nuance

Le premier vaccin bovin au monde qui réduit la menace de l'E. coli O157 reçoit l'homologation complète au Canada

BELLEVILLE, Canada, October 27 /PRNewswire/ -- Bioniche Life Sciences Inc. (BNC à la Bourse de Toronto), une société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur la technologie, a annoncé aujourd'hui qu'Econiche(MC), le premier vaccin au monde conçu pour réduire les excrétions d'Escherichia coli (E. coli) O157:H7 par les bovins, a reçu l'homologation complète de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). Econiche est maintenant disponible pour une utilisation sans restriction par les producteurs de bovins canadiens et leurs vétérinaires.

Econiche est une découverte canadienne développée par Bioniche Life Sciences Inc. Le vaccin a le potentiel de réduire de façon importante la quantité d'E. coli O157 excrétée dans l'environnement par les boeufs et les bovins laitiers, et par conséquent, de réduire les risques pour la santé humaine. L'homologation complète d'Econiche se produit au moment même où une éclosion d'E. coli s'est produite à North Bay, en Ontario, Canada, où plus de 200 personnes se sont plaintes de symptômes. Il y a près de 40 cas de maladie chez l'humain confirmés en laboratoire, dont un cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU). Ces maladies sont en lien avec un restaurant Harvey's dans la communauté. Une autre éclosion impliquant la contamination de laitue iceberg a causé 50 cas au Michigan, dans l'Illinois et en Ontario depuis septembre 2008.

La plupart des souches d'E. coli sont inoffensives, mais certaines, comme O157:H7, peuvent engendrer des maladies graves et même, peuvent aller jusqu'à causer la mort lorsqu'elles sont ingérées par des humains par l'intermédiaire de viande, de légumes ou d'eau contaminés. La vaccination de bovins à l'aide d'Econiche peut aider à réduire le risque de contamination de la nourriture et de l'eau par l'E. coli O157:H7.

"Les vaches sont porteuses de l'E. coli O157:H7, mais cette bactérie ne les rend pas malades. La maladie survient lorsque des gens consomment de la nourriture ou de l'eau contaminée, souvent par les matières fécales des vaches, souligne le Dr Brett Finlay, microbiologiste et expert en maladies bactériennes de l'Université de la Colombie-Britannique, dont la recherche a mené au développement du vaccin. Si l'on parvient à bloquer la colonisation d'O157 chez les vaches, on diminue en fait les probabilités que les humains y soient exposés et on diminue ainsi le niveau de la maladie chez les humains."

Les interventions dans les fermes qui visent à réduire les excrétions d'E. coli O157:H7 par les bovins, comme la vaccination de bovins à l'aide d'Econiche, ont le potentiel de réduire la contamination de la nourriture et de l'eau ainsi que les conséquences associées aux infections humaines causées par cette bactérie mortelle. Les essais cliniques réalisés avec Econiche ont démontré une réduction importante de la quantité d'E. coli excrétée dans le fumier des vaches vaccinées.

"Nous tentons depuis toujours de faire notre part et d'être un chef de file de l'industrie en ce qui concerne la salubrité des aliments, tient à mentionner Kym Anthony, producteur de boeuf de spécialité et propriétaire de Top Meadow Farms de Clarksburg, en Ontario, qui utilise le vaccin depuis un an conformément à la réglementation relative au permis pour distribuer des produits biologiques vétérinaires. Le vaccin E. coli s'inscrit dans cette logique. Jusqu'à ce jour, il s'agissait d'un chaînon manquant dans l'industrie."

L'exposition humaine et l'infection par E. coli O157:H7 peuvent engendrer des conséquences graves sur la santé, notamment des douleurs abdominales et une forte diarrhée sanglante. Dans les cas les plus graves, il peut se produire des dommages aux reins et ainsi, mener à des complications graves, voire à la mort.

