nuance

Le prasugrel réduit de façon significative la prévalence des crises cardiaques nouvelles ou récurrentes en cas de crise ou durant le traitement à long terme de patients ayant subi une ICP, comparativement au clopidogrel

MUNICH, Allemagne, September 3 /PRNewswire/ -- Une sous-analyse de l'essai clinique TRITON-TIMI 38 a révélé que le traitement par prasugrel, comparativement au traitement par clopidogrel, réduisait de façon significative le risque de crises cardiaques nouvelles ou récurrentes (7,4 pour cent par rapport à 9,7 pour cent, P < 0,0001), que les crises cardiaques se soient produites lors d'une procédure de dilatation des artères connue sous le nom d'intervention coronarienne percutanée (ICP), ou de façon spontanée pendant la phase d'entretien à long terme. L'analyse a été présentée aujourd'hui à l'occasion du congrès de la Société européenne de cardiologie (ESC), qui s'est déroulé à Munich, en Allemagne.

La sous-analyse a évalué l'effet du prasugrel sur la prévalence de crises cardiaques nouvelles ou récurrentes, qui se produisent durant une crise ou au cours d'un traitement médical à long terme (jusqu'à 15 mois) auprès de 13 608 patients atteints de syndromes coronariens aigus (SCA) ayant subi une intervention coronarienne percutanée (ICP). Les crises cardiaques nouvelles ou récurrentes ont été classées selon la définition universelle de l'infarctus du myocarde établie par l'ESC, à savoir en tant que spontanée (type 1) ou attribuable à la procédure (type 4 ou 5).(1) L'analyse a révélé que le prasugrel réduisait de façon constante et significative les crises cardiaques spontanées (de type 1) de 29 pour cent, comparativement au clopidogrel (2,5 pour cent par rapport à 3,4 pour cent, P = 0,0015) et les crises cardiaques récurrentes attribuables à la procédure (de type 4 ou 5) de 24 pour cent chez les patients traités par prasugrel, comparativement à ceux auxquels on a administré du clopidogrel (4,9 pour cent par rapport à 6,4 percent, P = 0,0002).

Le traitement à long terme par prasugrel, qui se poursuit après 30 jours de traitement et pendant jusqu'à 15 mois, a permis de réduire de façon significative, soit de 23 pour cent, le risque chez les patients victimes de toute forme de crise cardiaque, comparativement au traitement par clopidogrel (2,9 pour cent par rapport à 3,7 pour cent, P = 0,01). La sous-analyse a également démontré que le prasugrel réduisait le risque d'être victime d'une autre crise cardiaque grave (infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST (IMSST), une forme plus grave de SCA présentant un risque plus élevé de décès) de plus de 50 pour cent, comparativement au traitement par clopidogrel (P = 0,0001).

L'essai clinique TRITON-TIMI 38, dont les résultats globaux ont été publiés dans le New England Journal of Medicine de novembre 2007 (vol. 357 no. 20), établissait une comparaison entre le prasugrel et le clopidogrel (Plavix(R)/Iscover(R)) chez les patients atteints de SCA subissant une ICP. L'analyse primaire de l'essai a révélé que le prasugrel réduisait le risque de la combinaison d'une mort cardiaque, d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral de 19 pour cent, et comportant un risque accru de saignements importants, comparativement au clopidogrel (de 2,4 pour cent par rapport à 1,8 pour cent).(2)

Les crises cardiaques constituent une manifestation majeure de la maladie coronarienne, et un problème de santé mondial. Chaque année, environ 7,2 millions de personnes décèdent d'une maladie coronarienne à l'échelle mondiale.(3) Aux États-Unis, le nombre annuel de crises cardiaques se chiffre à 920 000, dont 600 000 représentent la première crise du patient, et 320 000, des crises récurrentes.(4)

« Dans cette nouvelle sous-analyse de l'étude TRITON-TIMI 38, nous avons découvert que la diminution des crises cardiaques constatée avec le prasugrel, comparativement au clopidogrel, présentait une certaine uniformité dans tout le spectre de crises cardiaques, selon le type de la crise, le moment où elle s'est produite ainsi que son ampleur », a déclaré David Morrow, M.D., M.P.H., professeur adjoint de médecine à l'Harvard Medical School et la Brigham and Women's Hospital, à Boston, aux États-Unis, et chercheur pour le Thrombolysis in Myocardial Infarction (TIMI) Study Group (Groupe d'étude sur la thrombolyse chez les patients ayant subi un infarctus du myocarde).

