nuance

Les patients souffrant d'un cancer du poumon manquent de soutien affectif

BÂLE, Suisse, November 29 /PRNewswire/ -- Aujourd'hui, alors que se déroule le mois de la sensibilisation au cancer du poumon, un sondage mené en Europe a révélé des résultats inquiétants selon lesquels un patient sur trois estime ne pas bénéficier du soutien affectif nécessaire pour gérer une maladie mettant sa vie en danger. Les patients interrogés affirment que ce soutien est essentiel lors du diagnostic et du traitement, mais beaucoup d'entre eux ne bénéficient toujours pas des services offerts par les hôpitaux et les groupes de patients puisque ceux-ci ne tiennent pas compte des fardeaux propres au diagnostic d'un cancer du poumon(i). Il s'agit pourtant de la forme de cancer la plus répandue en Europe et de l'une de celles présentant le plus haut taux de mortalité, tuant chaque jour près de 1 000 personnes(ii).

« Rien ne m'avait préparé à la tornade d'émotions qui accompagne le diagnostic d'un cancer du poumon », déclare Ana Motta de l'Espagne, une patiente souffrant d'un cancer du poumon qui a été diagnostiquée en janvier 2007. « Nous avons grand besoin de programmes élaborés en fonction de nos besoins affectifs, et plus encore de programmes auxquels nous pouvons recourir lorsque nous sommes à la maison. »

Afin de combler ce manque auquel sont actuellement confrontés les patients souffrant d'un cancer du poumon et leurs personnes soignantes, Roche et la Société internationale de psycho-oncologie (IPOS) ont lancé INSPIRE, une initiative mondiale novatrice qui permettra d'améliorer la qualité de vie des patients souffrant d'un cancer du poumon à travers le monde. Il s'agit d'un programme unique offrant un encadrement complet adapté aux besoins pratiques et affectifs des patients et des personnes soignantes. Ce programme comprendra :

- Des techniques d'adaptation et d'aide individuelle

- Des conseils pour améliorer la communication entre les patients, les personnes soignantes et les professionnels des soins de santé

- Des techniques de relaxation pour aider les patients à jouer un rôle positif et plus actif dans le traitement de leur cancer

Les ressources proposées par INSPIRE seront disponibles l'année prochaine dans des formats adaptés aux besoins de chaque pays incluant, mais sans s'y limiter, des brochures, des CD-ROM et des programmes en ligne.

« D'un point de vue affectif, les patients souffrant d'un cancer du poumon vivent une expérience particulièrement difficile puisqu'ils sont souvent diagnostiqués à un stade très avancé de la maladie », a déclaré le Dr Luigi Grassi, président de l'IPOS et professeur et chef du département de psychiatrie de l'Université de Ferrara, en Italie. « Il est donc crucial que nous élaborions des programmes et des plateformes de soutien conçus en fonction des besoins des patients souffrant d'un cancer du poumon et de leurs personnes soignantes/familles. L'IPOS est donc heureuse de s'associer à Roche dans le cadre du tout premier programme du genre à l'intention des patients. »

La psycho-oncologie est une spécialisation en pleine croissance dans le domaine des soins oncologiques. Elle se concentre sur les répercussions psychologiques, comportementales et sociales du cancer chez les patients et leurs personnes soignantes. Lorsque la détresse affective liée au cancer du poumon est négligée, souvent la santé du patient et sa qualité de vie se détériorent. Les psycho-oncologues aident les patients et leurs personnes soignantes à faire face à la maladie et à gérer les émotions bouleversantes qui accompagnent souvent le diagnostic et le traitement d'un cancer.

Pour de plus amples renseignements sur INSPIRE, veuillez contacter Lester B. Davis, directeur des communications internationales, Tarceva, à l'adresse Lester.Davis@Roche.com ou

Pour de plus amples renseignements sur l'IPOS et sur les modalités de soutenir ses programmes essentiels, veuillez consulter le http://www.ipos-society.org.

À propos du sondage

Au cours d'une période de deux mois, 252 patients souffrant d'un cancer du poumon et habitant au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, en France et en Espagne ont répondu à un sondage concernant les expériences qu'ils ont vécues lors du diagnostic et du traitement du cancer du poumon. Le sondage a été effectué à la demande de Roche et mené par Patient Research, un groupe indépendant de consultance dans la recherche, à l'aide d'une combinaison des méthodes téléphoniques et informatisées. Tous les participants au sondage ont eu droit à une totale confidentialité et ont été sélectionnés par les chercheurs.

