nuance

Le New England Journal of Medicine publie les données de l'étude STRIVE de phase 3 évaluant KALYDECOTM (ivacaftor) chez des patients âgés de 12 ans ou plus, atteints d'un type particulier de fibrose kystique

« Je m'intéresse aux soins et à la recherche sur la fibrose kystique depuis 30 ans et j'ai constaté des progrès importants dans la prise en charge des symptômes de la FK », a déclaré Bonnie Ramsey, M.D., auteur principal de l'étude STRIVE et directrice associée de la Cystic Fibrosis Clinic à l'Hôpital pour enfants de Seattle. « Ces données historiques sont les premières à indiquer que le ciblage de la cause sous-jacente de la maladie peut améliorer les résultats cliniques pour le patient ».

- L'étude montre que le traitement de la FK par ciblage de la cause sous-jacente de la maladie comporte des avantages cliniques importants chez les patients porteurs de la mutation G551D -

Vertex Pharmaceuticals Incorporated (Nasdaq : VRTX) a annoncé aujourd'hui que le New England Journal of Medicine(NEJM) a publié les données d'une étude de phase 3 évaluant KALYDECO™ (ivacaftor, VX-770), un médicament en cours de développement qui cible la protéine défectueuse à l'origine de la fibrose kystique (FK). Dans cette étude, intitulée STRIVE, les patients atteints de FK âgés de 12 ans ou plus, porteurs d'au moins une mutation G551D, traités par KALYDECO (ka-li-de-ko) ont constaté une amélioration sensible de leur fonction pulmonaire et d'autres indicateurs de la maladie. Des améliorations de la fonction pulmonaire (volume expiratoire maximal à la seconde, VEMS1) ont été enregistrées dès la deuxième semaine et se sont maintenues pendant les 48 semaines de l'étude. Les effets adverses les plus souvent signalés étaient de nature respiratoire et comparables sur tous les groupes de traitement. Les données de l'étude STRIVE seront publiées, conjointement avec un éditorial d'accompagnement dans le numéro du 3 novembre 2011 du NEJM. Les données d'une deuxième étude pivot de phase 3, ENVISION, qui a évalué KALYDECO chez des enfants de 6 à 11 ans atteints de FK, porteurs d'au moins une mutation G551D, seront présentées lors de la North American CF Conference, qui se tiendra du 3 au 5 novembre 2011 à Anaheim, en Californie.

« Je m'intéresse aux soins et à la recherche sur la fibrose kystique depuis 30 ans et j'ai constaté des progrès importants dans la prise en charge des symptômes de la FK », a déclaré Bonnie Ramsey, M.D., auteur principal de l'étude STRIVE et directrice associée de la Cystic Fibrosis Clinic à l'Hôpital pour enfants de Seattle. « Ces données historiques sont les premières à indiquer que le ciblage de la cause sous-jacente de la maladie peut améliorer les résultats cliniques pour le patient ».

Les résultats de l'étude STRIVE ont constaté une amélioration absolue moyenne de la fonction pulmonaire de 10,6 points de pourcentage à la 24e semaine (critère principal) parmi les patients traités par KALYDECO, par rapport au placebo. Les modifications de la fonction pulmonaire à la 24e semaine représentaient une amélioration moyenne relative de 16,7 pour cent par rapport aux valeurs de référence et au placebo. À la 48e semaine, l'amélioration absolue moyenne de la fonction pulmonaire des patients traités par KALYDECO était de 10,5 points de pourcentage par rapport au placebo et l'amélioration moyenne relative était de 16,9 pour cent par rapport aux valeurs de référence et au placebo. Les résultats de phase 3 et la notice du produit des médicaments contre la FK actuellement disponibles décrivent en général des améliorations relatives de la fonction pulmonaire. Les effets adverses les plus courants parmi les patients traités par KALYDECO, par rapport au placebo, étaient : maux de tête, infections des voies respiratoires supérieures, congestion nasale, éruption cutanée, vertige et présence de bactéries dans les expectorations. Les effets plus fréquents dans le groupe placebo que dans le groupe KALYDECO étaient : exacerbation pulmonaire, toux, hémoptysie (crachement de sang) et diminution de la fonction pulmonaire.

