nuance

DIA annonce les lauréats du nouveau Prix du Président qui récompense une réalisation remarquable dans le domaine de la santé mondiale

Le Prix du Président de DIA, qui récompense une réalisation remarquable dans le domaine de la santé mondiale, reconnaît les contributions significatives et novatrices d'un individu, groupe d'individus ou organisation, en faveur de l'amélioration de la santé à travers le monde. DIA reconnaît les sept scientifiques qui composaient l'équipe de direction de l'étude (connue sous le nom de CAPRISA 004) qui a fourni la première preuve que les médicaments antirétroviraux peuvent prévenir la transmission par voie sexuelle du VIH chez les femmes. L'essai clinique CAPRISA 004, réalisé sur 889 femmes d'Afrique du Sud, a montré que le gel microbicide ténofovir, utilisé avant et après un rapport sexuel, a permis de réduire, de 39% en général, et de 54% par les femmes qui l'ont utilisé systématiquement, le risque d'une contamination par cette infection. Cette étude a été financée conjointement par les gouvernements d'Afrique du Sud et des Etats-Unis, par le biais de l'Agence de l'Innovation Technologique (TIA) et la US Agency for International Development (USAID), respectivement.

DIA a annoncé aujourd'hui que le Centre du Programme de recherche sur le SIDA en Afrique du Sud (CAPRISA) était le lauréat du Prix inaugural du Président de DIA qui récompense une réalisation remarquable dans le domaine de la santé mondiale, pour sa recherche révolutionnaire sur la forme gélifiée du médicament antirétroviral, le Ténofovir, destiné à prévenir l'infection VIH chez les femmes. Le Prix sera décerné lors de la session pléniaire de DIA 2011, intitulée " Convergence de la Science, de la Médecine et de la Santé ", qui se tiendra le 20 juin à Chicago, dans l'Illinois.

Le Prix du Président de DIA, qui récompense une réalisation remarquable dans le domaine de la santé mondiale, reconnaît les contributions significatives et novatrices d'un individu, groupe d'individus ou organisation, en faveur de l'amélioration de la santé à travers le monde. DIA reconnaît les sept scientifiques qui composaient l'équipe de direction de l'étude (connue sous le nom de CAPRISA 004) qui a fourni la première preuve que les médicaments antirétroviraux peuvent prévenir la transmission par voie sexuelle du VIH chez les femmes. L'essai clinique CAPRISA 004, réalisé sur 889 femmes d'Afrique du Sud, a montré que le gel microbicide ténofovir, utilisé avant et après un rapport sexuel, a permis de réduire, de 39% en général, et de 54% par les femmes qui l'ont utilisé systématiquement, le risque d'une contamination par cette infection. Cette étude a été financée conjointement par les gouvernements d'Afrique du Sud et des Etats-Unis, par le biais de l'Agence de l'Innovation Technologique (TIA) et la US Agency for International Development (USAID), respectivement.

"CAPRISA 004 a été reconnue comme l'une des études de recherche majeures en 2010," affirme Paul Pomerantz, directeur exécutif de DIA dans le monde entier. "Alors que nous maintenons notre engagement en faveur de la fourniture aux patients d'un accès à des médicaments de qualité, DIA est fière de décerner le Prix inaugural du Président, qui récompense une réalisation remarquable dans le domaine de la santé mondiale, à l'équipe de direction de CAPRISA."

L'équipe CAPRISA 004 comprend:

  • Le Dr. Salim S. Abdool Karim, Directeur de CAPRISA
  • Le Dr. Quarraisha Abdool Karim, Directeur scientifique associé chez CAPRISA
  • Le Dr. Willard Cates Jr, Président de la recherche chez FHI
  • Le Dr. Henry Gabelnick, Directeur exécutif de CONRAD
  • Le Dr. Carl Montague, Directeur général de la Santé à l'Agence de l'Innovation Technologique (TIA)
  • Le Dr. James Rooney, Vice-Président des Affaires médicales chez Gilead Sciences
  • Le Dr. Jeff Spieler, Conseiller technique sénior dans le domaine de la Science et de la Technologie dans la population et de la Santé sexuelle (PRH) à l'USAID

"L'essai clinique CAPRISA 004 apporte un nouvel espoir aux femmes qui font les frais de l'épidémie de VIH en Afrique. Une fois appliqué, il pourrait avoir un profond impact sur le cours de cette épidémie," a déclaré le co-investigateur principal, le Dr. Salim S. Abdool Karim, Directeur de CAPRISA et Pro-Vice-Chancellier (Recherche) de l'Université de KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud. " Cette percée n'aurait pas été possible sans une étroite collaboration entre les trois Sud Africains et leurs trois partenaires américains qui ont mené cette étude; je suis fier et honoré de recevoir ce Prix au nom de cette équipe remarquable."

A PROPOS DE DIA

DIA est une association neutre globale professionnelle, dirigée par ses membres, qui compte près de 18.000 professionnels impliqués dans la découverte, le développement et la gestion du cycle de vie des produits pharmaceutiques, biotechnologiques, des dispositifs médicaux et des produits assimilés de soins de santé. Par le biais de ses offres éducatives internationales et d'une multitude d'opportunités de réseautage, DIA offre un forum global d'échange de connaissances qui encourage l'innovation dans le domaine des produits, des technologies et des services, dans le but d'améliorer la santé et le bien-être des personnes dans le monde entier. Dia est basée à Horsham, en Pennsylvanie, aux Etats-Unis, et possède des bureaux à Bâle, en Suisse, à Tokyo, au Japon, à Mumbai, en Inde, et à Pékin, en Chine. (www.diahome.org)

A PROPOS DE CAPRISA

CAPRISA (www.caprisa.org) est un institut de recherche sur le SIDA de l'Université de KwaZulu-Natal et de l'Université de Columbia. Son siège se trouve à la Nelson R Mandela School of Medicine de l'Université de KwaZulu-Natal à Durban, en Afrique du Sud. CAPRISA est un Centre de collaboration pour la recherche sur la prévention du VIH, agréé par l'UNAIDS. L'objectif principal de CAPRISA est d'entreprendre des recherches, pertinentes au plan mondial et réactives au plan local, qui contribuent à la compréhension de la pathogénèse, de la prévention et de l'épidémiologie du VIH, ainsi que des liens entre la tuberculose et les soins aux patients atteints par le SIDA. CAPRISA comprend quatre programmes de recherche: la pathogénèse VIH et les vaccins, le VIH et le traitement de la tuberculose, les microbicides, ainsi que la prévention et l'épidémiologie du VIH.

Galerie photos/multimédia disponible: http://www.businesswire.com/cgi-bin/mmg.cgi?eid=6740774&lang=fr

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

DIAJoe Krasowski, +1-215-293-5812Joe.Krasowski@diahome.orgouFHIMatthew Matassa, +1-703-647-1909mmatassa@fhi.org

© 2011 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Santé , Récompense , Femmes , Afrique , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Santé mondiale , Essai clinique , Infection , Antirétroviraux , Risque , Recherche , Tuberculose , Traduction , Patients , Soins , Science , Épidémiologie , Association , Inde , Vie , Vaccins , Tokyo , Technologie , Suisse , Chicago , Chine , Compréhension , Programmes , Population , Personnes , Pennsylvanie , Membres , Médecine , Langue , Jurisprudence , Japon , Illinois

nuance

Actualités professionnelles: Les +