nuance

L'étude du Fox Chase Cancer Center évalue l'innocuité de l'exécution simultanée d'une chimiothérapie et de la radiothérapie interne sélective utilisant les microsphères SIR-Spheres® introduite dans...

Sirtex, l'un des premiers développeurs et fabricants de thérapies innovantes et ciblées contre le cancer du foie, a annoncé aujourd'hui les résultats d'une étude de Phase I évaluant innocuité et l'efficacité d'un traitement simultané utilisant la capécitabine et la radiothérapie interne sélective (Selective Internal Radiation Therapy - SIRT), également connue sous le nom de radio-embolisation, qui utilise les microsphères SIR-Spheres® pour traiter les tumeurs du foie. Ces données ont été publiées au cours de la réunion annuelle 2011 de l'American Society of Clinical Oncology (Société américaine d'oncologie clinique) par l'investigateur en chef, le docteur Steven J. Cohen, chef d'oncologie médicale gastro-intestinale au Fox Chase Cancer Center et directeur médical associé pour les partenaires du Fox Chase Cancer Center.

L'étude du Fox Chase Cancer Center évalue l'innocuité de l'exécution simultanée d'une chimiothérapie et de la radiothérapie interne sélective utilisant les microsphères SIR-Spheres® introduite dans le cadre de l'assemblée annuelle 2011 de l'American Society of Clinical Oncology

Sirtex, l'un des premiers développeurs et fabricants de thérapies innovantes et ciblées contre le cancer du foie, a annoncé aujourd'hui les résultats d'une étude de Phase I évaluant innocuité et l'efficacité d'un traitement simultané utilisant la capécitabine et la radiothérapie interne sélective (Selective Internal Radiation Therapy - SIRT), également connue sous le nom de radio-embolisation, qui utilise les microsphères SIR-Spheres® pour traiter les tumeurs du foie. Ces données ont été publiées au cours de la réunion annuelle 2011 de l'American Society of Clinical Oncology (Société américaine d'oncologie clinique) par l'investigateur en chef, le docteur Steven J. Cohen, chef d'oncologie médicale gastro-intestinale au Fox Chase Cancer Center et directeur médical associé pour les partenaires du Fox Chase Cancer Center.

La SIRT à l'aide des SIR-Spheres (microsphères de résine Yttrium-90) est un traitement émergent contre les tumeurs du foie, avec ou sans chimiothérapie. La capécitabine est un agent chimiothérapeutique fréquemment utilisé pour le traitement du cancer du sein et du cancer colorectal. La capécitabine et les microsphères SIR-Spheres sont approuvées par la FDA, bien que l'utilisation simultanée de la capécitabine et de la SIRT ait été contre-indiquée en raison de préoccupations liées à sa toxicité pour le foie.

« Nous avons lancé cette étude pour déterminer si la capécitabine pouvait être donnée en toute sécurité avec les SIR-Spheres », a déclaré le docteur Cohen. « A ce stade de l'essai, et alors que nous continuons à collecter des données, nous sommes convaincus que ces deux traitements peuvent être administrés simultanément car l'on n'a pas observé de signaux d'alarme au-delà de ceux auxquels on peut normalement s'attendre avec la chimiothérapie standard et les SIR-Spheres lorsque la capécitabine a été utilisée dans des concentrations cliniquement applicables. Bien que la réaction ne soit pas le principal résultat recherché, nous sommes encouragés par l'activité clinique à ce jour ».

Étude menée par le Centre seul

Dans le cadre de l'étude, 21 patients souffrant de tumeurs métastatiques non opérables ou de tumeurs du foie primaires pour lesquelles les autres thérapies ont échoué ont été traités avec des doses croissantes de capécitabine ; les microsphères SIR-Spheres ont été introduites au deuxième jour du traitement à la capécitabine. innocuité de chaque dose a été évaluée avant de continuer l'étude et d'administrer une dose croissante de capécitabine.

Les critères d'inclusion ont été les maladies du foie uniquement, ou à prédominance du foie, et les traitements antérieurs n'ont pas constitué un facteur d'exclusion. L'âge moyen des patients était de 61 ans, 13 hommes et huit femmes pour lesquels deux thérapies, en moyenne, avaient échoué et qui présentaient les diagnostics suivants : 16 cancers coloctéraux, un cancer neuroendocrine, un cancer biliaire, un cancer hépatocellulaire, un cancer de l'intestin grêle et un inconnu. Les patients ont été répartis de la façon suivante : Le groupe 1 (8 patients) a été traité deux fois par jour avec 375mg/m2 ; le groupe 2 (4 patients) a été traité deux fois par jour avec 600 mg/m2 ; le groupe 3 (6 patients) a été traité deux fois par jour avec 750 mg/m2 ; et, le groupe 4 (3 patients) a été traité deux fois par jour avec 900 mg/m2.

Les résultats

Dans le groupe 1, un patient avec un cancer biliaire avait une hyperbilirubinémie de niveau 3 probablement liée à la toxicité, et un patient avec un cancer colorectal avait une hyperbilirunémie liée à la maladie. Aucune autre toxicité limitant la posologie (DLT) n'a été observée chez les six autres patients. Aucun patient du groupe 2 n'a présenté de DLT. Un patient du groupe 3 avait une perforation antrale partielle probablement liée à la toxicité ; le groupe a été élargi et aucune autre DLT n'a été observée. Aucune DLT n'a été observée chez les patients recevant 900 mg/m2 deux fois par jour dans le groupe 4.

Les toxicités de niveau commun 1 ou 2 non hématologiques ont été une élévation de phosphatase transaminitis/alkaline (9), la nausée (8), la douleur (7), la fatigue (5) et le syndrome de la main/du pied.