À propos du TRITON-TIMI 38

Le TRITON-TIMI 38 était un essai clinique comparatif, randomisé, en double aveugle de phase III visant à comparer les effets du prasugrel par rapport à ceux du clopidogrel chez les patients atteints de syndromes coronariens aigus (SCA) ayant subi une ICP, procédure visant à débloquer les artères coronaires et qui implique l'implantation d'une endoprothèse coronaire. Un total de 13 608 patients ont fait l'objet de l'étude dans 707 établissements différents répartis dans 30 pays.

Le critère principal de l'étude était de comparer les effets du prasugrel à ceux du clopidogrel quant à la fréquence combinée de mort cardiovasculaire, de crise cardiaque non mortelle et d'accident vasculaire cérébral non mortel au cours d'une période médiane d'au moins 12 moins suivant une ICP. On a réparti de façon aléatoire les participants dans deux groupes de traitement, puis on leur a administré une dose de charge de 60 mg de prasugrel, ou la dose de charge approuvée de 300 mg de clopidogrel, à tout moment entre la répartition aléatoire et une heure après la fin de l'ICP, suivie d'une dose d'entretien quotidienne de 10 mg de prasugrel ou de 75 mg de clopidogrel. Tous les patients ont également reçu une faible dose quotidienne d'aspirine.

À propos des syndromes coronariens aigus

Les syndromes coronariens aigus, qui comprennent les crises cardiaques et l'angine instable (douleur thoracique), touchent plus de 1,4 million de personnes chaque année aux États-Unis.(5) Les SCA, une conséquence mortelle de la maladie coronarienne, constituent la cause la plus fréquente de décès dans l'Union européenne, et sont responsables de la mort de plus de 741 000 personnes dans cette région chaque année.(6) La crise cardiaque est une manifestation majeure de la maladie coronarienne et se produit lorsque les artères sont rétrécies ou engorgées par le cholestérol et des dépôts adipeux et ne peuvent pas acheminer suffisamment de sang jusqu'au coeur. Dans certains cas, un caillot sanguin peut bloquer partiellement ou entièrement l'afflux sanguin au coeur, ce qui provoque des SCA.(7) Plusieurs patients atteints de SCA subissent une ICP, procédure qui implique normalement l'insertion d'une endoprothèse.

À propos du prasugrel

Daiichi Sankyo Company, Limited (TSE : 4568), et Eli Lilly and Company (NYSE : LLY) collaborent dans le cadre de la mise au point du prasugrel, un agent antiplaquettaire expérimental administré par voie orale découvert par Daiichi Sankyo et son partenaire de recherche japonais, Ube Industries, Ltd., en tant que traitement potentiel qui sera au départ utilisé chez les patients atteints de syndromes coronariens aigus subissant une ICP. Le prasugrel est conçu pour inhiber l'activation et l'agrégation subséquente des plaquettes en bloquant le récepteur de l'adénosine diphosphate (ADP) P2Y12 sur la surface des plaquettes. Les agents antiplaquettaires empêchent l'agglutination des plaquettes, phénomène à l'origine de la formation de caillots sanguins pouvant entraîner une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

À propos de Daiichi Sankyo Company, Limited

Daiichi Sankyo Company, Limited, créée en 2005 après la fusion de deux sociétés pharmaceutiques japonaises centenaires de premier plan, est une société novatrice mondiale dans le domaine pharmaceutique qui produit constamment de nouveaux médicaments enrichissant la qualité de vie des patients du monde entier. La société se sert des connaissances et de l'expertise qu'elle a accumulés dans le domaine des maladies cardiovasculaires, du cancer, des troubles métaboliques et de l'infection comme fondement à la mise au point d'une vaste gamme de produits et d'innovations en matière de recherche et développement.

