nuance

Chaire internationale sur le risque cardiométabolique : des millions de personnes en surpoids ne sont pas conscients des risques cardiométaboliques

La Chaire internationale sur le risque cardiométabolique (CIRC) a diffusé un communiqué de l’ICAO, lors d’un colloque sponsorisé par GlaxoSmithKline. Ce communiqué laisse entendre que les médias ont tendance à se focaliser sur les situations extrêmes en matière d’obésité, évoquant soit des célébrités très minces qui prennent ou perdent quelques kilos, soit des personnes maladivement obèses qui ont besoin de l’aide des pompiers pour sortir de chez elles. Etant donné que le pourcentage de la population générale en surpoids ou obèse augmente, la perception d'un poids sain normal évolue. Pour la société dans son ensemble, y compris des professionnels de la santé, l’image mentale d’une personne en surpoids ou obèse a été réinitialisée à tort sur un modèle beaucoup plus lourd.

Les experts avertissent du danger et demandent de nouvelles mesures

Les experts réunis dans le cadre du 2ème Congrès international sur l’obésité abdominale (ICAO) ont lancé aujourd'hui une mise en garde : dans le monde entier, des millions de personnes risquent de subir les conséquences cardiométaboliques de leur surpoids. Les experts suggèrent que le plus inquiétant est que ces personnes ne sont pas identifiées par leur médecin.

La Chaire internationale sur le risque cardiométabolique (CIRC) a diffusé un communiqué de l’ICAO, lors d’un colloque sponsorisé par GlaxoSmithKline. Ce communiqué laisse entendre que les médias ont tendance à se focaliser sur les situations extrêmes en matière d’obésité, évoquant soit des célébrités très minces qui prennent ou perdent quelques kilos, soit des personnes maladivement obèses qui ont besoin de l’aide des pompiers pour sortir de chez elles. Etant donné que le pourcentage de la population générale en surpoids ou obèse augmente, la perception d'un poids sain normal évolue. Pour la société dans son ensemble, y compris des professionnels de la santé, l’image mentale d’une personne en surpoids ou obèse a été réinitialisée à tort sur un modèle beaucoup plus lourd.

Pourtant, selon le CIRC, ce sont les millions de personnes dans le monde dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 25, et qui souffrent peut-être déjà des prémices de l’hypertension, de la dyslipidémie et du diabète, qui pourraient le plus tirer profit d’une intervention précoce.

« Beaucoup de médecins en soins primaires soignent des patients obèses, possédant un IMC de 30 et plus, en traitant les symptômes liés à un risque cardiométabolique accru, tel le pré-diabète, la dyslipidémie et l’hypertension, sans en soigner la cause sous-jacente qui est un excès d'adiposité viscérale », a commenté le Professeur Jean-Pierre Després, directeur scientifique de la CIRC et professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Laval de Québec, au Canada. L’adiposité viscérale correspond à la graisse stockée dans l’abdomen et autour des organes vitaux. Un excès de graisse viscérale augmente le risque de survenance de maladies graves telles le diabète de type 2, les AVC et les maladies cardiaques.

« Un patient possédant un IMC de 29 ou 31 est devenu la norme ; cependant, quand on pense à une personne obèse, on a tendance à se représenter quelqu’un possédant un IMC beaucoup plus élevé (40 ou plus). Les patients possédant des IMC inférieurs mais des taux supérieurs de graisse viscérale cachée sont plus difficiles à identifier, mais peuvent présenter le même risque cardiométabolique que des personnes plus manifestement obèses », a poursuivi le Professeur Després. La CIRC a souligné la nécessité de mettre en œuvre des mesures urgentes pour cibler ces patients à risque afin de ralentir l’augmentation du taux d'obésité dans le monde et d’endiguer la progression du diabète et des maladies cardiovasculaires.

Une nouvelle étude, intitulée INSPIRE ME IAA (Etude INternationale sur la Prédiction de l'adiposité Intra-abdominale et de ses RElations avec le risque cardioMEtabolique/Adiposité intra-abdominale), publiée lors du Congrès, étaye la position de la CIRC. Cette étude a recruté 4504 patients dans 29 pays et a montré des profils de risque cardiométabolique préjudiciables parmi les participants non diabétiques de l’étude, même parmi des sous-groupes de patients en léger surpoids possédant un excès de tissus adipeux viscéraux.