Parmi les 21 patients compris dans l'étude, quatre (19 %) ont présenté une réponse partielle à la thérapie simultanée ; 16 (76 %) ont fait part d'une maladie stable ; et un a révélé une maladie progressive, démontrant un taux de contrôle de la maladie de 95 %.

Sur la base des résultats de l'étude, les chercheurs ont conclu que la capécitabine peut être administrée en toute sécurité avec les microsphères SIR-Spheres aux doses typiquement utilisées avec la chimiothérapie (à hauteur de 900 mg/m2 deux fois par jour). Une autre évaluation est prévue chez des patients souffrant d'un cancer colorectal .

« Chaque année, plus de 70 000 personnes aux États-Unis et 225 000 en Europe sont diagnostiquées avec un cancer colorectal qui s'est propagé au foie », a déclaré Mike Mangano, président de Sirtex Medical Inc. « La chirurgie est rarement possible et les autres options de traitement de ces patients sont limitées, en particulier lorsque la chimiothérapie a échoué pour ces patients. Sirtex s'engage à ce que les microsphères SIR-Spheres soient utilisées sans danger et de façon appropriée, et ces résultats préliminaires du Fox Chase Cancer Center confirment encore l'innocuité des microsphères SIR-Spheres lorsqu'elles sont utilisées avec les posologies de chimiothérapie standards. »

À propos de la radiothérapie interne sélective utilisant les microsphères SIR-Spheres

La radiothérapie interne sélective (SIRT), également connue sous le nom de radio-embolisation, est un nouveau traitement pour le cancer du foie non opérable, qui achemine des doses élevées de rayons directement dans le site des tumeurs. Dans le cadre d'un traitement très peu effractif, des millions de microsphères SIR-Spheres sont insérées par un cathéter dans le foie où elles atteignent sélectivement les tumeurs du foie avec une dose de rayons internes jusqu'à 40 fois plus élevée que la radiothérapie traditionnelle, tout en épargnant les tissus sains.

Les essais cliniques ont confirmé que les patients atteints du cancer du foie traités avec les microsphères SIR-Spheres ont des taux de réponse plus élevés qu'avec d'autres formes de traitement, d'où une augmentation de l'espérance de vie, des périodes sans activité tumorale plus importantes, et une meilleure qualité de vie. Il s'avère que la SIRT réduit davantage les tumeurs du foie que la chimiothérapie seule.

Fabriquées par Sirtex, les microsphères SIR-Spheres sont la seule radiothérapie par microsphère approuvée par la FDA pour le traitement des métastases du foie colorectales. Plus de 18 000 traitements dans le monde entier ont été réalisés en utilisant les microsphères SIR-Spheres.

Les microsphères SIR-Spheres sont indiquées aux États-Unis pour le traitement des tumeurs du foie métastatiques non opérables d'un cancer colorectal primitif conjointement avec une chimiothérapie hémostatique intra-hépatique adjuvante utilisant la floxuridine. L'utilisation des microsphères SIR-Spheres a également été approuvée en Australie, dans l'Union européenne (sous la marque CE), en Nouvelle Zélande, en Suisse, en Turquie, et dans plusieurs autres pays pour le traitement des tumeurs du foie non opérables. Les informations concernant d'autres états de santé ou agents combinés avec ce dispositif, présentées dans des articles revus par des pairs ou lors de réunions médicales, peuvent différer des indications approuvées aux États-Unis et portées sur l'étiquette du produit.

SIR-Spheres® est une marque déposée de Sirtex SIR-Spheres Pty Ltd

A propos du Fox Chase Cancer Center

Le Fox Chase Cancer Center est l'un des principaux centres de recherche et de traitement contre le cancer aux États-Unis. Créé en 1904 à Philadelphie comme l'un des premiers centre anticancéreux du pays, Fox Chase fut parmi les premières institutions à recevoir en 1974 appellation de National Cancer Institute Comprehensive Cancer Center (centre de traitement anticancéreux intégré de l'Institut national du cancer). Les chercheurs de Fox Chase ont emporté les plus grandes distinctions dans leurs domaines, dont deux prix Nobel. Les médecins de Fox Chase sont régulièrement reconnus dans les classements nationaux et le programme de soins du centre a reçu le statut d'excellence Magnet durant trois années consécutives. Fox Chase dirige une large variété de recherches de base, translationelles et cliniques nationalement compétitives avec des programmes spéciaux dans les domaines de la prévention, de la détection et de la lutte contre le cancer, et de l'extension des services à la communauté. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site Web de Fox Chase www.foxchase.org ou composer le 1-888-FOX CHASE ou (1-888-369-2427).

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

Fleishman-Hillard pour SirtexKassidie Blackstock, 919-457-0749Kassidie.Blackstock@fleishman.com

© 2011 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Microsphères , Radiothérapie , Foie , Tumeurs , Tumeurs du foie , Patients , Radio , Réunion , Oncologie médicale , Maladie , Sécurité , Traduction , Vie , Recherche , Santé , Qualité de vie , Soins , Signaux , Philadelphie , Suisse , Syndrome , Tissus , Tumeurs du sein , Turquie , Union européenne , Yttrium , Jurisprudence , Douleur , Espérance de vie , Essais , Europe , Fatigue , Femmes , Floxuridine , Hommes , Hyperbilirubinémie , Intestin grêle , Programmes , Langue , Lutte , Maladies du foie , Médecins , Nausée , Personnes , Australie , Pied , Prix Nobel

nuance

Recherche scientifique: Les +