nuance

Des données actualisées portant sur le REVLIMID® dans le traitement du myélome multiple récemment diagnostiqué font état de taux de survie à trois ans sans précédent dans l'étude de phase III ECOG E4A03

En outre, dans une analyse décisive au cours de laquelle les patients ont été traités en continu par une thérapeutique Rd par rapport à la greffe de cellules souches, on a relevé chez ces patients un taux global de réponse de 91 % avec un taux de 57 % de réponse complète accompagné d'un excellent taux de réponse partielle (CR + VGPR).

L'étude indique que le traitement continu par REVLIMID et dexaméthasone à faible dose en soins de première ligne est associé à des réponses robustes et est bien toléré

Celgene International Sàrl (Nasdaq:CELG) a annoncé aujourd'hui que des données finales résultant d'études cliniques portant sur le REVLIMID (lénalidomide) dans le traitement du myélome multiple récemment diagnostiqué ont été présentées à l'occasion d'un symposium organisé en commun par la Société américaine d'oncologie clinique (ASCO) et la Société américaine d'hématologie (ASH) le dimanche 7 décembre. Les résultats de l'étude ECOG E4A03 portant sur la combinaison du REVLIMID et de la dexaméthasone à faible dose (Rd), par rapport à la combinaison du REVLIMID et d'une dose standard de dexaméthasone (RD) chez des patients atteints de myélome multiple récemment diagnostiqué ont exposé de façon détaillée certains des taux globaux de survie à trois ans les plus élevés jamais signalés dans la population en intention de traiter. Ces résultats ont montré un taux de survie à trois ans de 75 % dans le groupe RD de l'étude et 74 % dans le groupe Rd de l'étude.

En outre, dans une analyse décisive au cours de laquelle les patients ont été traités en continu par une thérapeutique Rd par rapport à la greffe de cellules souches, on a relevé chez ces patients un taux global de réponse de 91 % avec un taux de 57 % de réponse complète accompagné d'un excellent taux de réponse partielle (CR + VGPR).

Parmi les toxicités non-hématologiques de niveau 3 ou plus élevé dans le groupe RD de l'étude par rapport au groupe Rd, on a relevé la thrombose veineuse profonde (TVP)/l'embolisme pulmonaire (EP) (26 % contre 12 %) l'infection/la pneumonie (16 % contre 9 %), l'ischémie cardiaque (3 % contre 0,5 %) et la neuropathie (2 % dans les deux groupes).

« Ces données complémentaires résultant de l'étude E4A03 renforcent notre opinion selon laquelle la combinaison du REVLIMID et de la dexaméthasone à faible dose présente une activité élevée et est bien tolérés à long terme dans le traitement du myélome multiple récemment diagnostiqué », a déclaré Mohamad Hussein, M.D., vice-président, responsable des activités médicales, département d’hématologie de Celgene. « En outre, les données impressionnantes résultant de l'analyse décisive soulignent la nécessité du traitement en continu afin de contrôler la maladie résiduelle et d'améliorer l'évolution clinique des patients. »

Le REVLIMID est actuellement homologué dans l'Union européenne, aux États-Unis, au Canada, en Argentine et en Suisse en combinaison avec la dexaméthasone pour le traitement de patients atteints de myélome multiple qui ont suivi au moins un traitement antérieur et en Australie, en combinaison avec la dexaméthasone, pour le traitement de patients dont la maladie a progressé après avoir suivi un traitement. Le REVLIMID est également homologué au Canada, aux États-Unis et en Argentine pour l'anémie transfusion-dépendante due à un SMD de risque faible ou intermédiaire 1 associée à la suppression d'une anomalie cytogénétique 5q avec ou sans anomalies cytogénétiques supplémentaires. Le REVLIMID a obtenu le statut de médicament orphelin dans l'Union européenne, aux États-Unis, en Suisse et en Australie.

A propos du REVLIMID®

Le REVLIMID est un composé d'IMiDs® et fait partie d'un groupe de nouveaux agents immunomodulateurs exclusifs. Le REVLIMID et d'autres composés IMiDs continuent à être évalués dans plus de 100 essais cliniques dans une large gamme de conditions hématologiques et oncologiques, à la fois dans les cancers du sang et dans les tumeurs solides. Le portefeuille d'IMiDs en cours de développement est protégé par des brevets exhaustifs de propriété intellectuelle délivrés aux Etats-Unis, en Europe et dans d'autres régions du monde et par des demandes de brevet en attente, parmi lesquels des brevets de composition de matières et des brevets d'utilisation.

A propos du myélome multiple

Le myélome multiple (également connu sous le nom de myélome ou myélome des cellules plasmatiques) est un cancer hématologique au cours duquel la moelle osseuse produit trop de plasmocytes malins. Les plasmocytes sont des globules blancs sanguins qui aident à produire des anticorps appelés immunoglobulines combattant infections et maladies. Cependant, la plupart des patients atteints de myélome multiple ont des cellules qui produisent une forme d'immunoglobine appelée paraprotéine (ou protéine M) dont le corps ne profite pas. De plus, les plasmocytes malins remplacent les cellules plasmatiques normales et d'autres globules blancs importants pour le système immunitaire. Les cellules du myélome multiple peuvent également se fixer sur d'autres tissus du corps, tels les os, et produire des tumeurs. La cause de la maladie reste inconnue.

A propos de Celgene International Sàrl

Celgene International Sàrl, une société basée à Boudry, dans le Canton de Neuchâtel, en Suisse, est à la fois une filiale à part entière de Celgene Corporation et son siège international. Celgene Corporation, dont le siège se trouve à Summit, dans le New Jersey, est une entreprise pharmaceutique internationale intégrée spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de thérapeutiques innovantes destinées au traitement du cancer et des maladies inflammatoires au moyen de la régulation des gènes et des protéines. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous sur le site de la société à www.celgene.com.

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs qui sont soumis à des risques connus ou inconnus, des retards, des incertitudes et d´autres facteurs hors du contrôle de la société et susceptibles d´entraîner des écarts considérables entre les résultats, les performances ou les réalisations réelles de la société et les résultats, les performances et les autres attentes exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent les résultats des recherches et développement en cours ou à venir, les actions de la FDA et d´autres organismes réglementaires et d´autres facteurs décrits dans les rapports déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (Commission des valeurs mobilières) tels que les rapports 10K, 10Q et 8K.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

Celgene International SàrlKevin Loth, +41 32 729 86 21Directeur des Relations externes

© 2008 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Myélome multiple , Survie , Taux de survie , Patients , Cellules , Thérapeutique , Cellules souches , Dexaméthasone , Brevets , Suisse , Plasmocytes , Maladie , Union européenne , Tumeurs , Traduction , Argentine , Australie , Canada , Propriété intellectuelle , Anémie , Anticorps , Tissus , Thrombose , Système immunitaire , Cytogénétique , Essais , Soins , Sang , Risque , Protéines , Intention , Propriété , Population , Europe , Gènes , Organismes , New Jersey , Hématologie , Moelle osseuse , Médicament orphelin , Immunoglobulines , Langue , Jurisprudence , Ischémie

nuance

Médicaments: Les +