La CIRC a demandé une focalisation accrue sur ce qui constitue véritablement un poids sain, et sur la manière dont les professionnels de santé peuvent aider leurs patients à l’atteindre et à le maintenir. « Parallèlement aux patients clairement obèses, nous devons prêter attention aux patients en surpoids souffrant d’obésité viscérale, qui n’ont pas conscience des dangers potentiels que représente la graisse cachée dans leur abdomen. Il est possible que leur médecin ne fasse pas non plus le lien. Pourtant, une perte de poids modérée, d'à peine 5 à 10%, peut engendrer une perte importante de tissus adipeux viscéraux et faire toute la différence pour ces personnes », a déclaré le Professeur Després.

Pour la plupart des experts, une perte de poids modérée et progressive est la meilleure façon de perdre du poids sans le reprendre ensuite ; pourtant, l'industrie des régimes et les médias alimentent des attentes irréalistes en faisant la promotion des « régimes express » et des adeptes des diètes extrêmes qui perdent énormément de poids. La CIRC considère également que le manque d’information et de conseils sur les approches réalistes et les interventions permettant une perte de poids modérée constitue également un facteur justifiant l’incapacité à inverser la tendance de l’obésité.

En tant qu'organisation recommandant fermement une approche multidisciplinaire du traitement des facteurs de risque cardiométabolique, la CIRC pense être en position de force pour promouvoir des efforts accrus afin de surmonter les barrières multifactorielles qui empêchent les professionnels de santé d’inverser la tendance dans la lutte contre l’obésité. La CIRC a également indiqué, lors du Congrès, qu’elle cherchera à encourager et élargir la discussion autour du concept de poids sain, dans l’espoir de la rediriger sur l’obésité abdominale, la perte de poids réaliste et la santé.

-Fin-

Notes aux éditeurs :

CIRC – La CIRC est une organisation universitaire multidisciplinaire indépendante affiliée à l’Université de Laval et située au Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, dans la ville de Québec. Elle se compose de deux conseils : un Conseil exécutif et un Conseil scientifique. Les membres des deux conseils ont été sélectionnés sur la base de leur expertise, de l’excellence de leurs contributions scientifiques et de leur position de chefs de file mondiaux dans leur discipline.

Le caractère international et multidisciplinaire de la Chaire en est un aspect essentiel ; les disciplines suivantes sont représentées : cardiologie, diabétologie, lipidologie, endocrinologie et métabolisme, obésité, nutrition, activité physique et recherche fondamentale.

L’objectif de la Chaire est de créer une plateforme d'étude de nouvelles idées, de mise en commun de l’expérience et de l’expertise des membres, et de partage des données scientifiques et cliniques au bénéfice des professionnels de santé dans le monde entier et du grand public. Son objectif principal est de lutter contre la propagation épidémique de l’obésité abdominale, du diabète et des maladies cardiovasculaires à travers le monde.

Pour un complément d'information sur la CIRC, veuillez consulter :

facebook.com/myhealthywaist

twitter.com/myhealthywaist

youtube.com/myhealthywaist

slideshare.net/myhealthywaist

linkedin.com/company/myhealthywaist.org

flickr.com/photos/57142493@N03/

GlaxoSmithKline – l’un des acteurs majeurs au plan mondial de l’industrie pharmaceutique et de la santé, basé sur la recherche – s'engage à améliorer la qualité de la vie des patients pour que chaque être humain soit plus actif, se sente mieux et vive plus longtemps.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

Pour GlaxoSmithKline :Jessie PrynneLigne directe : +44 203 047 2118Courriel : Jessie.Prynne@edelman.comouElizabeth BoltonLigne directe : +44 203 047 4038Courriel : Elizabeth.Bolton@edelman.com

© 2011 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Surpoids , Risque , Personnes , Santé , Perception , Pompiers , Population , Patients , Diabète , Perte de poids , Recherche , Québec , Conseil , Cardiologie , Maladies cardiovasculaires , Tissus , Traduction , Membres , Adiposité , Obésité , Médecins , Soins , Pneumologie , Physique , Vie , Métabolisme , Abdomen , Médecine , Lutte , Langue , Jurisprudence , Industrie , Facteurs de risque , Expertise , Endocrinologie , Diabète de type 2 , Conscience , Caractère , Canada , Attention , Accident vasculaire cérébral

nuance

Epidémiologie: Les +