À propos de Eli Lilly and Company

Lilly, société de premier plan tournée vers l'innovation, développe un portefeuille croissant de produits pharmaceutiques de première classe en appliquant les résultats des derniers travaux de recherche menés dans ses laboratoires mondiaux et dans le cadre de collaborations avec d'éminents organismes scientifiques. Lilly, dont le siège social se situe à Indianapolis, dans l'Indiana, propose des réponses, par l'intermédiaire de médicaments et d'informations, à certains des besoins médicaux les plus urgents dans le monde.

Ce communiqué de presse comporte certains énoncés prospectifs concernant le potentiel du composé expérimental prasugrel (CS-747, LY640315) et reflète les convictions actuelles de Daiichi Sankyo et de Lilly. Cependant, comme pour tout composé pharmaceutique en cours de mise au point, des risques et incertitudes affectent le processus de mise au point et d'examen réglementaire. On ne peut en aucun cas garantir que le composé obtiendra l'approbation réglementaire, que cette approbation sera pertinente à/aux indication(s) attendue(s) de la société, ou que les études menées ultérieurement et l'expérience des patients seront conformes aux conclusions de l'étude établies jusqu'à présent. On ne peut également pas garantir que le composé connaîtra du succès sur le marché. Pour de plus amples renseignements au sujet des risques et incertitudes mentionnés dans ce communiqué ou ailleurs, veuillez consulter les documents de Lilly déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, ainsi que les documents de Daiichi Sankyo déposés auprès de la Bourse de Tokyo. Daiichi Sankyo et Lilly rejettent toute obligation de mettre à jour les énoncés prospectifs.

Plavix(R)/Iscover(R) sont des marques de commerce déposées de sanofi-aventis.

P-LLY

1. Type 1 : Infarctus du myocarde spontané associé à l'ischémie découlant d'un événement coronarien primaire

Type 2 : Infarctus du myocarde subséquent à l'ischémie et attribuable à une plus grande demande du coeur en oxygène ou à un faible afflux sanguin

Type 4/Type 5 : Infarctus du myocarde associé à l'ICP ou à un pontage aorto-coronarien

Thygesen K et al. Universal Definition of Myocardial Infarction. EHJ(2007);28:2525-2538 http://www.escardio.org/guidelines-surveys/esc- guidelines/GuidelinesDocuments/guidelines-universal-MI-FT.pdf. Consulté le 13 août 2008.

2. Wiviott, S, Braunwald, E, et al. Prasugrel versus Clopidogrel in Patients with Acute Coronary Syndromes. New England Journal of Medicine. Novembre 2007;357:2001-15.

3. Organisation mondiale de la Santé. The Atlas of Heart Disease and Stroke - Deaths from Coronary Heart Disease. http://www.who.int/cardiovascular_diseases/en/cvd_atlas_14_deathHD.pdf. Consulté le 13 août 2008.

4 .American Heart Association. Heart Disease and Stroke Statistics - 2008 Update. http://www.americanheart.org/downloadable/heart/1200082005246HS_Stats%202008. final.pdf. Consulté le 13 août 2008.

5 .American Heart Association. Heart Disease and Stroke Statistics - 2008 Update. http://www.americanheart.org/downloadable/heart/1200082005246HS_Stats%202008. final.pdf. Consulté le 13 août 2008.

6. British Heart Foundation Health Promotion Research Group. European Cardiovascular Disease Statistics 2008, http://www.ehnheart.org/files/statistics%202008%20web-161229A.pdf, Consulté le 13 août 2008.

7. WebMD Medical Reference in Collaboration with the Cleveland Clinic. Heart Disease: Coronary Artery Disease. http://www.webmd.com/heart- disease/guide/heart-disease-coronary-artery-disease. Consulté le 13 août 2008.

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Prévalence , Allemagne , Risque , Essai clinique , Entretien , Intervention coronarienne percutanée , Dilatation , Myocarde , Infarctus du myocarde , Infarctus , Coeur , Recherche , Maladie , Maladie coronarienne , Mort , Ischémie , Accident vasculaire cérébral , Plaquettes , Santé , Association , Personnes , Qualité de vie , Sang , Tokyo , Union européenne , Vie , Oxygène , Organisation mondiale de la santé , Médecine , Indiana , Hypercholestérolémie , Expertise , Douleur thoracique , Douleur , Commerce , Cholestérol , Boston , Agglutination , ADP , Adénosine

nuance

Médicaments: Les +