"L'annonce de l'homologation canadienne complète de ce vaccin est une excellente nouvelle, affirme la Dre Hazel Lynn, médecin-hygiéniste pour la Grey Bruce Health Unit, qui comprend la ville de Walkerton, en Ontario, où sept personnes sont mortes et plus de 2 000 sont tombées malades en mai 2000 à la suite de la contamination du service d'alimentation en eau de la ville par la bactérie E. coli O157:H7, qui provenait du fumier de bovins d'une ferme locale. Il s'agit vraiment d'une manière innovatrice de réduire un important risque de santé publique."

Le public pourrait également être infecté par la bactérie par le biais d'une autre source importante : le contact avec des animaux de ferme dans les zoos pour enfants et les expositions agricoles. Le fait de vacciner ces animaux à l'aide d'Econiche peut grandement aider à réduire le risque de transmission de la bactérie, un fait que reconnaît l'Association canadienne des foires et expositions (A.C.F.E.).

"L'A.C.F.E. soutient toute intervention qui vise à réduire la quantité d'E. coli O157:H7 excrétée par les bovins et qui pourrait contaminer l'environnement, en s'infiltrant dans l'eau et/ou dans la chaîne alimentaire, déclare Rudy Friesen, président de l'A.C.F.E. L'Association recommande de plus l'adoption généralisée d'une preuve de politique de vaccination à l'échelle du Canada qui assurera que le secteur des foires et des expositions fait tout ce qui est raisonnablement possible de faire afin d'assurer que le public puisse interagir avec le bétail de façon sécuritaire."

Econiche sera fabriqué dans les installations de production de Bioniche à Belleville, en Ontario, où une expansion de 25 millions de dollars bénéficiant de l'appui des gouvernements de l'Ontario et du Canada est en cours. L'approvisionnement du vaccin sera limité pendant la période d'expansion de la fabrication.

À propos d'E. coli O157:H7

On estime que 100 000 cas d'infection humaine par E. coli O157:H7 sont signalés chaque année en Amérique du Nord. De 2% à 7 % des personnes infectées développent le syndrome hémolytique et urémique (SHU), maladie caractérisée par une insuffisance rénale (lors de récentes éclosions, cette proportion a grimpé jusqu'à 16 %). Cinq pour cent des patients atteints du SHU en meurent; parmi eux, beaucoup d'enfants et de personnes âgées, chez qui les reins sont plus sensibles aux lésions.

Outre par la consommation d'eau et d'aliments contaminés, l'infection par E. coli O157:H7 chez les humains peut se produire à l'occasion d'une visite d'une exposition d'animaux. Les zoos pour enfants, les foires et les expositions agricoles génèrent de nombreuses voies de transmission d'E. coli. Bien que le contact direct avec un animal soit la voie la plus évidente, le contact avec des produits contaminés (p. ex., du bran de scie, des copeaux, des chaussures ou des vêtements souillés) peut également provoquer une infection humaine.

À propos d'Econiche

En septembre 2007, Econiche a été reconnu par les "Animal Pharm Industry Excellence Awards", une reconnaissance internationale qui récompense le meilleur nouveau produit vétérinaire pour le bétail globalement. Le vaccin a été mis au point par une alliance stratégique formée en 2000 entre l'Université de la Colombie-Britannique, l'Alberta Research Council (ARC), la Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO) de l'Université de la Saskatchewan et Bioniche, qui détient les droits de commercialisation mondiale du vaccin. Le vaccin empêche la bactérie E. coli O157 de se fixer aux intestins des bovins vaccinés, réduisant ainsi sa prolifération dans l'animal et par le fait même la quantité de bactéries déversées dans l'environnement par l'intermédiaire du fumier. Au cours des six dernières années, plus de 30 000 bovins ont été vaccinés dans le cadre de tests cliniques.

