nuance

Un rapport d'essai publié dans la revue Headache and Pain Journal confirme encore l'efficacité du traitement contre les céphalées par stimulation non invasive du nerf vague d'electroCore

Cette étude en ouvert sur les céphalées a été menée au Centre des céphalées de l'Institut neurologique de Milan*. L'étude impliquait trente patients âgés de 18 à 65 ans, qui présentaient une migraine sans aura à raison de 5 à 9 crises par mois. Les patients présentant 3 à 6 épisodes de migraine ont été traités avec le gammaCore. Quatre-vingt-six crises de migraine ont été traitées avec une seule dose. Quarante-trois crises se sont totalement résorbées en 30 minutes (44,8 %) ; pour 42 (43,7 %) crises, l'application n'a pas présenté de bénéfice au cours des trois premières heures et les patients ont donc fait appel à une médication d'urgence ; dans 11 (11,4 %) des crises, le résultat était incertain : aucune résorption de la crise, seulement un soulagement modéré de la douleur. Aucun événement indésirable n'a été enregistré.

Les résultats préliminaires d'un essai en ouvert publiés dans la revue Headache and Pain Journal indiquaient qu'un simple traitement par l'appareil à main gammaCore de stimulation non invasive du nerf vague d'electroCore résorbait totalement 44,8 % des migraines en 30 minutes, avec 11,4 % de patients supplémentaires présentant des bénéfices modérés (résorption incomplète de leur céphalée) au bout de 2 heures. Ce résultat fait suite à deux présentations réalisées lors de la rencontre internationale sur les céphalées à Copenhague (EHMTIC) en septembre, qui démontrent que les patients utilisant le gammaCore en parallèle avec des soins de qualité bénéficiaient d'une réduction de 43,4 % du nombre hebdomadaire de crises de céphalée vasculaire de Horton par rapport à 12,5 % (p=0,002) chez les patients traités par des soins de la meilleure qualité possible. L'essai a également déterminé que, plus la durée de traitement était longue, plus la réduction des crises était importante.

Cette étude en ouvert sur les céphalées a été menée au Centre des céphalées de l'Institut neurologique de Milan*. L'étude impliquait trente patients âgés de 18 à 65 ans, qui présentaient une migraine sans aura à raison de 5 à 9 crises par mois. Les patients présentant 3 à 6 épisodes de migraine ont été traités avec le gammaCore. Quatre-vingt-six crises de migraine ont été traitées avec une seule dose. Quarante-trois crises se sont totalement résorbées en 30 minutes (44,8 %) ; pour 42 (43,7 %) crises, l'application n'a pas présenté de bénéfice au cours des trois premières heures et les patients ont donc fait appel à une médication d'urgence ; dans 11 (11,4 %) des crises, le résultat était incertain : aucune résorption de la crise, seulement un soulagement modéré de la douleur. Aucun événement indésirable n'a été enregistré.

Le Dr Grazzi, l'auteur principal, a commenté : « Les résultats semblent très prometteurs, et les patients ont estimé que le traitement était simple à appliquer et il a bien été toléré ».

electroCore avait précédemment signalé à l'American Headache Society en juin qu'une étude sur la prévention de la migraine chronique aux États-Unis avec un bras fictif de contrôle avait atteint ses critères d'évaluation principaux en termes de sécurité et qu'elle avait démontré une réduction du nombre mensuel de jours avec céphalée pour les patients qui utilisaient l'appareil actif. Encore une fois, l'étude suggère que les patients qui restaient traités sur des périodes plus longues présentaient des réductions progressivement plus importantes du nombre de jours avec céphalée.

electroCore, qui mène les plus vastes programmes d'essais sur les céphalées au monde, établira prochainement un rapport sur deux études cliniques complémentaires contrôlées par un traitement fictif : un essai aux États-Unis sur le traitement d'urgence de céphalées vasculaires de Horton épisodiques et chroniques et un essai en Europe sur le traitement d'urgence de céphalées vasculaires de Horton épisodiques et chroniques.

Le directeur général et fondateur d'electroCore, JP Errico, a commenté : « Tandis que les rapports sur nos études continuent de démontrer des résultats positifs, nous sommes de plus en plus optimistes quant à la légitimité de l'utilisation de nos ressources en capitaux et humaines pour un investissement étendu dans des essais précliniques et des essais cliniques. Nous pensons que ce traitement est unique, tant pour son profil de sécurité que pour son profil d'efficacité. Avec peu d'événements indésirables signalés, la stimulation non invasive du nerf vague semble être la première option thérapeutique à offrir les avantages d'un traitement d'urgence et prophylactique pour les patients qui souffrent de céphalées fréquentes et graves. À ce propos, nous pensons que le gammaCore finira par devenir un traitement de première intention pour ces patients et qu'il sera encore utilisé afin de mener les recherches cliniques nécessaires pour soutenir cette conclusion ».

Notes aux rédacteurs

* Les premiers résultats de l'étude italienne ont initialement été soumis à l'American Association of Neurology (AAN) de Philadelphie en avril.

gammaCore est un traitement révolutionnaire par stimulation non invasive du nerf vague qui a été développé par electroCore, une société spécialisée dans les soins de santé et basée aux États-Unis. Le patient applique le traitement en tenant l'appareil sur le cou au niveau du nerf vague pendant 90 secondes (lien vers l'image), ce qui envoie un signal électrique propriétaire sans douleur qui active des fibres spécifiques dans le faisceau du nerf vague. Ceci stimule la production de transmetteurs inhibiteurs dans le système nerveux central et réduit la surexpression du glutamate, un neurotransmetteur excitateur, qui a été impliqué dans un certain nombre de troubles migraineux.

En Europe, la technologie de stimulation non invasive d'electroCore porte le marquage CE pour les céphalées primaires, la bronchoconstriction, l'épilepsie, les troubles de motilité gastrique, ainsi que la dépression et l'anxiété. Elle a également été approuvée par les autorités de réglementation pour le traitement d'urgence et/ou prophylactique de la céphalée vasculaire de Horton, de la migraine et de la céphalée par surconsommation de médicaments en Afrique du Sud, en Inde, en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Colombie, au Brésil et en Malaisie, ainsi qu'au Canada pour la céphalée vasculaire de Horton. L'approbation aux États-Unis est prévue pour 2015.

Des images sont disponibles au téléchargement à l'adresse : https://www.dropbox.com/sh/v73w7o2jy8w97ag/AADq0jrpj8QfWE4FNMSQB-OMa?dl=0

www.electrocorellc.com

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

 



CONTACT:

Vane Percy & Roberts
Simon Vane Percy / Leonie Onslow
Tél. : 44 (0) 1737 821890
Courriel : simon@vanepercy.com / leonie@vanepercy.com

 

© 2014 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Céphalées , Nerf vague , Pain , Patients , Migraines , Douleur , Migraine sans aura , Céphalée , Essais , Soins , Traduction , Europe , Céphalées vasculaires , Sécurité , Programmes , Philadelphie , Santé , Système nerveux , Système nerveux central , Technologie , Thérapeutique , Intention , Malaisie , Colombie , Anxiété , Association , Australie , Auteur , Bras , Brésil , Bronchoconstriction , Canada , Main , Cou , Dépression , Épilepsie , Inde , Afrique , Jurisprudence , Langue

nuance

Médicaments: Les +