour faire ce don particulier. La mère du donneur est fière et soulagée de savoir que son fils a pu aider un autre jeune homme mais également sauver et guérir d'autres personnes grâce au don d'organes et de tissus. Elle dit que son fils sera toujours son ange. Gift of Life salue l'extrême générosité de la famille et rend hommage à l'héroïque donateur. Ce fut un honneur de coordonner le don en leur faveur, d'exercer notre leadership national et de partager notre expertise en matière de prélèvement d'organes et de coordination de ces dons rares et complexes pour aider à guérir et à transformer la vie d'un jeune homme. Nos pensées vont à la famille du donneur et au receveur pour que le don porte la guérison et l'espoir. »

« Le Dr Rodriguez et l'équipe de transplantation du NYU Langone confirment que le don et la transplantation d'organes est un domaine en pleine expansion qui contribue à aider les gens de manière innovante et prometteuse », déclare Helen Irving, présidente et directrice générale de LiveOnNY. « Il est important de rappeler que rien de tout cela ne serait possible sans la générosité du donneur d'organes qui a choisi de faire don de la vie. C'est une méthode révolutionnaire qui continuera à sauver des vies à mesure qu'augmente le nombre de New-Yorkais s'inscrivant sur le Donate Life Registry de l'État de New York. »

Progrès scientifiques et technologiques

En collaboration avec Depuy Synthes et Materialise, une grande partie de la planification préopératoire et de l'opération elle-même a été guidée par une technologie de pointe. L'utilisation d'une planification chirurgicale informatique en trois dimensions (3D) et de guides de coupe spécifiques aux patients imprimés en 3D a permis de s'assurer que les os étaient parfaitement alignés et que les plaques et vis implantables étaient parfaitement positionnés pour fixer le visage et les mains greffées sur DiMeo. Ces collaborations faisaient partie intégrante de la réussite de l'opération.

L'opération de DiMeo était la première du genre à être réalisée dans le nouveau pavillon Kimmel du NYU Langone, qui a ouvert ses portes en juin 2018. La technologie de pointe et les immenses salles d'opération ont permis à six équipes chirurgicales hautement qualifiées, une pour chaque main et une autre pour le visage du donneur et du receveur, d'opérer simultanément dans les deux salles.

« Nous avons pratiqué l'opération près d'une douzaine de fois au cours de l'année, et dans les salles d'opération, nous avions des équipes qui s'assuraient que tout le monde suivait parfaitement les étapes pour que rien ne nous échappe et que nous exécutions les actions dans l'ordre. En fin de compte, cela s'est mieux passé que je ne l'avais prévu », déclare M. Rodriguez.

Les équipes ont suivi un calendrier soigneusement établi pour transplanter et reconstruire les mains et le visage du donneur sur DiMeo. Rodriguez accompagné de son équipe chirurgicale composée de 16 personnes et de son équipe de bloc opératoire de 80 personnes, ont effectué les transplantations suivantes :

Depuis, Rodriguez a effectué plusieurs opérations de suivi moins délicates pour DiMeo afin d'optimiser ses résultats fonctionnels et esthétiques.

Les progrès réalisés dans le domaine de la surveillance du système immunitaire ont permis, à ce jour, d'obtenir une première réussite en termes de correspondance et d'absence d'épisodes de rejet pour DiMeo. « Comme nous l'avons fait avec nos précédents greffés du visage, nous avons de nouveau utilisé notre exceptionnel protocole immunosuppresseur pour la greffe du visage et de la main de Joe », explique Bruce E. Gelb, médecin, chirurgien, de transplantation au NYU Langone. « Grâce à une surveillance très étroite du système immunitaire, nous avons pu éviter un rejet précoce et adapter en toute sécurité le traitement immunosuppresseur de Joe à ses besoins spécifiques. »

En outre, M. Rodriguez a collaboré avec le centre de services médiatiques 3D à la pointe de la technologie de la NYU, le LaGuardia Studio, pour créer des prothèses imprimées en 3D du visage et des mains du donneur afin de rétablir l'intégrité de l'identité du donneur après le prélèvement d'organes. En général, on en utilisait une en silicone moulée et peinte à la main. Il y a peu d'imprimeurs dans le monde comme celui de LaGuardia Studio, qui peut imprimer en 60 000 couleurs.