À propos de l'IPOS

Depuis 1984, la Société internationale de psycho-oncologie (IPOS) se voue au développement de la science de l'oncologie psychosociale et comportementale en ce qui concerne l'amélioration des soins offerts aux patients et à leurs familles, ainsi qu'à la prévention du cancer au moyen de comportements sains. L'IPOS est une société à laquelle les membres adhèrent à titre individuel qui est au service des professionnels de la psycho-oncologie du monde entier. Il s'agit également d'une organisation parapluie au service des sociétés nationales qui cumule plus de 5 000 cliniciens et professionnels de la recherche dans plus de 50 pays. En psycho-oncologie, les parties prenantes sont multidisciplinaires et incluent des médecins, des psychologues, des membres du personnel infirmier, des travailleurs sociaux, des spécialistes de la réadaptation, des épidémiologistes, des spécialistes des sciences sociales et des spécialistes de la formation.

À propos de Roche

Basée à Bâle, en Suisse, Roche est l'un des groupes de soins de santé axés sur la recherche dans les domaines des produits pharmaceutiques et des diagnostiques les plus importants au monde. À titre de société de biotechnologie la plus importante au monde et d'innovatrice en matière de produits et de services pour la détection rapide, la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies, le groupe contribue de nombreuses manières à améliorer la santé et la qualité de vie des gens. Roche est le leader mondial en matière de diagnostic in-vitro et de médicaments destinés aux cancers et aux transplantations. La société occupe également une position de premier plan en virologie et est active dans d'autres domaines thérapeutiques importants comme les maladies auto-immunes, les inflammations, les troubles du métabolisme et du système nerveux central. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web à l'adresse http://www.roche.com.

Toutes les marques utilisées ou mentionnées dans le présent communiqué de presse sont protégées par la loi.

Avis de non responsabilité : mise en garde concernant les énoncés prospectifs

Le présent document contient certains énoncés prospectifs. On peut reconnaître les énoncés prospectifs à l'emploi de mots comme « croit », « s'attend à », « anticipe », « prévoit », « a l'intention de », « devrait », « cherche à », « estime », « futur » et d'autres expressions similaires, ou par des remarques portant, par exemple, sur les stratégies, les objectifs, la planification ou les intentions. Différents facteurs peuvent influer sur les résultats réels et entraîner un écart considérable entre ceux-ci et les résultats indiqués dans les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué. Ces facteurs incluent, mais sans s'y limiter : (1) les prix et les initiatives des concurrents concernant les produits ; (2) les changements d'ordre législatif et réglementaire et la conjoncture économique ; (3) les retards ou l'impossibilité d'obtenir les autorisations réglementaires ou de commercialiser des produits ; (4) les fluctuations des taux de change des devises et la conjoncture générale du marché financier ; (5) les incertitudes relatives à la découverte, au développement ou à la commercialisation de nouveaux produits ou de nouvelles utilisations de produits existants, comprenant, mais sans s'y limiter, les résultats négatifs des essais cliniques ou des projets de recherche et les effets secondaires inattendus des produits commercialisés ou en voie de l'être ; (6) l'augmentation des pressions gouvernementales relatives à l'établissement des prix ; (7) les interruptions de la production ; (8) la perte ou l'impossibilité d'obtenir une couverture adéquate pour les droits de propriété intellectuelle ; (9) les litiges ; (10) la perte d'importants directeurs ou d'autres employés et (11) la mauvaise presse ou couverture d'actualité. L'énoncé concernant l'augmentation du bénéfice par action n'est en aucun cas une prévision de bénéfice et ne devrait pas signifier que le bénéfice ou le bénéfice par action de Roche sera conforme ou dépassera le bénéfice ou le bénéfice par action préalablement atteint par Roche pour toute période actuelle ou future.

Références

(i) Sondage effectué à la demande de Roche et mené par Patient Research, 2007.

(ii) IARC. GLOBOCAN 2002. Cancer Incidence, Mortality and Prevalence Worldwide (2002 estimates). Accessed 2007 (http://www-dep.iarc.fr/).

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Poumon , Diagnostic , Personnes , Maladie , Vie , Suisse , Mortalité , Hôpitaux , Europe , Programmes , Soins , Recherche , Qualité de vie , Espagne , Émotions , Intention , Italie , Santé , Membres , Sciences sociales , Relaxation , Science , Virologie , Sociétés , Spécialisation , Système nerveux , Système nerveux central , Allemagne , Prévision , Personnel infirmier , Objectifs , Métabolisme , Médecins , Incidence , In vitro , France , Face , Essais , Emploi , Croissance , Confidentialité , Communication , Brochures

nuance

Epidémiologie: Les +