« La découverte du gène de la FK il y a plus de vingt ans nous permet d'espérer, qu'un jour, nous serons en mesure de mettre au point des médicaments qui traiteront plus que les symptômes de cette maladie », a déclaré Peter Mueller, Ph.D., chef de la direction scientifique et premiervice-président de la recherche et du développement mondial chez Vertex. « Nous disposons actuellement d'un nouveau médicament potentiel qui cible la cause de la maladie et détient des propriétés permettant d'améliorer la fonction respiratoire de certains patients atteints de FK ».

« KALYDECO est une approche thérapeutique entièrement nouvelle de la FK qui reflète les progrès impressionnants que nous avons faits dans la lutte contre cette maladie », a déclaré Robert J. Beall, Ph.D., président-directeur général de la CF Foundation.

La FK est une maladie génétique qui met en jeu le pronostic vital, causée par un dysfonctionnement ou une diminution des niveaux de protéines régulatrices de la perméabilité transmembranaire de la fibrose cystique (CFTR), provoquant des mutations dans le gène CFTR. Le dysfonctionnement des protéines CFTR aboutit à un déséquilibre en sel et en eau au travers des membranes cellulaires dans un certain nombre d'organes, dont les poumons. Ce déséquilibre entraîne une accumulation de mucus anormalement épais et visqueux qui peut être à l'origine d'infections pulmonaires graves et de lésions pulmonaires évolutives. Les médicaments disponibles sur le marché améliorent le traitement et les résultats des personnes vivant avec la FK en ciblant les symptômes et certaines des complications de la maladie.

Chez certaines personnes, les protéines CFTR sont présentes à la surface des cellules mais ne fonctionnent pas correctement. Ce dysfonctionnement est appelé défaut de blocage, dont le plus courant est la mutation G551D. Près de 4 pour cent des personnes atteintes de FK, soit environ 1 200 personnes aux États-Unis et 1 000 en Europe, seraient porteuses de la mutation G551D. KALYDECO est conçu pour maintenir les canaux CFTR à la surface cellulaire ouverts plus longtemps afin d'améliorer le transport des ions chlorure à travers la membrane cellulaire chez les personnes porteuses de mutations de blocage. Si KALYDECO est approuvé, il deviendra le premier traitement à cibler la cause sous-jacente de la FK.

En octobre 2011, Vertex a déposé une demande d'homologation (New Drug Application, ou NDA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) auprès de l'Agence européenne des médicaments (EMEA) pour KALYDECO, le « potentiateur » de CFTR de la société. Vertex a demandé à la FDA de traiter sa demande en priorité et a obtenu l'accord de l'EMEA pour l'évaluation accélérée de KALYDECO en Europe.

Résumé des données clés de STRIVE

Des améliorations sur tous les indicateurs clés de la maladie, à savoir la fonction pulmonaire, les symptômes respiratoires et la prise pondérale, ont été constatées chez les patients traités par KALYDECO, par rapport à ceux ayant reçu un placebo dans l'étude STRIVE. Une réduction des exacerbations pulmonaires a aussi été observée chez les personnes traitées par KALYDECO.

Fonction pulmonaire : La maladie pulmonaire évolutive est une source de maladie importante et la cause principale de décès chez les personnes atteintes de FK. Le critère principal de l'étude STRIVE était l'amélioration absolue moyenne par rapport aux valeurs de référence de la fonction pulmonaire (VEMS1), publié dans le NEJM.

La fonction pulmonaire de base dans l'étude STRIVE correspondait à des prédictions de 63,5 pour cent chez les patients du groupe de traitement KALYDECO et 63,7 pour cent chez ceux du groupe placebo. Les résultats de l'étude STRIVE ont indiqué que les personnes traitées par KALYDECO ont constaté des améliorations rapides, sensibles et durables de leur fonction pulmonaire pendant les 48 semaines de l'étude.