Un patient dédié à la guérison

Après l'opération, DiMeo a passé plusieurs semaines  au New York Langone, d'abord dans l'unité de soins intensifs, puis il a poursuivi sa convalescence dans le service de rééducation destiné aux patients hospitalisés au New York Langone. Il est sorti le 24 novembre et a été placé dans un appartement voisin mis à disposition par myFace, l'organisation partenaire du NYU Langone qui offre aux personnes ayant des malformations cranio-faciales des soins complets en finançant les soins médicaux, chirurgicaux, dentaires, en apportant un soutien psychosocial et en offrant des voyages et un logement. De là, il a poursuivi sa rééducation en ambulatoire, notamment par la physiothérapie, l'ergothérapie et l'orthophonie.

« Les exigences en matière de réadaptation pour Joe sont plus élevées que celles de tous nos précédents patients ayant subi une greffe du visage », explique M. Rodriguez. « S'ajoute également à cela une composante importante, la rééducation des mains. Joe a effectué jusqu'à cinq heures de rééducation par jour, et il en veut toujours plus. Il est complètement concentré sur son objectif, celui d'acquérir une plus grande indépendance et une plus grande liberté. »

Les protocoles de rééducation des mains de DiMeo ont été créés par des kinésithérapeutes et des ergothérapeutes du service de rééducation du NYU Langone. « En raison des greffes de peau qu'il a reçues après son premier accident, Joe avait des besoins très spécifiques et nous avons conçu notre protocole en pensant à lui », explique April D. O'Connell, OT/L, spécialiste clinique en rééducation de la main et des membres supérieurs. « En fin de compte, tout ce que nous faisons avec lui a pour but de lui faire reprendre les activités de la vie quotidienne qu'il aimait avant, comme se nourrir et s'habiller, faire de la musculation et jouer au golf.»

DiMeo reste positif et se concentre sur son objectif de se réapproprier le sens de la vie qu'il a perdu après son accident en 2018. Il est reconnaissant pour ce que son donneur et sa famille ont fait pour lui pendant cette période difficile.

« C'est un cadeau unique et j'espère que la famille pourra trouver un certain réconfort en sachant qu'une partie du donneur vit avec moi », dit DiMeo. « Mes parents et moi sommes très reconnaissants qu'on m'ait donné cette deuxième chance. Nous sommes aussi extrêmement reconnaissants envers le Dr Rodriguez et l'équipe de thérapeutes, d'infirmières et de chirurgiens qui m'ont aidé à arriver là où je suis aujourd'hui. »

Pour d'autres personnes qui pourraient souffrir de lésions similaires invalidantes, DiMeo les encourage à envisager une greffe du visage ou de la main : « Si je peux le faire, vous le pouvez aussi. »

Interviews et documents multimédia disponibles

Des interviews et des documents multimédia, notamment des photos avant et après l'opération, des séquences vidéo et une vidéo de l'intervention chirurgicale en trois dimensions, sont disponibles sur demande.

Demandes de renseignements des médias :

Kate Malenczak
Téléphone : 646-754-7367
kate.malenczak@nyulangone.org

 

Video - https://www.youtube.com/watch?v=x0nAI5buVKM 
Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1432085/Joe_DiMeo.jpg 
Logo - https://mma.prnewswire.com/media/748773/NYU_Langone_Health_Logo.jpg 

Descripteur MESH : Transplantation , Main , Don , Vie , Personnes , Famille , Soins , New York , Membres , Santé , Patients , Technologie , Chirurgie plastique , Système immunitaire , Peau , Multimédia , Temps , Tissus , Kinésithérapeutes , Golf , Histoire , Réseau , Informatique , Sang , Liberté , Patients hospitalisés , Logement , Paupières , Sécurité , État de New York , Pennsylvanie , Doigts , Leadership , Anticorps , Soins intensifs , Activités de la vie quotidienne , Ergothérapie , Orthophonie , Ischémie , Transplantation faciale , Convalescence , Expertise , Malformations , Parents , Mars , Recherche , Coronavirus , Qualité de vie , Brûlures

nuance

Pratique médicale: Les +