nuance

Les hommes hésitent à parler de l'éjaculation précoce

BARCELONE, Espagne, April 16, 2010 /PRNewswire/ -- Les premiers résultats clés de « PE Confidential », une enquête d'opinion publique européenne unique sur l'éjaculation précoce (EP), ont été publiés aujourd'hui. Ces résultats révèlent l'immense souffrance que l'EP suscite chez les hommes et leurs partenaires, souvent durant de nombreuses années. « PE Confidential » souligne également le fardeau considérable que représente l'EP au niveau relationnel et les raisons qui empêchent les hommes de demander de l'aide, des conseils et des solutions pour traiter cette condition.

Pour consulter le communiqué multimédia, veuillez cliquer sur :

http://multivu.prnewswire.com/mnr/prne/peconfidentialsurvey/42407/

« PE Confidentiel » a interrogé 4 500 hommes et femmes répartis dans neuf pays (Espagne, Italie, Portugal, Allemagne, Autriche, Royaume-Uni, France, Finlande et Suède) au sujet de l'impact de l'EP et des attitudes qu'elle suscite. La recherche de « PE Confidential » a été développée par Janssen-Cilag EMEA avec l'aide de groupes européens de soutien aux patients en matière de santé sexuelle et de santé masculine, y compris l'European Men's Health Forum, l'European Sexual Health Alliance et le centre allemand d'information sur la sexualité et la santé.

Les résultats de « PE Confidential » révèlent que, pour un homme sur trois souffrant d'EP, cette condition est source de colère, de honte et de dépression. La moitié des hommes atteints d'EP avouent culpabiliser et éprouver un sentiment d'échec. Un quart des hommes ont même admis se sentir moins confiants dans d'autres aspects de leur vie.

Plus de la moitié des hommes atteints d'EP et 44 % des partenaires d'hommes atteints d'EP se déclarent insatisfaits par leur vie sexuelle. En matière de relations, un tiers des hommes considèrent que l'EP crée une distance avec leurs partenaires.

En dépit de cela, plus de la moitié des hommes interrogés ont indiqué n'avoir jamais parlé à personne de leur problème, même pas à leur partenaire. Dans certains cas, ce refus d'aborder le sujet dure depuis plus de 25 ans.

Le Dr Ian Banks, président de l'European Men's Health Forum, une des personnes ayant guidé cette recherche, estime :

« Même au 21e siècle, alors que la sexualité est un sujet courant, particulièrement en Europe, l'éjaculation précoce reste un sujet tabou. Comme l'indique cette enquête, la honte associée à l'éjaculation précoce demeure très forte. L'enquête montre clairement que l'impact négatif de l'EP, non seulement sur la vie sexuelle mais également sur l'estime de soi, et les troubles relationnels résultants sont une entrave au dialogue et, au bout du compte, à l'action contre l'EP. »

Lorsque les partenaires des hommes souffrant d'EP ont été interrogés, la majorité (70 %) a indiqué n'avoir jamais parlé à quiconque de l'EP de leur partenaire, ni même au partenaire lui-même. Un nombre considérable d'hommes et de partenaires ne se sont jamais informés sur l'EP en consultant par exemple des sites Internet.

Lorsqu'il s'agit de faire quelque chose contre l'EP, seulement un homme sur dix a consulté un professionnel de la santé. Parmi les hommes qui refusent de parler à un professionnel de la santé, presque la moitié cite la honte pour leur réticence, alors que 28 % des hommes pensent que l'EP n'est pas une condition médicale qui est traitable par un médecin.

Irem Hattat, président de l'European Sexual Health Alliance, l'organisation centrale des groupes de soutien aux patients en matière de santé sexuelle, souligne :

« L'éjaculation précoce est un problème de santé sexuelle comme un autre qui peut être résolu de façon satisfaisante. Nous encourageons tout homme souffrant d'EP ou son partenaire de consulter, soit un médecin, soit un groupe de soutien local pour la santé sexuelle, capable de fournir des informations fiables et des conseils, un soutien et des solutions appropriés. La première étape du traitement de l'EP consiste à en parler et le conseil que nous donnons aux hommes pour tout type de trouble sexuel est d'aborder le sujet, en particulier avec leurs partenaires. Il s'agit souvent de la première étape vers une solution concernant un sujet sensible et délicat et pour améliorer la vie sexuelle des couples et la solidité de leur relation. »

L'enquête « PE Confidential » a aussi mis en évidence des différences culturelles sur les comportements des hommes de différents pays vis-à-vis de l'EP. C'est au Royaume-Uni que les hommes sont les plus réticents à parler de l'EP avec 71 % des hommes déclarant n'en avoir jamais parlé à personne. Les Espagnols semblent les plus ouverts sur leur condition, avec 63 % indiquant en avoir parlé.

Les Allemands et les Britanniques sont les plus insatisfaits de leur vie sexuelle à cause de l'EP alors que les Français et leurs partenaires considèrent que l'EP a un impact légèrement plus fort sur leur relation par rapport aux couples des autres pays.