Chlorure dans la sueur : Des niveaux élevés de chlorure dans la sueur, caractéristique diagnostique de la FK, indiquent un dysfonctionnement des protéines CFTR. Bien qu'elle ne constitue pas un critère validé cliniquement, une réduction du chlorure dans la sueur est considérée comme un marqueur d'amélioration de la fonction CFTR. La quantité de chlorure dans la sueur est mesurée par un test standard. Les personnes atteintes de FK ont en général des taux de chlorure élevés de plus de 60 mmol/l, alors que les valeurs normales sont inférieures à 40 mmol/l.

Dans l'étude STRIVE, le niveau de base de chlorure dans la sueur pour les deux groupes de traitement était d'environ 100 mmol/l. Les personnes ayant reçu KALYDECO ont constaté une réduction sensible et rapide du sel dans leur sueur (concentration de chlorure dans la sueur). Deux semaines seulement après la première dose administrée, les patients traités par KALYDECO ont enregistré une réduction moyenne du chlorure d'environ 45 mmol/l. Cette diminution parmi ces patients s'est maintenue à la 48e semaine, à l'issue de laquelle le niveau moyen était de 50,4 mmol/l. L'amélioration absolue moyenne du chlorure dans la sueur chez les patients traités par KALYDECO était de 48,1 mmol/l à la 48e semaine, par rapport au groupe placebo (p <0,0001). Les personnes traitées par placebo avaient maintenu des niveaux moyens de chlorure d'environ 100 mmol/l à la 48e semaine.

Poids : Un grand nombre de personnes souffrant de FK ont du mal à prendre du poids ou à maintenir leur masse pondérale en raison de facteurs tels que : réduction de la fonction pulmonaire, nutrition, infection chronique et inflammation. Dans STRIVE, les patients traités par KALYDECO ont pris du poids pendant toute l'étude et à la 48e semaine pesaient, en moyenne, 3,1 kg de plus qu'au début de l'étude. Les personnes du groupe placebo avaient pris 0,4 kg à la 48e semaine.

Exacerbation pulmonaire : Les exacerbations pulmonaires sont des périodes où les signes et symptômes de la maladie s'aggravent, nécessitant un traitement par antibiotiques. À la 48e semaine, 67 pour cent des personnes traitées par KALYDECO ne manifestaient aucune exacerbation pulmonaire, contre 41 pour cent dans le groupe placebo. Dans l'étude STRIVE, les patients traités par KALYDECO étaient 55 pour cent moins susceptibles de connaître des exacerbations pulmonaires que ceux traités par placebo.

Résultats déclarés par les patients : Le questionnaire révisé sur la fibrose kystique (CFQ-R) est un outil validé utilisé dans l'étude STRIVE pour mesurer l'impact de KALYDECO sur l'état de santé générale, la vie quotidienne, le bien-être perçu et les symptômes des patients. Un aspect du CFQ-R, désigné domaine respiratoire, concerne les symptômes décrits par les patients, comme la toux, la congestion, la respiration sifflante et d'autres symptômes respiratoires. Dans l'étude STRIVE, des améliorations statistiquement et cliniquement significatives des symptômes respiratoires (un critère secondaire de l'étude) ont été signalées parmi les patients traités par KALYDECO, par rapport à ceux du groupe placebo.

Innocuité : L'incidence d'effets adverses à la 48e semaine était similaire dans les deux groupes. Les effets adverses les plus fréquents parmi les patients traités par KALYDECO, par rapport au groupe placebo, étaient : maux de tête, infections des voies respiratoires supérieures, congestion nasale, éruption cutanée, vertige et présence de bactéries dans les expectorations ; aucun étant considéré comme grave ou nécessitant l'interruption du traitement. Les effets adverses graves les plus courants comprenaient : exacerbation pulmonaire (13 pour cent dans le groupe KALYDECO contre 33 pour cent dans le groupe placebo), hémoptysie ou crachement de sang (1 pour cent dans le groupe KALYDECO et 5 pour cent dans le groupe placebo) et hypoglycémie (2 pour cent dans le groupe KALYDECO et nul dans le groupe placebo). Les interruptions de traitement à la 48e semaine en raison d'effets adverses étaient moins fréquentes dans le groupe de traitement KALYDECO que dans le groupe placebo (1 pour cent contre 3,8 pour cent).