Deux articles ont été publiés dans un journal évalué par des pairs, le Journal of Food Protection, en ce qui a trait à l'efficacité d'Econiche. Ces articles établissaient un lien avec des tests de provocation sur le terrain réalisés à l'University of Nebraska-Lincoln et menés chez près de 900 animaux en 2002 et 2003. On trouve parmi les conclusions des chercheurs Dr David Smith, Dr Rod Moxley et al que le fait de vacciner la majorité des bovins d'un enclos a un effet protecteur considérable sur les bovins non vaccinés du même enclos. Cet effet se nomme "immunité collective". Un autre article publié récemment dans Foodborne Pathogens and Disease décrivant les résultats d'un essai clinique du vaccin sur des bovins d'engraissement qui visait à vérifier l'effet d'un programme de vaccination à deux doses d'Econiche contre les protéines de type III qui sont sécrétées par Escherichia coli (E.coli) O157:H7 entérohémorragique sur la probabilité de détecter le microorganisme sur des dispositifs d'échantillonnage dans l'environnement des animaux.

Usages homologués aux États-Unis

Bioniche Life Sciences Inc. travaille actuellement afin de répondre aux exigences d'obtention d'une licence conditionnelle pour Econiche aux États-Unis. En février dernier, le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA) a avisé la société que les dernières données relatives à Econiche "satisfont à la norme d'efficacité prévue" et qu'il était admissible à une licence conditionnelle, sous réserve que la société conçoive un plan qui "permettrait la collecte de données suffisantes pour mener le produit à l'obtention d'une licence complète". La licence conditionnelle, une fois accordée, donnera à la société un accès complet au marché des États-Unis, mais avec deux conditions : au moins une étape du processus de fabrication devra être réalisée aux États-Unis, et Bioniche ne sera pas autorisée à utiliser la marque de commerce pour le vaccin.

À propos de Bioniche Life Sciences Inc.

Bioniche Life Sciences Inc. est une société biopharmaceutique canadienne de recherche axée sur la technologie qui découvre, met au point, fabrique et commercialise des produits exclusifs destinés au marché mondial de la santé humaine et animale. La société, entièrement intégrée, emploie environ 200 personnes qualifiées évoluant au sein de trois divisions : santé humaine, santé animale et salubrité des aliments. Le principal objectif de la société est la mise au point de traitements anticancéreux exclusifs dont le financement est assuré par la commercialisation des produits de santé animale et humaine. Bioniche a été nommée l'une des 10 plus importantes entreprises des sciences de la vie au Canada en 2008. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site http://www.Bioniche.com.

Hormis les renseignements de nature historique, le présent communiqué peut contenir des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de la société par rapport aux événements futurs. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à divers facteurs de risque et d'incertitude, notamment l'évolution de la conjoncture commerciale, la conclusion fructueuse des études cliniques en temps opportun, la création d'alliances commerciales, l'incidence des produits et des prix de la concurrence, la mise au point de nouveaux produits, le processus d'autorisation réglementaire et d'autres risques décrits périodiquement dans les rapports trimestriels et annuels de la société.

Renseignements: Jennifer Shea, Vice-présidente, Communications, relations avec les investisseurs et le gouvernement, Bioniche Life Sciences Inc., Tél. : +1-613-966-8058, Cell. : +1-613-391-2097, Jennifer.Shea@Bioniche.com; Geneviève Déry, HKDP Communications et affaires publiques, Tél. : +1-514-395-0375, poste 232, Cell. : +1-514-219-2764, gdery@hkdp.qc.ca

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Bovins , Canada , Recherche , Escherichia coli , Vétérinaires , Escherichia , Technologie , Eau , Ontario , Santé , Environnement , Risque , Vaccination , Infection , Animaux , Personnes , Aliments , Industrie , Fumier , Expositions , Maladie , Mort , Syndrome , Association , Bétail , Colombie , Restaurant , Récompense , Temps , Protéines , Probabilité , Syndrome hémolytique et urémique , Santé publique , Politique , Vêtements , Patients , Viande , Adoption , Nature , Vie , Essais , Agriculture , Alberta , Alimentation en eau , Amérique du Nord , Bactéries , Chaussures , Collecte de données , Commerce , Diarrhée

nuance

Epidémiologie: Les +