L'EP est considérée comme étant le trouble sexuel le plus courant chez les hommes [1]. L'EP est une condition médicale pénible qui, selon les estimations, affecte un homme sur cinq (20-25 %) à un moment donné dans sa vie, indépendamment du lieu de résidence [2]. L'EP est reconnue comme étant une condition médicale par des organisations de santé de premier plan y compris l'Organisation mondiale de la santé (WHO), l'International Society for Sexual Medicine (ISSM), l'American Urological Association (AUA) et l'American Psychiatric Association (APA). Cette condition médicale se divise en trois composantes principales : une éjaculation rapide, le manque de contrôle sur l'éjaculation et l'impact personnel négatif et la détresse suscités par cette éjaculation [3].

À propos de l'European Men's Health Forum (EMHF)

L'EMHF est la seule organisation européenne se consacrant à l'amélioration de tous les aspects de la santé masculine ainsi qu'une plateforme pour la collaboration entre divers groupes européens intéressés par ce domaine. L'EMHF a été mis sur pied par le Men's Health Forum, le principal organisme de défense de la santé masculine en Angleterre et au Pays de Galles, avec le soutien et la collaboration de partenaires qui désirent aussi remédier aux défaillances de la santé masculine dans tous les pays européens. L'EMHF est une organisation indépendante, non gouvernementale et à but non lucratif. Une association d'adhérents, l'EMHF est dirigée par un conseil d'administration élu qui représente les diverses organisations européennes et nationales intéressées par les problèmes de santé masculine. Un secrétariat dirigé par un directeur assume la responsabilité du travail quotidien de l'organisation.

http://www.emhf.org

À propos de l'European Sexual Health Alliance (ESHA)

L'ESHA est une organisation centrale pour les diverses organisations européennes se consacrant à la santé sexuelle. Ses objectifs principaux sont de réunir et de soutenir les organisations établies dans les pays européens (ou ailleurs) qui s'intéressent aux dysfonctionnements sexuels et leurs impacts sur les patients et les autres membres de la population. L'ESHA milite pour le compte des personnes souffrant de problèmes sexuels (auprès des sociétés médicales et scientifiques, des administrations et des organisations communautaires, de la presse et des preneurs de décision en matière de santé). L'ESHA coopère avec d'autres organisations paneuropéennes pour une meilleure compréhension et connaissance des dysfonctionnements sexuels.

http://www.essm.org/esda/general.asp</p>

À propos de Informationszentrum fur Sexualitat und Gesundheit (ISG)

(Centre d'information sur la sexualité et la santé)

L'ISG est un groupe de soutien destiné aux patients fondé en Allemagne en 1999 par des médecins et des chercheurs scientifiques issus de domaines différents et partageant un intérêt dans la santé sexuelle. L'ISG constitue le premier point de contact pour les personnes à la recherche d'aide et de conseils en matière de sexualité, de santé sexuelle et de relations. L'ISG a aussi pour ambition de supprimer les préjugés, la honte et les tabous que les troubles sexuels peuvent susciter. À l'heure actuelle, l'ISG compte environ 1 000 adhérents souffrant de dysfonctionnements sexuels et plus de 400 spécialistes de la médecine sexuelle.

http://www.isg-info.de

À propos de Janssen-Cilag EMEA

Division de Janssen Pharmaceutica N.V., Janssen-Cilag EMEA est une société de recherche pharmaceutique mettant au point des produits et des services innovants et de haute qualité. Avec ces produits et ces services, la société a pour objectif mondial de répondre aux besoins médicaux qui ne sont pas pris en charge afin d'améliorer la santé et la qualité de vie. Les entreprises de Janssen-Cilag EMEA sont présentes dans pratiquement tous les pays du globe et sont actives dans plusieurs domaines thérapeutiques tels que la douleur, la psychiatrie, la neurologie, l'oncologie, les maladies infectieuses y compris le VIH, la gastro-entérologie, la santé féminine, les maladies fongiques et la néphrologie.

http://www.Janssen-Cilag EMEA.com

La langue originale de ce communiqué de presse est l'anglais. La traduction en français a été effectuée à titre gracieux par PR Newswire.

©2010 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Hommes , Éjaculation , Santé , Éjaculation précoce , Espagne , Solutions , Opinion publique , Santé masculine , Vie , Sexualité , Recherche , Patients , Honte , Association , Personnes , Allemagne , VIH Virus de l'Immunodéficience Humaine , Sociétés médicales , Pied , Population , Portugal , Psychiatrie , Qualité de vie , Néphrologie , Sociétés , Tabou , Suède , Internet , Angleterre , Autriche , Colère , Compréhension , Connaissance , Douleur , Europe , Femmes , Finlande , Organisation mondiale de la santé , Italie , Langue , Médecine , Médecins , Membres , Multimédia , Neurologie , Objectifs

nuance

Actualités professionnelles: Les +