À propos de l'étude STRIVE

STRIVE a évalué 161 patients âgés de 12 ans ou plus ayant reçu au moins une dose de KALYDECO, sous forme d'un comprimé unique de 150 mg (n=83), ou de placebo (n=78) à raison de deux fois par jour. L'étude était conçue pour évaluer KALYDECO chez les personnes présentant au moins une mutation CFTR G551D. Le critère principal de l'étude était le changement absolu moyen par rapport aux valeurs de référence des prédictions de VEMS1 (fonction pulmonaire) à la 24e semaine. La fonction pulmonaire était évaluée à partir d'un test standard qui mesure la quantité d'air qu'une personne peut exhaler en une seconde (volume expiratoire maximale à la seconde, ou VEMS1).

À propos de KALYDECO

KALYDECO (ivacaftor, VX-770) est le principal médicament actuellement mis au point par Vertex pour le traitement des personnes atteintes de fibrose kystique porteuses de la mutation CFTR G551D. Connu comme un « potentiateur » de CFTR, KALYDECO est un médicament oral visant à faciliter la fonction des protéines CFTR une fois à la surface cellulaire, pour hydrater et éliminer le mucus des voies respiratoires. Vertex détient les droits de développement et de commercialisation de KALYDECO à l'échelle internationale. La marque KALYDECO a été approuvée par l'EMEA et approuvée à titre provisoire par la FDA pour une utilisation conjointe avec le VX-770, mais le VX-770 lui-même n'a pas encore reçu l'autorisation de mise sur le marché ni l'approbation NDA d'aucun organisme réglementaire.

Programmes d'accès élargi pour KALYDECO

Un programme d'accès élargi pour KALYDECO est actuellement en cours dans des sites d'essai clinique participants aux États-Unis. Ce programme est conçu pour fournir KALYDECO à des personnes âgées de 6 ans et plus, porteuses d'au moins une mutation G551D, ayant un besoin médical immédiat et pouvant bénéficier du traitement avant l'approbation potentielle par le FDA aux États-Unis.

Vertex cherche à mettre en place des programmes d'accès élargi similaires dans d'autres pays et espère pouvoir offrir de tels programmes aux patients admissibles d'ici la fin de 2011.

Pour de plus amples informations, veuillez appeler Vertex Medical Information au 1-877-634-VRTX (8789).

À propos de la fibrose kystique

La fibrose kystique est une maladie génétique menaçant le pronostic vital, qui affecte environ 30 000 personnes aux États-Unis et près de 70 000 personnes dans le monde. Aujourd'hui, l'âge moyen prédit de survie d'une personne atteinte de FK est d'environ 38 ans. Selon le registre annuel 2010 des données sur les patients de la Cystic Fibrosis Foundation, près de 4 pour cent de la population totale des patients atteints de FK aux États-Unis présentent au moins une mutation G551D.

Initiatives de collaboration avec Cystic Fibrosis Foundation Therapeutics, Inc. (CFFT)

Vertex a inauguré son programme de recherche sur la FK en 1998, dans le cadre d'une collaboration avec CFFT, la filiale à but non lucratif de découverte et de développement de médicaments de la Cystic Fibrosis Foundation. Cette collaboration s'est élargie pour soutenir la découverte et le développement accélérés de KALYDECO et d'autres modulateurs CFTR.

À propos de la Cystic Fibrosis Foundation

La Cystic Fibrosis Foundation, le plus important organisme voué à la recherche d'un remède à la fibrose kystique, subventionne un plus grand nombre d'études sur la FK que toute autre organisation et presque tous les médicaments contre la FK disponibles actuellement ont été mis au point grâce au soutien de la Fondation. Basée à Bethesda, dans le Maryland, la Fondation patronne et accrédite aussi un réseau national de centres de soins reconnu par les National Institutes of Health comme un modèle de soins pour un maladie chronique. La CF Foundation est une organisation à but non lucratif soutenue par des donateurs. Pour de plus amples informations, rendez vous sur le site www.cff.org.

À propos de Vertex

Vertex crée de nouvelles possibilités dans le domaine de la médecine. Notre équipe se consacre à la découverte, à la mise au point et à la commercialisation de traitements novateurs dans le but d’améliorer la vie des personnes souffrant de maladies graves.

Les scientifiques de Vertex et nos collaborateurs travaillent actuellement à la mise au point de nouveaux médicaments destinés à guérir ou à améliorer considérablement le traitement de l’hépatite C, la fibrose kystique, l'arthrite rhumatoïde, l’épilepsie et d’autres maladies mortelles.

Fondé il y a plus de 20 ans à Cambridge, dans le Massachusetts, nous disposons aujourd'hui de programmes et de sites de recherche mondiale continue aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada. Aujourd'hui, Vertex a plus de 1 900 employés dans le monde et le magazine Science a nommé Vertex à la tête de sa liste 2011 des meilleurs employés dans le secteur des sciences de la vie.

Note spéciale concernant les déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs, au sens du Private Securities Litigation Reform Act de 1995, tel qu'il a été modifié, dont notamment des déclarations concernant (i) le nouveau médicament mis au point par Vertex qui cible la cause de la maladie et a le potentiel d'améliorer la fonction respiratoire des patients ; (ii) l'approbation éventuelle de KALYDECO ; et (iii) la possibilité que d'autres programmes d'accès élargi soient mis en place, dans la perspective d'offrir de tels programmes aux patients admissibles d'ici la fin de 2011. Alors que la société estime que les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse soient exacts, un certain nombre de facteurs pourraient faire que les événements ou résultats réels diffèrent de façon importante de ceux indiqués dans ces déclarations. Ces risques et incertitudes comprennent, notamment, le risque que Vertex connaisse des retards imprévus dans l'obtention de la mise sur le marché de KALYDECO ; que les résultats futurs des essais cliniques de KALYDECO ne soient pas positifs ; que des facteurs futurs d'ordre scientifique, clinique, concurrentiel ou d'autres facteurs liés au marché puissent affecter négativement le potentiel de KALYDECO et les autres risques figurant à la rubrique « Risk Factors » du rapport annuel et des rapports trimestriels de Vertex déposés auprès de la Securities and Exchange Commission et disponibles sur le site de Vertex à www.vrtx.com. Vertex décline toute obligation de mettre à jour les informations contenues dans le présent communiqué de presse si d'autres informations nouvelles venaient à se présenter.

(VRTX-GEN)

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

Vertex Pharmaceuticals IncorporatedPresse :617-444-6992 ou mediainfo@vrtx.comDawn KalmarMegan GoulartZach BarberouInvestisseurs :Michael Partridge, 617-444-6108ouLora Pike, 617-444-6755ouMatthew Osborne, 617-444-6057

© 2011 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Fibrose , Maladie , Personnes , Placebo , Recherche , Soins , Auteur , Mutation , Sueur , Programmes , Protéines , Valeurs de référence , Vie , Tête , Toux , Mucus , Bactéries , Pronostic , Vertige , Sang , Hémoptysie , Génétique , Europe , Traduction , Risque , Respiration , Réseau , Santé , Signes et symptômes , Membranes , Population , Transport des ions , Survie , Thérapeutique , Inflammation , Arthrite , Californie , Canada , Cellules , Eau , Éditorial , Essai clinique , Essais , État de santé , Hypoglycémie , Incidence , Infection , Perméabilité , Ions

nuance

Médicaments: Les +